Pratt & Whitney JT9D : turboréacteur double flux

Pratt & Whitney JT9D

Le programme JT9D est lancé en septembre 1965 et le premier moteur est testé en décembre 1966. Il reçoit sa certification FAA en mai 1969 et entre en service en janvier 1970 sur le Boeing 747. Il propulse ensuite le Boeing 767, l’Airbus A300, l’Airbus A310 et le McDonnell Douglas DC-10. Le JT9D-7R4 amélioré a été introduit en septembre 1982. En 2020, le JT9D avait volé plus de 169 millions d’heures. La production a cessé en 1990, pour être remplacée par le nouveau PW4000.

Le JT9D a été développé à partir des moteurs de démonstration STF200/JTF14. Le moteur JTF14 avait été proposé pour le programme C-5 Galaxy mais le contrat de production a été attribué au General Electric TF39. Le premier essai du moteur a eu lieu sur un banc d’essai à East Hartford, dans le Connecticut, avec le premier vol du moteur en juin 1968 monté sur un Boeing B-52E qui servait de banc d’essai volant JT9D. En 1968, son coût unitaire était de 800 000 $.

Pays d’origine : États-Unis

Premier vol : décembre 1966

Production : +3 500 turbines

Longueur : 3,37 m

Diamètre : 2,37 m

Poussée statique : 48 000 lbf (214 kN) au décollage

Poids : 3 905 kg

Musée de l’Air et de l’Espace

Read more: Moteurs ...