En Andorre, il y aura 57 points de contrôle pour faire des tests d’anticorps contre le coronavirus SARS-CoV-2

En Andorre, il y aura 57 points de contrôle pour faire des tests d’anticorps contre le coronavirus SARS-CoV-2

Mercredi 29 avril, une campagne à grande échelle commence en Andorre pour mener une étude épidémiologique de la population. Le principe repose sur le test de la présence d’anticorps anti-coronavirus dans le sang. Des laboratoires mobiles seront installés en Andorre pour faire des prélèvements sanguins aux habitants des résidences de la principauté. “La campagne est la plus grande et la plus complexe d’un point de vue organisationnel jamais réalisée dans le pays”, peut-on lire dans un communiqué du gouvernement andorran.

Au total, onze zones et 57 points de contrôle ont été installés (y compris dans des parkings souterrains). Ici seront réalisés les tests.

«L’étude des anticorps nous permettra de connaître le degré d’immunisation contre le coronavirus SARS-CoV-2 des citoyens d’Andorre, ce qui aidera à développer une stratégie pour les prochains jours: passer progressivement vers le confinement sélectif des personnes infectées par le virus, ainsi que de leurs contacts», peut-on lire dans le même communiqué du gouvernement andorran.

Cependant, les étapes suivantes ne sont pas encore clairement définies. Si la plupart des Andorrans n’ont pas d’anticorps, seule une vaccination pourrait garantir leur protection. Or, on ne sait rien sur la disponibilité d’un tel vaccin. Et si certains citoyens refusent de participer aux tests – quel sera le protocole du gouvernement andorran?

Read more: Les actualités d'Andorre ...