Jaguar E-Type Série 3. Couleur crème

Jaguar E-Type Série III

Les modifications portent sur l’esthétique ainsi que sur la partie mécanique (élargissement de la voie), mais c’est surtout la mise en place du moteur V12 de 5,3 litres qui caractérise cette série, même si quelques exemplaires voient le jour avec la motorisation six-cylindres XK. Le gros moteur s’accompagne d’une grille de radiateur surdimensionnée, mais ce modèle connaît des problèmes de refroidissement malgré tout. Ce bloc est très moderne pour l’époque, rompant avec le classicisme des « longues courses » et du bloc en fonte des moteurs à six-cylindres. Bien entretenu, il s’avère plus fiable. La douceur de fonctionnement détonne par rapport au six-cylindres et les reprises sont très puissantes grâce aux 46 mkg de couple.

La série 3 est fondée exclusivement sur la version 2+2 à l’empattement allongé car la boîte automatique est maintenant offerte à la fois sur les roadsters et versions coupé 2+2. Les freins avant Girling sont désormais ventilés. Le châssis long et la prise de poids, bien que le V12 ne soit pas plus lourd que le moteur XK, donnent un caractère plus civilisé mais encore sportif selon la conduite, surtout avec les rares versions en boîte mécanique, recherchées pour cela.

Assemblage : Coventry (Royaume-Uni)

Années de production : entre 1971 et 1974

Moteur : 12 cylindres ; 5 300 cm³

Puissance : 265 CH

Vitesse maximale : 250 km / h

Poids : 1 525 kg

Read more: Monde de l'automobile ...