Alcaraz et ses attractions

Alcaraz est une commune d’Espagne de la province d’Albacete dans la communauté autonome de Castille-La Manche.

Située à l’extrémité nord de la montagne qui donne son nom, Alcaraz est le chef-lieu de la comarque. La ville est située sur le versant oriental d’une colline à 962 m d’altitude au milieu entouré par le mont de San Cristóbal, le mont du Château (1 028 m) à l’ouest, et le mont de Santa Bárbara (1 091 m).

Parmi les cours d’eau se trouvant sur le territoire communal figurent : la rivière Alcaraz (au sud de la ville) ainsi comme la rivière du Piojo (au nord), affluent de l’Horcajo. Tous deux ensemble forment ensuite le Guadalmena, affluent du Guadalmena, qui est affluent du fleuve Guadalquivir.

La commune comprend les hameaux de Canaleja, El Cepillo, Escondite, Escorial, El Horcajo, La Hoz, El Jardín, La Mesta, Sabinas de Pinilla et Solanilla. Elle est adjacente aux communes de Bogarra, Paterna del Madera, Peñascosa, Salobre, Vianos et Villapalacios.

Tourisme

Le centre ville d’Alcaraz, à près de 80 kilomètres d’Albacete, se distingue par ses monuments.

Parmi ceux-ci, mentionnons la plaza Mayor ou grand place, datant du XVIe siècle, qui est une construction solennelle et sobre.

Il a un style Renaissance uniforme, avec une influence italienne très nette, ce qui rend l’ensemble exceptionnel. Il est composé des bâtiments suivants :

  • Église de la Sainte Trinité
  • Torre del Tardon
  • Lonja de Saint-Domingue
  • Lonja de la Regateria
  • Mairie

Église de la Sainte Trinité et Sainte Marie

Cette église gothique et Renaissance date des XIVe et XVe siècles. C’est la seule paroisse survivante des douze qui existaient à cette époque, et est actuellement la résidence de l’archiprêtre. Son nom composé s’explique par l’union de la plus récente des paroisses d’Alcaraceñas de la Santísima Trinidad, avec la paroisse primitive de Santa Maria, située à l’intérieur des murs de la forteresse.

Tour du Tardon

Tour du Tardon (Torre del Tardon) s’élève à la frontière avec Lonja de Santo Domingo. Il se dresse à côté de la Torre de la Trinidad et forme l’image la plus célèbre d’Alcaraz.

Lonja de Saint-Domingue

Dans le plus pur style de la « loggia » italienne du « cinquecento», elle représente le reste de l’ancien monastère du même nom. Ce marché aux poissons a cinq arches, et au-dessus de l’arc central s’élève la galerie supérieure avec les énormes armoiries de Philippe II.

Lonja de la Regatería ou Corregidor possède deux galeries de douze arches chacune.

Hôtel de ville d’Alhori ou marché aux poissons

Il s’agit de l’actuel bâtiment de la mairie. Il se compose de deux galeries de cinq arches chacune.

Alhori

Le Portail Alhori de style plateresque s’élève sur la Calle Mayor, à côté du Palais de la mairie. Il s’agit d’un arc en plein cintre flanqué de colonnes sculptées et surmonté d’éléments architecturaux également richement sculptés. C’est peut-être le monument le plus attrayant et le plus important de la ville. L’auteur de l’œuvre est l’architecte Andrés de Vandelvira.

Château d’Alcaraz

Cet édifice du XIIIe siècle servait de forteresse pour protéger la ville. Construit sur une colline, c’est un point stratégique, comme d’autres édifices d’Alcaraz.

Aqueduc d’Alcaraz

L’aqueduc d’Alcaraz se dresse à l’entrée de la ville, sur le col entre la colline de San Cristóbal au pied du château et la colline de Santa Bárbara (où se dresse actuellement le monument au Sacré-Cœur de Jésus). C’est l’un des monuments les plus caractéristiques d’Alcaraz.

Château de Cortés

Le château de Cortés est situé à la périphérie de la municipalité d’Alcaraz. Elle date du XIIIe siècle (1222) et a été reconstruite au XVIIIe siècle. Le château appartient à l’Église catholique et est destiné à la célébration d’événements religieux. L’accès est gratuit.

Le château est protégé par la déclaration générale du décret du 22 avril 1949 et la loi 16/1985 sur le patrimoine historique de l’Espagne.

Monastère Royal et Sanctuaire de Cortès

Le sanctuaire de Cortès est situé sur une colline imposante au nord-ouest d’Alcaraz, à quatre kilomètres de la ville. Son nom dérive, selon la tradition populaire, du fait que les Cortes de Castille et d’Aragon sont venues dans cette région en 1265, à l’occasion de la rencontre entre Alphonse X de Castille et Jaime I d’Aragon

Festivals

  • San Antón: 17 janvier (fêté le premier week-end après cette date)
  • Fête Médiévale : dernier week-end de mai
  • Fête de la Vierge de Cortés : 30 avril et 1er mai
  • Fête patronale en l’honneur de Notre-Dame de Cortés : du 4 au 9 septembre
  • Pèlerinage de Notre Dame de Cortés : 1er mai, 26 août et 8 septembre
  • Le saint patron est Saint Ignace d’Antioquia, dont la fête (Ortus Ordo) est célébrée le 1er février

Comment y arriver ?

D’Albacete 1 h 9 min (81,8 km) via A-32

Informations

Superficie : 370 km2 (municipalité)

Coordonnées : 38°39′58″N 2°29′26″O

Population : 1 342

Langues : espagnol

Devise : euros

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...