Tatra T3

Le Tatra T3 est un tramway, dessiné par le designer František Kardaus et construit par la société tchécoslovaque ČKD de 1961 à 1990.

Il est devenu le modèle de tramway le plus répandu dans les pays du bloc de l’Est, à l’exception de la Pologne, où les tramways produits localement par l’usine Konstal constituent toujours la majorité, et de la Hongrie, où ČKD n’a fait son entrée sur le marché qu’à la fin des années 1970. Avec le KTM-5 soviétique, il fait partie des tramways les plus fabriqués au monde.

Une étude menée à la fin des années 2000 sur le système de tramway de Prague a montré une fiabilité de 98 % : le T3 est considéré comme le meilleur de la flotte du système de tramway de Prague.

Modifications

T3

La conception du T3 devait répondre à un cahier des charges difficile. Les rames devaient avoir la même capacité que son prédécesseur (Tatra T2), mais être plus faciles à construire. Certaines des choses qui ont été faites pour atteindre cet objectif ont consisté à rendre la carrosserie plus fine et à équiper les rames de sièges en stratifié au lieu de sièges rembourrés en similicuir. Le T3 a été livré à toutes les compagnies de tramway de l’ex-Tchécoslovaquie. C’est à Prague qu’elle a été la plus nombreuse, où plus de 1 000 véhicules ont été livrés.

T3SU (SU pour Union soviétique)

Comme pour le T2SU, le premier T3SU a été livré avec la modification consistant à retirer la porte centrale et à la remplacer par des sièges. Les rames ultérieures, cependant, ont été livrées avec la troisième porte en place. Là encore, les véhicules disposaient d’un compartiment de conduite fermé et étaient adaptés au climat rigoureux. Au total, 11 368 T3SU ont été livrés, ce qui en fait la plus grande production d’un seul type de tramway au monde. Mais comme un grand nombre d’exemplaires d’un même type étaient fabriqués, leur remplacement était lent.

Le T3SU a été livré à partir de 1963, d’abord à Moscou, puis dans 33 autres villes soviétiques.

T3SUCS (SUCS pour Union soviétique modernisé)

À l’origine, la production du T3 a été arrêtée en 1976 et l’accent a été mis sur des rames plus récentes. La ville slovaque de Košice a toutefois commandé deux autocars à titre exceptionnel. La production du type de remplacement KT8D5 devait commencer en 1985, mais ce modèle était alors obsolète. La production ultérieure du T3 aurait été trop coûteuse, c’est pourquoi des véhicules du type T3SU ont été réimportés et adaptés. La cabine de conduite fermée a été conservée, les véhicules avaient les trois portes en place et ne différaient du T3 d’origine que par quelques détails.

T3SU Evolution

Au fil du temps, le T3SU a subi des changements mineurs tant dans son apparence extérieure que dans son design intérieur.

T3YU (YU pour Yougoslavie)

À partir de 1967, les rames fournies à la Yougoslavie différaient du type T3 standard par des pantographes et des bogies différents. De plus, des remorques non motorisées étaient utilisées, comme en Allemagne de l’Est. La majorité des T3YU était utilisée à Belgrade.

T3D (D pour Deutschland (Allemagne))

En Allemagne de l’Est, les trois premiers tramways T3D sont entrés en service en 1964 dans la ville de Dresde. L’utilisation de remorques était due à l’utilisation d’équipements électriques tchèques d’origine T3, suffisamment puissants pour supporter les remorques. Cependant, en raison de la puissance disponible réduite, la vitesse maximale du tramway n’atteignait que 55 km / h au lieu des 65 km / h.

Seuls les réseaux allemands et yougoslaves disposaient de remorques. La rame était désignée sous le nom de B3D et avait la même carrosserie que la T3D.

T3R (R pour Roumanie)

À la fin des années 1960, la Roumanie a commandé des rames RA dans le cadre d’un accord au sein du Comecon. Les premiers véhicules sont arrivés en 1970 dans la ville de Galați et disposaient d’un équipement électrique différent des véhicules tchécoslovaques, pour utiliser la tension continue de 750 V du réseau. Les carrosseries étant trop larges pour être utilisées ailleurs et elles sont restées à Galați. Seules 50 unités ont été livrées. La Roumanie a alors opté pour le Tatra T4, plus étroit, qui a eu plus de succès, étant toujours utilisé à Bucarest.

Quelques autres du même type ont été fabriqués en 1997.

T3RF (RF pour la Fédération de Russie)

Quatre Tatra T3RF ont été les tout derniers tramways T3 construits. Ils étaient fabriqués pour les villes de Samara et Ijevsk, mais seule Samara les a achetés. En 2002, les deux autres ont été vendus à Brno et modernisés.

Assemblage : Prague (Tchécoslovaquie / République tchèque)

Années de production : 1960—1999

Production : 14 113 exemplaires

Longueur : 14 000 mm

Largeur : 2 500 mm

Hauteur : 3 060 mm

Écartement du rail : 1 435 mm / 1 000 mm / 1 524 mm 

Capacité (5 personnes / m²) : 115 passagers (38 sièges)

Motorisation : TE-022

Puissance continue : 4× 40 kW

Courant continue : 550 V (courant continu)

Vitesse maximale : 65 km / h

Poids : 17 T

Voir aussi le blog du transport

Voir aussi le blog des automobiles

Voir aussi le blog des motos

Voir aussi le blog des autobus

Voir aussi le blog des navires

Voir aussi le blog des moteurs

Voir aussi le blog des trains

Voir aussi le blog des camions

Voir aussi le blog des engins spéciaux

Voir aussi le blog des engins militaires

Voir aussi le blog des avions

Voir aussi le blog des hélicoptères

Voir aussi le blog de l’artillerie et des fusées

Voir aussi le blog des vélos

Read more: Histoire des chemins de fer avec Alex Meltos ...