“J’ai un gros projet: Women’s Skimo – une web-série pour faire rêver, ouvrir les esprits sur la pratique du sport au féminin au travers du ski de randonnée”,- a dit l’une des athlètes les plus titrées au monde Laetitia Roux

20.02.2017   //  By:   //  Interview d’actualité, Les actualités sur l'Andorre

Laetitia Roux

Laetitia Roux, la sportive de haut niveau française (15 fois championne du monde, 6 fois vainqueur de la Coupe du monde et 5 fois en or sur la ), spécialiste de , a partagé avec all-andorra.com ses convictions et parlé de ses projets, dont le but est de développer le ski-alpinisme au féminin.

Lors de votre carrière, vous avez eu beaucoup de victoires. C’est votre mode de vie d’être toujours en avance?

J’ai toujours eu l’esprit de compétition, je suis un peu perfectionniste sur les bords et j’aime faire les choses bien.

Est-il possible de s’habituer à une victoire? Ou est-ce un sentiment toujours différent?

La première victoire dans un domaine différent a certainement une saveur particulière mais chaque victoire est différente, chacune demande de l’investissement, de la détermination et de l’ambition donc c’est toujours une grande joie et satisfaction personnelle.

Comment vous préparez-vous exactement pour les courses? Combien d’heures de sport par semaine il faut faire pour être au top? Faites-vous vos entraînements en France? Qui vous entraîne?

J’ai un entraîneur. Je m’entraîne environ 6 jours sur 7 et le nombre d’heures varie selon la période de l’année et ma forme. Je fais entre 10 et 25 heures par semaine. Oui j’habite et je m’entraîne en France, l’été dans les , à Savines le Lac, mon village d’origine et l’hiver proche d’Annecy à la .

Vous avez gagné la coupe du monde de Font Blanca (ski de randonnée), la course individuelle, à Andorre au mois de janvier. Qu’est-ce que vous pensez du niveau de l’organisation de la coupe du monde en Andorre?

Je pense qu’ils ont l’habitude maintenant. C’est une organisation qui roule, comme on dit. Les conditions météo ne sont souvent pas évidentes mais les organisateurs nous proposent des courses chaque année de meilleure qualité.

Aimeriez-vous revenir en Andorre en tant que participante à des compétitions comme Font Blanca – 2018?

J’ai prévu de poursuivre la compétition l’année prochaine, donc oui ça sera toujours avec plaisir que je reviendrai en Andorre faire la Font Blanca. Cette année ce fut la plus belle des éditions que j’ai faite avec un beau soleil et un ciel bleu.

Quels sont vos projets?

En parallèle j’ai un gros projet avec une amie à moi qui s’intitule: . Je me lance dans ce projet car j’ai envie de faire partager mon expérience de la compétition en haut niveau, transmettre ce que j’ai pu apprendre et aider les filles à se mettre au ski alpinisme et à oser se lancer et s’affirmer.

L’objectif est de rencontrer des filles aux quatre coins du monde, sensibles et motivées par le sport au féminin. Des filles qui ont une histoire exceptionnelle de par leur carrière sportive, un projet ambitieux, un statut difficile à assumer vis à vis de leur culture, etc. Nous voulons réaliser une web-série puis un film. Nous en sommes actuellement à la toute première étape qui consiste à récolter le budget pour l’élaboration d’un épisode pilote (https://goo.gl/YyykdB).

Nous avons également créé une page Facebook pour suivre le projet (www.facebook.com/womensskimoproject/)

Quels sports aimez-vous aussi?

Je suis fan de tous les sport outdoor et/ou de sensations fortes: vtt, vélo de descente, parapente, j’aime la moto, tous les sport de glisse d’hiver, le , le , la , le kite, bref, tout ce qui se pratique dehors!

Qu’est-ce que c’est la pour vous? Suivez-vous strictement un régime sportif? Qu’est-ce vous ne faites jamais avant un jour de course?

La discipline pour moi c’est avoir une bonne hygiène de vie, c’est-à-dire manger sainement, à des horaires si possible réguliers, idem pour les nuits, faire de bonnes nuits et respecter un rythme. Prendre soin de soi, faire attention à la récupération, à l’entretien de son matériel, respecter l’entraînement que l’entraîneur donne, etc.

Y a-t-il des secrets dans votre technique, lesquels vous aident à réussir dans le sport? Ou s’agit-il seulement d’une bonne forme physique?

La réussite c’est le résultat d’un travail et d’une discipline comme nous l’avons dit ci-dessus au quotidien. C’est un investissement total pour son sport. Et c’est surtout l’envie, la détermination et la passion.

Pourriez-vous parler SVP sur votre métier de gendarme en montagne?

Je suis gendarme détachée à plein temps pour m’entraîner. Ma mission est de porter haut les couleurs de la gendarmerie et de l’. Les sportifs et les militaires partagent les mêmes valeurs d’engagement, de dépassement de soi, de discipline.

Qu’allez-vous faire dans les 10 ans à venir? Resterez-vous dans le sport ou serez-vous capable de changements radicaux?

Je pense que je ne pourrai jamais quitter le sport. Mais j’aime partager, rencontrer, découvrir, offrir…

Share to Facebook
Share to Google Plus
Share to LiveJournal
Share to MyWorld
Share to Odnoklassniki