La perle de la collection de la baronne Carmen Thyssen est un Paul Gauguin “Mata Mua”, peut-être la peinture la plus chère dans le monde entier actuellement, $400 mln, dit le directeur artistique du musée de Carmen Thyssen en Andorre Guillermo Сervera

Guillermo Servera

Le musée des beaux-arts de la baronne Carmen Thyssen ouvre le 16 mars en Andorre. Le directeur artistique du musée Guillermo Сervera a parlé avec all-andorra.com du concept d’exposition et de sa vision du marché de l’art.

Quels artistes seront présentés à la première exposition du musée? Quelles périodes de l’art représentent-ils?

On présente 26 tableaux au total. Nous commençons l’exposition avec les impressionnistes Claude Monet, Paul Gauguin, Paul Signac, Henry le Sidaner; de suite en ligne il y a les impressionnistes américains – Twachman, Robinson, Prendergast. Après, il y a une bonne concentration du modernisme catalan – Hermen Anglada i Camarasa, Ramon Casas, Eliseu Meifren, Jaquim Mir. Parmi les expressionistes, sont présentés les tableaux de Karl Schmidt-Rottluff, Max Pechstein. Walt Kuhn présente le réalisme américain, Varvara Stepanova – le cubisme, Henry Matisse – le fauvisme, Torres Garcia – le constructivisme abstrait. Les photoréalistes américains Charles Bell, Richard Estes et Lowel Nesbitt complètent l’exposition.

(La liste complète des artistes et le nom des tableaux, voir ci-dessous).

Quelle est la politique d’exposition du musée? De quoi dépend le contenu de lexposition ? Pourquoi vous avez choisi précisément ces artistes et ces périodes?

Le nom de l’exposition est ” Escenaris: de Monet à Estes; de Trouville à Nova York (Scénarios: de Monet à Estes; de Trouville à New York)”. “Escenaris” – c’est une métaphore. Il y a une interrelation entre les tableaux qui seront exposés. Cette chronologie montre que les artistes ont cherché quelque chose de nouveau. Ce sont les rencontres mentales et sociales des artistes pour les peintures.

J’ai pensé lancer la vie de ce musée avec une exposition de longue durée. Elle est de 10 mois (du 16 mars 2017 au 14 janvier 2018). Tout au long de cette période, différents touristes sont susceptibles de venir, à la fois ceux d’été et ceux de la saison d’hiver. Avec ce type d’exposition, on peut intéresser beaucoup de monde.

Combien de temps il a fallu attendre pour coordonner toutes les questions de l’ouverture de l’exposition?

Au niveau de la fondation, nous avons travaillé presque 2 ans. Au niveau technique, on l’a fait en seulement un an. On a travaillé très intensément, 7 jours par semaine pour avoir cet espace.

Qui a eu l’idée d’ouvrir l’exposition dans ce bâtiment?

Nous avons cherché un endroit au centre d’Andorre. C’était difficile de trouver un bon endroit pour exposer des peintures de très haute valeur. Je ne me souviens pas exactement qui a proposé l’étage inférieur de ce bâtiment. Mais nous avons immédiatement aimé cette idée. Le bâtiment a une belle histoire, ce qui est aussi important pour l’allure du musée.

Qui est le propriétaire du bâtiment?

Ce bâtiment est privé et appartient à la famille andorrane Ribas.

Qui est responsable pour tous les aspects techniques du musée comme la sécurité, pas exemple?

Moi en tant que directeur, je suis responsable du système d’alarme, du maintien de la température désirée, de la collaboration avec la police et les pompiers etc. Mais bien sûr nous collaborons avec le gouvernement d’Andorre.

Pourquoi vous avez décidé de créer la galerie en Andorre?

Cette idée existe depuis longtemps. J’habite en Andorre depuis beaucoup d’années. Mon père – le frère de la baronne Carmen Thyssen – et ma tante habitent en Andorre aussi. Et nous trouvons que l’Andorre est un très bon endroit pour avoir un musée.

Est-ce que vous allez varier souvent l’exposition et le contenu? Quelle exposition sera présentée la prochaine fois?

Cette exposition se ferme à la mi-janvier 2018. Un mois est nécessaire pour changer la collection. J’ai déjà commencé à travailler sur la prochaine exposition. Et en parallèle, je travaille sur la troisième exposition. Mais je ne peux pas encore dire ce que ce sera car je n’ai pas l’idée finale qui me plaît. La deuxième exposition sera plus courte en temps, elle durera jusqu’à Noël.

Combien d’oeuvres totales y a-til dans la collection de la baronne?

Plus ou moins 1300 oeuvres – des tableaux et des sculptures, mais principalement ce sont des tableaux.

Quelle est la valeur imposable?

Je ne peux pas le dire exactement. Ce sont des milliards d’euros.

Quels tableaux sont les plus chers?

Une des peintures est la perle de la collection. C’est un Paul Gauguin “Mata Mua”. C’est l’époque où il était en Polynésie. D’après des experts, ce tableau a une très grande valeur. C’est peut-être la peinture la plus chère dans le monde entier actuellement, 400 mln dollar US .

Combien de musées exposeront les œuvres d’art de la collection de la baronne?

Il y a le musée à Madrid avec environ 430 peintures. Il y a le musée à Malaga dans un ancien palais avec 350 peintures d’artistes espagnols. Il y a une salle d’exposition à Gérone. Il y a beaucoup de peintures partout dans les collections privées et nous avons la possibilité de les exposer. Il y a aussi environ 800 à 900 peintures de la baronne Thyssen dont le propriétaire est le gouvernement espagnol. Les expositions sont une bonne manière de développer l’art au niveau international.

Quel est le prix des billets d’entrée?

C’est 9 euros avec l’audio guide dans les langues suivantes: anglais, espagnol, catalan, français, russe et allemand.

Combien pensez-vous avoir de visiteurs la première année?

A peu près soixante mille. Nous ouvrons le musée, c’est fait. Mais il faut être patient, il faut promouvoir le musée au niveau international. Le musée devra être comme un complément, une offre supplémentaire parmi les nombreuses possibilités touristiques d’ Andorre.

Est-ce que les tableaux seront en vente? Les visiteurs pourront-ils acheter des objets d’art présentés au musée?

Non. Ma tante est la collectionneuse. Elle a acheté mais elle ne veut pas vendre. Elle est une bonne collectionneuse. Le musée d’Andorre n’est pas une galerie privée. C’est comme le musée du Prado, à Madrid, ou de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg, mais beaucoup moins grand.

Vous aimeriez ouvrir une galerie privée en Andorre pour vendre des œuvres d’art?

Non. C’est plus intéressant d’organiser des expositions. Notre but n’est pas le commerce de l’art mais la diffusion de l’art dans le monde.

Le gouvernement d’Andorre a approuvé la modification du code des douanes. Dans ce cas, l’exonération de garantie sera pour l’admission temporaire d’œuvres d’art quand elles sont prévues pour des expositions publiques ou privées accordées par le gouvernement dans le cadre de projet d’intérêt stratégique ou général pour un temps limité sur le territoire national andorran. C’était de votre initiative? Cela vous plaît-il?

Non, c’était l’idée du gouvernement andorran. C’est pour promouvoir l’art, pour le mouvement de l’art. Pour nous, c’est une idée absolument géniale.

Quelles sont les tendances principales du marché de l‘art? Quels sont les artistes les plus chers aujourd’hui?

L’avant-garde est très apprécié. Franchement, c’est difficile de le comprendre pour moi, mais c’est un fait. Les impressionnistes restent encore à un niveau très fort et exceptionnel. Le dernier Monet a été vendu chez Sotheby’s pour 85 millions de dollars. Au niveau de l’impressionnisme,  il n’y a pas d’offre, pas de mouvement. Tous les tableaux sont achetés et se trouvent dans des collections privées ou d’état (dans les collections nationales). Les prix ne vont pas descendre. Ils vont peut-être augmenter. L’art moderne aussi se porte bien. En face, les artistes de XVIIème et XVIIIème siècles ont moins la côte aujourd’hui. Mais c’est cyclique. Dans 10-15 ans, la situation peut changer.

 

  1. Claude Monet – ” La cabane à Trouville “
  2. Paul Signac – Port-en-Bessin, la playa
  3. Paul Gauguin – Hort sota l’església de Bihorel (Un Verger au-dessous de l’église de Bihorel)
  4. Alfred Sisley – Clariana al bosc (Autour de la forêt, une clairière )
  5. Henry le Sidaner – La choza en los lindes del bosque
  6. Theodore Robinson – Capri
  7. John Henry Twachtman – Barcas amarrades en el estanque
  8. Maurice Prendergast – Platja de Saint Malo
  9. Jaquim Mir Trinxet – l’Abisme
  10. Ramón Casas i Carbó  – Interior a l’aire lliure
  11. Eliseu Meifren i Roig – Port de Barcelona
  12. Hermen Anglada i Camarasa – Le paon blanc
  13. Joan Cardona i Lladós – Joves parisines
  14. Karl Schmidt-Rottluff – Petxines de mar
  15. Max Pechstein – Casa a la Kurische Nehrung
  16. Walt Kuhn – Banyistes a la platja
  17. Varvara Stepanova – Jugadores de billar
  18. Henri Matisse – Conversa sota les oliveres (La Conversation sous les oliviers)
  19. Ernst Ludwig Kirchner – Mina de argila
  20. Max Beckmann – El comiat
  21. Guy Pene du Bois – Carrer 42
  22. Joaquin Torres Garcia – Paisatge urbà
  23. Ramón Barnadas – Plaça  Catalunya
  24. Charles Bell – Thunder Smash
  25. Lowell Nesbitt – Dos ponts a Nova York (Two bridges, New York)
  26. Richard Estes – Nedick’s

ADS
Ad
Read more: Interview d’actualité ...