Autobianchi Bianchina

L’Autobianchi Bianchina est une petite voiture urbaine fabriquée par le constructeur italien Autobianchi entre 1957 et 1970.

La société Autobianchi venait d’être créée à partir de l’ancienne société F.I.V. Bianchi, constructeur de deux roues, de voitures mais surtout de camions avant la Seconde Guerre mondiale, grâce à la volonté de messieurs Bianchi, ancien propriétaire de la marque Bianchi, Pirelli, patron du grand constructeur de pneumatiques et câbles Pirelli et Agnelli, patron de Fiat.

La première fabrication d’Autobianchi, la Bianchina, voit le jour pour satisfaire une demande purement féminine de la haute société italienne qui voulait une voiture de petite taille, facile à conduire et qui ne soit pas celle de « tout le monde », soit la Fiat 500.

C’est pourquoi, dans un souci de rentabilité économique, Fiat proposa d’utiliser la base de sa propre Fiat 500, plateforme et mécanique, mais d’en modifier profondément la carrosserie. La voiture se présentait sous la forme d’une mini berline à presque trois volumes, le coffre étant plutôt symbolique. Dotée d’un habitacle capable d’accueillir confortablement quatre adultes, elle proposait un toit ouvrant en toile et fut déclinée en plusieurs versions : Berline, Trasformabile, Panoramica (qui sera ensuite baptisée Giardiniera), et Furgone pour la version break.

Au vu des excellents résultats des ventes des six premiers mois, Fiat fait profiter de l’évolution mécanique de sa 500 en la dotant d’un moteur plus puissant, passant à 17 CH. En 1960, il sera décidé d’élargir la gamme avec les versions Cabriolet et Panoramica.

La “Trasformabile” disposait d’une large capote de toile et était équipée du nouveau moteur de la Fiat 500D porté à 499 cm³ développant 21 CH.

En 1960, alors que tout le monde attendait la version berline, c’est le cabriolet “Eden Roc” qui est lancé. Trois mois plus tard, ce sera le tour du break “Belvedere” à toit ouvrant, comme sur la Fiat 500 Giardiniera, avec un empattement ralongé de 10 cm et son moteur à plat à l’arrière, offrant un volume de charge de 800 litres.

En 1962, la Trasformabile sera remplacée par la Berline quatre places, avec une carrosserie complète, sans toit ouvrant avec capote de toile. Elle reprenait la même base que la Trasformabile, moteur et châssis.

En 1965, toute la gamme bénéficiera d’un léger restyling qui augmentera le niveau qualitatif et les finitions, mais sans toucher à la partie mécanique.

La version Panoramica sera remplacée par la Giardiniera, identique à la Fiat 500 Giardiniera qui a d’ailleurs toujours été fabriquée par Autobianchi dans son usine de Desio près de Milan.

En 1970, la gamme Bianchina sera retirée de la production pour augmenter la production de la Fiat 500 Giardiniera, mais également en vue du lancement de la révolutionnaire A112.

Assemblage : Desio (Italie)

Années de production : 1957—1970

Production : 301 300 exemplaires

Longueur : 3 020 mm

Largeur : 1 340 mm

Hauteur : 1 320 mm

Moteur : 2 cylindres ; 499 cm³

Puissance : 22 CH

Vitesse maximale : 98 km / h

Poids : 535 kg

Musée des automobiles du monde (MoscouRussie)

Voir aussi le blog du transport

Voir aussi le blog des automobiles

Voir aussi le blog des motos

Voir aussi le blog des autobus

Voir aussi le blog des navires

Voir aussi le blog des moteurs

Voir aussi le blog des trains

Voir aussi le blog des camions

Voir aussi le blog des engins spéciaux

Voir aussi le blog des engins militaires

Voir aussi le blog des avions

Voir aussi le blog des hélicoptères

Voir aussi le blog de l’artillerie et des fusées

Voir aussi le blog des vélos

Read more: Monde de l'automobile ...