M47 « Patton »

Le M47 Patton est un char moyen « M47 Medium Tank – 90 mm Gun » selon la nomenclature américaine, il est destiné à remplacer tous les Sherman M4 et les M26 Pershing développés pendant la Seconde Guerre mondiale et qui s’avèrent être vraiment faibles vis-à-vis de la concurrence. Il est le deuxième char portant le nom de Patton après le M46. Peu utilisé par l’US Army et l’US Marine Corps, le M47 est abondamment livré aux pays de l’OTAN et de l’OTASE à travers le programme Military Assistance Program (MAP).

Sa production est lancée en urgence en juin 1951. Il correspond à un constat de carence durant la guerre de Corée où les modèles anciens s’avèrent bien faibles par rapport à leurs adversaires (SU-76, IS-2 et T-34-85). Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis n’alignent en première ligne que des chars moyens de type M26 Pershing et son dérivé le M46 Patton. Or ces chars, développés dans les années 1940, ne sont plus jugés suffisamment aptes à faire face à la nouvelle menace soviétique. Un projet de char moyen le T42 alors à l’étude pour les remplacer n’est pas satisfaisant en l’état. Il est décidé d’adapter la tourelle du T42 avec un canon de 90 mm T119 sur le châssis déjà rodé du M46 qui est toutefois modifié.

La protection du glacis avant est renforcée, le système de refroidissement est amélioré notamment le contrôle du ventilateur et un nouveau système électrique est installé. Le tout donne un char de transition qui est produit à raison de 8 576 exemplaires dans deux usines, le Detroit Arsenal (Warren, Michigan), officiellement Detroit Army Tank Plant, (5 481 unités) et un site de production de la American Locomotive Company (ALCO) à Schenectady dans l’État de New York (3 095 unités) jusqu’à la conversion des chaînes en novembre 1953 pour produire le M48.

Affecté en priorité à la défense de l’Europe dans le cadre de l’OTAN, il connait une carrière éphémère au sein de l’US Army. Déclaré d’une utilité limitée en 1955, il est rapidement supplanté par le M48 Patton qui n’est qu’un développement direct du M47.

La coque du M47 est faite de sections moulées soudées ensemble avec deux trappes d’évacuation dans le plancher. Le conducteur est assis à l’avant-gauche avec le mitrailleur conducteur auxiliaire à sa droite. Tous les deux ont une trappe monobloc sur le dessus avec un périscope M132. La tourelle qui est soudée est montée au centre de la coque, avec le chargeur à gauche, le chef de char et le tireur à droite.

Le moteur Continental AVDS1790 de 29 356 cm³ de cylindrée et la transmission Allison CD 850-4 sont disposés à l’arrière de la coque. La boîte est automatique avec deux rapports avant et un rapport arrière. Le système électrique est en 24 volts et alimenté par quatre batteries de 12 volts. Un groupe auxiliaire de puissance Wisconsin TFT de deux cylindres permet d’assurer l’alimentation électrique lorsque le moteur principal est arrêté. Un système d’extincteur est mis en place dans le compartiment moteur.

Le canon rayé de 90 mm (T119 E1 ou M36) est monté sur un affut M78. La culasse est à coin vertical et le mécanisme de recul est à lien hydraulique centrifuge et la percussion est mécanique. Le tube est équipé d’un frein de recul cylindrique ou en forme de T. La tourelle fait un tour complet en 10 secondes. L’angle de tir est compris entre 19° et – 5°.

Assemblage : Detroit Arsenal Tank Plant (États-Unis)

Années de production : 1951—1954

Production : 8 576 exemplaires

Longueur : 8 510 mm

Largeur : 3 510 mm

Hauteur : 3 350 mm

Blindage : 13—200 mm

Équipage : 5 personnes (pilote, copilote, tireur, chargeur et chef de char)

Moteur : Continental AVDS-1790-5B

Puissance : 810 CH

Vitesse maximale : 48 km / h

Autonomie : 130 km

Poids : 46 T

Armement :

→ Canon M36 (90 mm)

→ Mitrailleuse Browning M2 antiaérienne (12.7 mm)

→ Mitrailleuse M1919A4E1 (7.62 mm)

Musée des Blindés (Saumur) et musée industriel Rahmi M. Koç (Istanbul)

Read more: Chars et véhicules militaires blindés ...