Comillas : la station balnéaire royale d’Espagne depuis le XIXème siècle

Comillas est une commune espagnole située dans la communauté autonome de Cantabrie.

La ville est une étape du Camino del Norte, Chemin du Nord du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle compte 3 gîtes d’accueil pour pèlerins.

C’est une partie populaire de la Costa Cantabria parmi les stations balnéaires de l’Atlantique en Espagne.

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, la famille royale espagnole a commencé à passer ses étés à Comillas, ainsi qu’une grande partie de la noblesse espagnole. En conséquence, Comillas a laissé une empreinte de vestiges architecturaux tels que des palais et des monuments conçus notamment par des artistes catalans de renom, à savoir Gaudí ou Doménech i Montaner.

La ville conserve encore son caractère de “refuge d’une aristocratie décadente”.

Tourisme

El Capricho (en espagnol Le Caprice) est le nom populaire de la Villa Quijano, un bâtiment moderniste. Il s’agit d’un projet d’Antoni Gaudí construit entre 1883 et 1885 sous la direction de Cristóbal Cascante, assistant de l’architecte, à la demande de Máximo Díaz de Quijano.

C’est l’une des rares œuvres de Gaudi hors de Catalogne.

Cette œuvre appartient à l’étape orientaliste de Gaudí (1883-1888), période pendant laquelle l’architecte réalisa une série d’œuvres orientalistes, inspirées notamment par le proche et l’extrême orient (Inde, Perse, Japon), ainsi que par l’art hispano-arabe, notamment mudéjar et mozarabe.

La décoration est profuse, notamment en azulejos, arcs outre-passés, briques apparentes et finitions en formes de coupoles ou de rotondes.

Le bâtiment fut abandonné après la guerre civile, malgré sa déclaration comme bien d’intérêt culturel en 1969. En 1977 la dernière descendante des López-Díaz de Quijano, Pilar Güell Martos, vendit la propriété à Antonio Díaz qui le restaura en 1988 et le transforma en restaurant. En 1992, il fut acheté par le groupe japonais Mido Development et fut finalement transformé en musée en 2009.

La commune possède une église du XIXe siècle ainsi qu’un monastère Cistercien, installé au XIXe siècle à la demande du roi d’Espagne pour y fonder une école d’agriculture.

La commune doit sa célébrité au fait d’avoir accueilli l’ancien bâtiment de l’Université pontificale de Comillas, aujourd’hui siège de la Fondation Comillas.

Le palais néogothique anglais de Sobrellano : son plan néo-gothique est complété par des détails modernistes afin de générer un ensemble écrasant. Sa construction a commencé au début des années 1880. Joan Martorell i Montells était chargé de sa conception.

Cet architecte de Barcelone, ville célèbre pour son modernisme, a été l’un des maîtres et collègues de Gaudí. Il a utilisé un dessign inspiré du gothique anglais du XVIe siècle, qui s’intègre parfaitement à l’atmosphère verte et campagnarde de la Cantabrie.

La tour Torre de la Vega appartenait auparavant à la Casa de la Vega (Garcilaso I de la Vega).

La fontaine de Tres Caños est une source dotée de trois tuyaux. Elle est construite avec une colonne centrale ornée de plantes ornementales et une couronne.

Comillas était l’une des premières villes d’Espagne à avoir de l’eau dans ses maisons.

Parc Güell y Martos et le parc public avec des éléments de l’architecte catalan Lluís Domènech i Montaner.

La statue du Sacré-Cœur de Jésus se trouve à côté de la maison du recteur.

Centre culturel El Espolón (XVIIIe siècle) est un édifice néoclassique, construit en 1794 sur ordre de Juan Domingo González de la Reguera.

Maison du duc d’Almodóvar del Río est un bâtiment de style anglais du XIXe siècle.

Palais Coteruca : un grand édifice ressemblant à un château des familles aristocratiques. Ce bâtiment a été incendié pendant la guerre civile par les républicains mais aujourd’hui il a été restauré.

Plages

La plage centrale de la ville est une plage de sable avec un grand parking et des rampes pour fauteuils roulants menant directement à la plage. Le port de pêche est au bout de la plage. Il y a une bonne sélection de bars et de restaurants.

Comment y arriver ?

De Santander 46 min (54,1 km) via A-67 et A-8

De Madrid 4 h 26 min (462 km) via A-67

Informations

Superficie : 18 km²

Coordonnées : 43°23′13″N 4°17′22″O

Population : 2117

Langues : espagnol

Devise : euros

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...