Encamp

Encamp

Encamp est situé à 7 km au nord de la capitale Andorre-la-Vieille.

La latitude est 42,5333 (42°31’59.880″N)

La longitude est 1,5833 (1°34’59.988″E)

L’altitude est de 1250 m

L’heure GMT à Encamp est de + 1 heure

Selon le département des statistiques d’Andorre, la population d’Encamp au 01.01.2017 était de 12041 personnes. C’est la troisième paroisse la plus peuplée d’Andorre.

La capitale de la paroisse est la ville éponyme. Les villages Les Bons, Vila, El Tremat, La Mosquera et la station de ski du Pas de la Case font partie de la paroisse d’Encamp. La ville est située dans la vallée des Cortals.

La ville a commencé à se développer rapidement dans le cadre de la construction du Funicamp, la télécabine qui a relié la ville avec les stations de ski de Grau-Roig et du Pas de la Case. La longueur de la télécabine est de plus de 6 km. Par conséquent, aujourd’hui Encamp est le meilleur endroit pour skier en Andorre. Cette ville est plus proche de la capitale et de Grandvalira, les principales stations de ski du plus grand domaine skiable d’Andorre.

Dans la ville il y a aussi des complexes sportifs, des piscines et des salles de sport, des saunas et des salles de massage, des centres de loisirs avec des tables de billard et des discothèques. La ville possède de nombreuses attractions touristiques.

Les Musées d’Encamp

Le musée des automobiles (National Automobile Museum) est une salle de spectacle de quatre étages, dans laquelle vous trouverez une énorme collection de voitures: de l’un des premiers modèles avec un moteur à vapeur de 1885 aux voitures rétro et modernes de la seconde moitié du XXème siècle. Les plus vieilles voitures accueillent le visiteur à l’entrée du musée, en frappant par leur ampleur et leur conception originale. La collection recueillie dans le musée d’Andorre est considérée comme l’une des plus grandes au Sud de l’Europe. Elle compte 80 voitures, y compris des voitures de course, environ 60 motos et une centaine de vélos de différentes tailles et de configurations.

Le musée ethnographique Casa Cristo conte une histoire de la vie d’une simple famille andorrane d’agriculteurs des XIXème et XXème siècles. La maison a trois étages, ainsi qu’un rez-de-chaussée avec une grange, une cave et les instruments agricoles. L’escalier étroit en bois mène au rez-de-chaussée où se trouve la cuisine avec un grand nombre d’objets anciens de l’intérieur, ainsi que d’une salle à manger avec cheminée et de deux chambres dont une appartient au maître et à la maîtresse de maison, la deuxième à sa mère. Le premier étage est la soi-disant “haute” salle à côté de laquelle se trouve une petite chambre d’enfant. L’ameublement, les appareils ménagers, les vêtements, les photos sur les murs – tout est si harmonieux – crée la sensation de la réalité: comme si la famille d’agriculteurs s’était seulement absentée et était sur le point de revenir.

Rien n’a changé depuis 1947 quand les propriétaires de cette maison, Mersé et Florentina, ont décidé de fermer la succession et de s’installer en France. Plus tard, en 1990, la maison avec toute la vaisselle et l’intérieur original a été achetée par la municipalité de la ville d’Encamp et a été ouvert comme un musée ethnographique.

Le musée d’art sacré occupe l’église Santa Eulalia d’Encamp. C’est un petit musée dédié à l’art sacré de la province d’Encamp. Le musée se compose de trois salles. Dans la première, se trouvent les objets d’or et d’argent, dans le second ceux de l’industrie textile, dans le troisième ceux de papier. Et ce sont tous les objets utilisés pour la liturgie. La principale attraction est un lustre (ciselé) de la période romane, l’encensoir du XIVème siècle (bronze), ainsi que la reproduction d’un manuscrit médiéval et de parchemins des XVIème et XVIIème siècles.

Les curiosités architecturales d’Encamp

Le complexe historique Les Bons – c’est l’église du XIIème siècle de Saint Roma, le fossé avec de l’eau et un canal latéral de pierres. De loin, le complexe ressemble à une maison-forteresse. L’église, construite dans le style roman, a une nef rectangulaire et l’abside semi-circulaire (sortes de projections) dans le style lombard. Avec le temps, certaines modifications ont été apportées à l’architecture des bâtiments. Par exemple, un nouveau porche (XVIème siècle) a été construit. Surtout, la décoration de l’église est en pierres, le retable avec une reproduction d’œuvres d’artistes du XIIème siècle sur le sujet de l’apocalypse, ainsi que d’une variété de sujets, réalisées dans le style gothique (XVIème siècle). L’excursion inclut aussi la promenade le long des sentiers et dans les rues autour du complexe et la visite de plusieurs monuments-historiques de l’architecture, qui sont sous protection depuis 1997.

L’église de Santa Eulalia, comme la plupart des églises d’Andorre, est construite dans le style roman. Sa principale différence est le clocher du XIème siècle le plus élevé en Andorre, dont la hauteur atteint 23 mètres. La plupart des éléments ont été changés et ont été mis à jour plusieurs fois pendant une période assez longue, aux XVIIème – XXème siècles. L’une des dernières modifications: en 1924, a été démantelée la partie circulaire saillante de l’église (abside). Jusqu’à présent, dans son état original il ne reste qu’un porche qui a été construit au XIVème siècle et les sols de l’église. Une attention particulière devrait être accordée à la police, ornée de lys, au retable baroque du XVIIème et du XVIIIème siècle, ainsi qu’aux nouvelles fenêtres de vitraux réalisés par l’artiste Augusti Rios de la paroisse d’Encamp.

Après la visite de l’église de Santa Eulalia, vous pouvez vous promener dans la vieille ville d’Encamp et découvrir un musée dédié à l’art sacrée (le Musée d’Art Sacré) et le musée National de la voiture.

Le guide touristique voir ici

 

Read more: Toutes les actualités ...