Laredo et ses attractions

Laredo est une commune espagnole située dans la partie orientale de la communauté autonome de la Cantabrie et adjacente à la Mer Cantabrique, à mi distance entre Bilbao et Santander.

La ville est une partie de la Costa Cantabria des stations balnéaires atlantiques de l’Espagne.

Tourisme

La ville est située à l’embouchure de la rivière Asón qui se termine par une étendue de sable formant une plage de plus de 5 km appelée La Salve le long de la mer Cantabrique. La majorité de sa superficie est donc sablonneuse et plate, bien que la vieille ville soit située à flanc de falaise.

La Puebla Vieja de Laredo est le nom donné à l’ensemble architectural de la vieille ville de Laredo, composé des six rues d’origine et de l’Arrabal. C’est l’un des ensembles monumentaux les plus remarquables des siècles médiévaux et modernes de Cantabrie avec des églises, des ermitages, des maisons, des portes, des places, de pans de murs, etc.

Déclaré site historique et artistique par le ministère de l’Éducation et des Sciences en 1970, il a cependant été gravement endommagé.

L’arrivée d’un nombre croissant de vacanciers, notamment français, dans les années 1960 a favorisé le renouveau du secteur hôtelier de Laredo et fait de Puebla Vieja une attraction touristique, devenue à la mode.

Église de Santa María de la Asunción est située au sommet de Puebla Vieja. C’est un monument historique et artistique national (1931). C’est l’édifice religieux médiéval le plus important de la ville, encadré par l’art gothique qui suit le style des abbayes cisterciennes de Pontigny.

C’est l’une des constructions gothiques les plus importantes d’Espagne, en particulier dans sa structure intérieure. Son origine remonte au XIIIe siècle.

Sa construction débuta en 1200, probablement à l’emplacement d’une ancienne église dédiée à la Vierge de Bethléem.

Tunnel de la tour de guet est situé sous le mont Atalaya. Il a été construit en 1863, afin de permettre la construction de la “Muelle de la Soledad”, de l’autre côté de l’Atalaya de Laredo.

Pendant la guerre civile espagnole, il a parfois été utilisé comme refuge contre les raids aériens. Il mesure 221 mètres de long. Au bout de celui-ci se trouve le “Mirador del Abra” entièrement intégré dans l’environnement naturel, d’où vous pouvez voir la côte de Laredo et atteindre le rocher à pied.

  • Chapelle du Saint-Esprit, ermitage roman

Le fort de Rake à Atalaya a fermé la baie contre d’éventuelles attaques de navires ennemis, ainsi que le fort de San Carlos à Santoña. Il fut en service jusqu’au début du XXe siècle, ses premiers bâtiments datent du XVIe siècle.

Il abrite des vestiges architecturaux à vocation militaire.

La Maison des Quatre Saisons est l’un des meilleurs exemples des tendances décoratives de l’architecture domestique du XIXe siècle en Cantabrie.

Il tire son nom des quatre allégories sculpturales des saisons qui le décorent. Actuellement, il abrite les installations des tribunaux de Laredo.

Les Écoles de Dr Velasco : le docteur Velasco, né à Laredo, a émigré en Uruguay où il est devenu un chirurgien prestigieux. Il investit une partie de sa fortune dans la construction d’écoles dans sa ville natale pour offrir une éducation gratuite aux jeunes, pour la plupart issus de la classe ouvrière.

Actuellement, il est devenu une référence culturelle dans la municipalité en accueillant un large programme d’activités culturelles (expositions, conférences, conférences, ateliers, cours, etc.). C’est aussi le siège des cours d’été de l’Université de Cantabrie.

Le Marché, populairement connu sous le nom de “place du poisson”, a été construit au début du XXe siècle (1900) et est inscrit à l’Inventaire général du patrimoine culturel de Cantabrie depuis 2002.

C’east un bâtiment de style moderniste avec des éléments éclectiques.

Plages

  • Laredo est connue pour “La Salvé”, sa plage longue de 5 km (7 km à marée haute). Les caractéristiques : pavillon bleu, sable fin doré ;
  • Plage de Regatón : semi-urbaine, sable fin et doré ;
  • Plage d’Aila : petite plage isolée et rocheuse avec de fortes vagues et vents. Elle ne dispose pas d’installations.

Comment y arriver ?

Les aéroports les plus proches sont à Santander et Bilbao.

En voiture :

De Santander 41 min (46,6 km) via S-10 et A-8

De Bilbao 46 min (57,3 km) via A-8

De Madrid 4 h 26 min (462 km) via A-67

Informations

Superficie : 15 km²

Coordonnées : 43°24′52″N 3°24′36″O

Population : 10 996

Langues : espagnol

Devise : euros

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...