Magnoliya-83

Magnolia-83 (ou KamAZ-Ajokki) est une station de télévision mobile soviéto-finlandaise, produite par la société finlandaise Ajokki en collaboration avec les sociétés soviétiques KamAZ et Teletekhnika en 1984-1993. Le nombre exact de stations fabriqués n’a pas été établi, mais selon certaines sources, environ 200 unités ont été construites au total.

En Union soviétique, après les XXII Jeux Olympiques de 1980, il y avait un besoin urgent d’une station de télévision modernes et multifonctionnels. La principale application de ces chaînes de télévision est de diffuser des émissions de télévision en direct techniquement complexes lors de matchs sportifs, de manifestations, de concerts et d’autres événements.

À cette époque, le principal PTS-CT soviétique « Magnolia-80 » était construit sur le châssis LiAZ-5932, dont le principal inconvénient était sa base trop étroite et son espace limité dans la carrosserie. Il convient de noter qu’à cette époque, les équipements de télévision étaient très encombrants et que pour assurer un haut niveau de diffusion mobile des chaînes de télévision, il fallait un transport important et très spacieux. Il a donc été décidé que pour l’accueillir, le châssis ne serait pas un bus, mais un camion.

En 1982, grâce à une étroite coopération entre la société finlandaise Ajokki et la société soviétique V/O Autoexport, un véhicule expérimental spécial a été développé sur le châssis KamAZ-53213. Ce véhicule, qui a ensuite été testé par les spécialistes de NAMI sur le site d’essais automobiles de Dmitrov, n’est jamais entré en production. La conception de la carrosserie a été réalisée à l’image du bus finlandais Delta-200, construit sur le châssis du Scania BF116 suédois.

Le camion expérimental, qui n’est pas entré en production, a servi de base. Selon les souhaits de la télévision soviétique, des spécialistes finlandais ont développé et fabriqué une station de télévision répondant à des exigences opérationnelles strictes, appelé « Magnolia-83 ».

L’intérieur du Magnolia était divisé par des cloisons en quatre compartiments principaux : à l’avant se trouve la cabine du conducteur, puis il y a deux salles de contrôle du réalisateur vidéo et du producteur sonore, et tout au fond il y a un compartiment technique pour le transport de toutes sortes d’équipements portables. Pour éviter la surchauffe des équipements, la cabine était équipée d’un puissant système de climatisation.

Les panneaux de carrosserie étaient isolés thermiquement et phoniquement, toutes les ouvertures de fenêtres étaient équipées de fenêtres à double vitrage (à l’exception de la cabine du conducteur) et un système de chauffage autonome, un générateur diesel Panda 25 Fischer et la possibilité de se connecter à une source d’alimentation externe de 380 V ont été installés.

La structure du toit a été renforcée afin qu’elle puisse être utilisée comme décor de cinéma. À cet effet, le toit était doté d’un revêtement antidérapant spécial et de garde-corps rabattables le long des bords. De plus, il y avait une plate-forme sur le toit pour monter une caméra et des trépieds pour les antennes. L’accès au toit se faisait par un escalier extérieur.

Pour éliminer les vibrations pendant le tournage, deux stabilisateurs hydrauliques ont été fournis à l’avant et deux supports à l’arrière, similaires à ceux utilisés sur les équipements de pelle.

Production

“Magnolia-83” n’a pas été produit dans une seule usine, mais a été assemblé dans plusieurs entreprises à la fois. L’usine KamAZ de Naberejnye Tchelny (URSS) a fourni le châssis modèle 53213 complet avec moteur, boîte de vitesses et tableau de bord. Ces châssis ont été livrés en Finlande, à l’usine Ajokki de Tampere, où une carrosserie spéciale de type fourgon a été montée dessus. Les fourgons presque terminés ont ensuite été transportés à l’usine Teletekhnika de la ville de Šiauliai (Lituanie), où les véhicules ont été équipés de tous les équipements de télévision spéciaux nécessaires fonctionnant sur le système SECAM. En conséquence, le Magnolia-83 déjà achevé a été distribué parmi les centres et studios de télévision de l’Union soviétique.

Cependant, la rupture des chaînes logistiques des entreprises, provoquée par l’effondrement de l’URSS, a contraint à réduire la production de telles stations, dont la dernière a été assemblée en 1993. Bientôt, la société finlandaise Ajokki fut absorbée par le groupe de bus Volvo et l’usine de Šiauliai fut déclarée en faillite.

Assemblage : Naberejnye Tchelny / Šiauliai / Ajokki

Années de production : 1984—1993

Production : ±200 exemplaires

Longueur : 11 300 mm

Largeur : 2 500 mm

Hauteur : 3 800 mm

Moteur : 8 cylindres ; 10 850 cm³

Puissance : 210 CH

Vitesse maximale : 80 km / h 

Poids : 19 T

Voir aussi le blog du transport

Voir aussi le blog des automobiles

Voir aussi le blog des motos

Voir aussi le blog des autobus

Voir aussi le blog des navires

Voir aussi le blog des moteurs

Voir aussi le blog des trains

Voir aussi le blog des camions

Voir aussi le blog des engins spéciaux

Voir aussi le blog des engins militaires

Voir aussi le blog des avions

Voir aussi le blog des hélicoptères

Voir aussi le blog de l’artillerie et des fusées

Voir aussi le blog des vélos

Read more: Tracteurs et équipements spéciaux avec Boris Willson ...