Les légumes verts les plus utiles : les orties dans les recettes et la nourriture bien-être

Les légumes vertes croissent sous des conditions naturelles (à différence des légumes de serre pleins de nitrates) et ont beaucoup de microéléments utiles. Un des champions en relation avec ceci est l’ortie normale qui n’est pas remarquable à première vue. La plante croît dans les deux hémisphères mais on la trouve plus habituellement au nord. Mon blog aujourd’hui parle des orties.

Les brûlures des orties sont relativement inoffensives, même s’il y a plusieurs espèces tropicales qui peuvent piquer mauvaisement et peuvent même mener à la mort (par exemple l’ongaonga, une ortie arbustive de Nouvelle Zélande).

Autrefois, ils disaient que c’était la seule à remplacer les sept docteurs. Cette plante croît dans beaucoup de jardins et contient beaucoup de multivitamines. Les personnes ont cuisiner des soupes avec elles pendant longtemps, en les ajoutant aux céréales et aux tartes, et compensant les défauts d’une diète réduite de printemps. Les médecines traditionnelles (y compris la Chine ancienne) font servir les parties des plantes sèches pour un large rang de traitements de maladies. Qu’est-ce qu’il y a de spécial de cette herbe ordinaire ?

Multivitamine piquant

Étonnamment, il y a plus d’acide ascorbique dans les orties que dans les citrons et même le cassis. En termes de saturation en vitamine A, elle est aussi en devant de beaucoup d’autres; 20 feuilles sont suffisantes pour recevoir la dose quotidienne de vitamine A. La plante est une meilleure source de protéine que les noix et les légumineuses aussi. En plus, les orties contiennent beaucoup de vitamines, minéraux et des nutriments organiques utiles.

Le jus d’une ortie jeune a les meilleurs effets. Il est facile d’obtenir.

  1. Couper les extrêmes supérieurs de la plante.
    2. Lavez-les et séchez-les.
    3. Meulez les matériaux crus dans une meuleuse de viande ou un mixeur.
    4. Exprimez le jus à travers une couche de mousseline de beurre double.

Si vous avez une centrifugeuse puissante à la maison, alors vous la pouvez faire servir aussi.

Commentaire à tenir en compte ! Il y a deux types d’orties : les annuels et ceux qui piquent. Seulement la deuxième a des propriétés curatives. Les variétés diffèrent même en apparence : L’annuel ne croît pas plus que les genoux, alors que l’ortie qui pique croît jusqu’à un mètre et demi.

Si vous avez encore des doutes, vous devez arracher la plante ; l’ortie annuelle sort facilement alors que l’ortie qui pique, quand on l’arrache, un long rhizome sort aussi.

Avec la déficience vitaminique, il est bon de boire une cuillère à café de jus d’ortie frais 3 fois par jour. Ceci aura un effet complexe, il :

  • améliorera et normalisera le contenu sanguin, réduira le niveau de sucre ;
    • activera les procès de récupération et de métabolisme ;
    • équilibrera le travail de tous les organes et systèmes ;
    • renforcera l’immunité ;
    • soulagera la fatigue et la dépression.

Vous pouvez diluer le liquide amer ou boire plein d’eau bouillit froid après.

Le concentré pharmaceutique d’ortie a un effet similaire ; si vous n’avez pas une plante fraîche, alors vous pouvez faire servir ceci aussi.

Important ! Faites attention avec la consommation d’orties si vous êtes enceinte ou souffrez de maladies sanguines, des veines variqueuses, et/ou des tumeurs. De toute façon, une consultation avec le médecin avant ne fait aucun mal.

Menu vitaminique

Quand vous cuisinez des plats avec des orties jeunes, vous devriez tremper les feuilles dans de l’eau bouillante pour qu’elles perdent le piquant.

Recettes avec des pousse jeunes d’orties

Salade : hachez les feuilles ; ajoutés des œufs cuits hachés, et assaisonnez avec de la crème aigre.

Omelette : faites mijoter les feuilles écrasées avec des oignons hachés, ajoutés un œuf battu et cuisez au four. Saupoudrez avec du persil et de l’aneth.

Crêpes : versez de l’eau bouillante dans de l’avoine laminée pour les tremper. Hachez les feuilles d’ortie et des pousses d’ail jeune ; mélangez avec les flocons d’avoine. Salez le mélange et ajoutez un œuf, une cuillère d’huile de tournesol et de la farine. Faites frire pendant 3-4 minutes des deux côtés, servez avec du lait ou de la crème aigre.

Beurre vert pour les sandwichs : Enfin, hachez 2 cuillères à soupe de feuilles d’orties dans un mixeur, ajoutez 100 g de beurre, assaisonnez avec du raifort râpé selon goût.

Boisson de kéfir : faire bouillir les feuilles dans de l’eau pendant 5 minutes ; séchez ; battez dans un mixeur en ajoutant 500 ml de kéfir, et ajoutez du sel et du piment selon goût.

Ortie et jus de carotte : mélangez 1 mesure de jus d’ortie et 2 mesures de jus de carotte.

Récolte, séchage et conservation des feuilles d’orties

Faites servir des feuilles d’orties cueillies lors de la saison de floraison pour un objectif curatif. Choisissez de feuilles vertes complètes, grandes et intactes seulement, sans des endroits sombres, des bouts de tiges ou des floraisons.

Séchez le matériel cru dans de l’ombre, dans un endroit ventilé, en une seule couche. Vous devriez recueillir les feuilles sèches dans un pot ou une boîte pour qu’elles ne soient pas écrasées et conservez-les dans un espace sombre.

Le soleil nuit à l’ortie, parce qu’il « tue » la plupart de ses nutriments naturels.

Il est possible de faire servir des orties séchées pas seulement pour des objectifs médicaux mais aussi pour l’assaisonnement, en ajoutant les feuilles écrasées à la viande, le poisson et les plats de légumes. Vous pouvez infuser les thés multi-vitaminiques en faisant servir les feuilles d’orties aussi.

Read more: Vivre pour manger ou manger pour vivre avec Carolina Kramer ...