Lleida : une étape du “chemin catalan” du pèlerinage vers Compostelle

Lleida ou Lérida (Lleida forme officielle et usuelle d’après la graphie catalane, plus rarement en Espagne Lérida d’après la graphie espagnole historique) est une ville située dans la communauté autonome de Catalogne, dans le nord-est de l’Espagne. Elle est la capitale de la province du même nom.

La ville de Lérida, aux portes de l’Aragon, est une étape du “chemin catalan” du pèlerinage vers Compostelle.

Son centre-ville se trouve à 77 km nord-ouest de Tarragone.

Lérida est habitée depuis au moins l’Âge du bronze, sur la rive droite du Sègre.

À partir du VIe siècle avant J.-C. elle devint la capitale de la tribu ibère des Ilergetes sous le nom d’Iltirta, puis fut renommée Ilerda après la conquête romaine et intégrée à la Tarraconaise.

Sous l’empire romain la ville fut très florissante, battait sa propre monnaie, et reçut le statut de municipe sous Auguste. Elle possédait un pont en pierre sur la rivière (si solide que ses fondations soutiennent un pont moderne aujourd’hui).

Lérida souffrit beaucoup durant “la Guerra dels Segadors”, et fut le théâtre de trois affrontements :

Le 7 octobre 1642, victoire du maréchal de la Mothe lors de la Bataille de Lérida, mais ses forces franco-catalanes sont forcées de se retirer;

Mai 1646, premier siège de Lérida : une armée française commandée par le comte d’Harcourt, met le siège devant la ville. Elle doit se retirer le 22 novembre;

Mai 1647, second siège de Lérida : nouvel échec pour une armée française commandée par Louis II de Bourbon-Condé.

Durant la guerre de Succession d’Espagne, Lérida est à nouveau assiégée en 1707, cette fois-ci victorieusement, par les troupes franco-castillannes.

Elle retrouve toute sa dimension au XVIIIe siècle, mais subit des dommages après des combats lors de la guerre d’indépendance espagnole, au cours de laquelle elle est prise en 1810.

Lérida servi de point clé pour la défense de Barcelone pendant la guerre civile espagnole et fut bombardée intensivement en 1937 et 1938.

Après quelques décennies sans croissance de population, elle bénéficia de l’immigration massive des Andalous dans les années 50 et 60. Aujourd’hui, elle abrite des immigrants de 146 nationalités différentes.

En 2007, Lérida fut la capitale de l’Année de la culture catalane, et inaugura deux Musées dont le “Château Templier Gardeny” qui abrite un centre d’interprétation de l’Ordre du Temple.

Économie

L’agriculture et le tourisme sont les principales activités économiques.

Ouverture de l’aéroport de Lérida depuis le 17 janvier 2010.

Tourisme : lieux et monuments

Cathédrale de la Seu Vella, le monument le plus emblématique ; sa construction commença en 1203, sous la direction de Pere de Coma qui fut le premier maître d’œuvre. Cette église fut transformée en garnison jusqu’en 1948. Comme elle avait été désacralisée, une autre cathédrale à Lérida de style plus moderne fut construite.

Église Sant Joan de style néogothique (XIXe siècle);

Église de Sant Llorenç (XIIe siècle) avec retable (XVIe siècle) et celle de Sant Martí.

Église Santa Maria de Gardeny (rattachée au château de Gardeny).

Els Camps Elisis, un jardin dans le style français et romantique anglais avec une grande bâtisse et une zone où sont organisés des concerts et des foires. Il contient la fontaine de la sirène.

Musées

Musée diocésain et régional (Museu Diocesà i Comarcal);

Musée Morera (peinture), centre d’art de la Panera (art contemporain);

Salle Cristòfol, salle Mercat del Pla, ou encore l’auditorium municipal Enric Granados.

Naissance à Lérida

Enrique Granados, compositeur et pianiste (1867-1916);

Ricardo Viñes, pianiste (1875-1943);

Marius Torres, poète (1910-1942);

Joan Oró, biochimiste (1923-2004);

Jaume Balagueró, cinéaste (1968-).

Culture populaire

Lérida est le titre d’un titre instrumental de Véronique Sanson, sortie dans son album 7ème, paru en 1979.

Lleida possède plusieurs salles de concert, dont le Cotton Club et La Boite.

Le Pepe Marín Rock Festival est un concours musical destiné aux nouveaux talents de la musique rock, dans toutes ses déclinaisons.

Théâtre

Déjà en 1940, juste après la guerre civile espagnole, les premiers jeux floraux ont été organisés à Lleida, bien qu’en raison des circonstances, il était interdit de se produire en catalan.

La ville a reconstitué lentement une tradition théâtrale bien développée, à la fois dans le théâtre semi-professionnel et amateur.

Dans ces catégories, on peut citer le Teatre Estable de Lleida et Teatredetext, entièrement dédiés au théâtre, tandis que Xip Xap, Le Sidral et La Pasterada sont plus dédiés à l’animation.

Gastronomie, cuisine et restaurants

Parler de la cuisine de Lleida, c’est parler de fruits, d’escargots, de légumes frais, de champignons et de viande (en particulier de porc). Certains plats et produits typiques sont:

● Arros a la cassola (pot de riz)
● Bacallà a la llauna (plat à la morue)
● Caragols a la llauna (escargots grillés)
● Cassola de tros (casserole de porc)
● Coca de Lleida
● Fricandó (plat avec des tranches de bœuf et généralement des champignons)
● Pera de Lleida (variété de poire Lleidas)
● Poma de Lleida (variété de pommes Lleidas)

Les meilleurs restaurants sont situés dans le centre de la ville.

Shopping

Le shopping à Lleida se concentre sur la rue principale (cat. Carrer Major). Il y a plus de 70 boutiques et un marché alimentaire spécialisé dans les produits locaux (fromages, vins etc).

Comment y arriver ?

Par le train:

RENFE

En avion:

L’aéroport international le plus proche est celui de Barcelone Prat.

Informations principales

Superficie : 212,3 km2

Population : 137 327 habitants

Langues : espagnol, catalan

Monnaie : euro

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1

Coordonnées : 41 ° 37′00 ″ N 00 ° 38′00 ″ E

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...