Utrera et ses olives gordal

Utrera est une commune espagnole située dans la province de Séville en Andalousie. Elle fait partie de la comarque du Bas Guadalquivir.

Utrera est située dans la province de Séville, à 24 km au sud-est de cette dernière ville, dans la comarque de la Campiña.

Parmi les monuments d’intérêt, on peut citer le château, la Paroisse Saint Jacques Le Grand, la Paroisse Sainte Marie de la Mesa, le Sanctuaire de la Consolation, le Couvent de la très Sainte Conception, la Maison d’Arias Saavedra, la Maison Riarola ou El Niño Perdido.

Sur son territoire se trouve la Réserve Naturelle del Complejo Endorréico de Utrera, constituée de lacs d’Alcaparrosa, d’Arjona et de Zarracatín.

Économie

L’agriculture est la principale ressource de la ville, les industries textile et agroalimentaire n’ayant qu’une importance secondaire.

La culture des oliviers est la principale richesse agricole d’Utrera. La variété d’olives de table dénommées gordal jouit d’une grande notoriété. La récolte se fait à la main, en automne.

Le tournesol, le maïs, les légumes, les pommes de terre, les agrumes, le coton et la betterave à sucre sont également produits.

La commune d’Utrera possède de nombreuses fermes réputées d’élevage de bétail, ainsi que de célèbres haras pour l’élevage des chevaux. Le plus important élevage, en nombre de têtes, est celui des porcs.

L’élevage des coqs anglais fait également la renommée de la ville.

Tourisme

Chapelle de saint François se trouve sur la Plaza del Altozano, dans le centre de la ville. Cette église est construite en 1645 par les Jésuites.

Chapelle de Notre-Dame du Carmel (XVIIe siècle) fait partie du Collège salésien d’Utrera, le plus ancien de la congrégation de saint Jean Bosco en Espagne, fondé en 1881.

Chapelle de Saint Barthélémy est en face de la chapelle de Notre-Dame del Carmen. L’intérieur possède un important contenu artistique. La chapelle est construite au XVIIe siècle.

Chapelle de la Trinité est construite entre 1719 et 1723. Elle a une nef unique et abrite plusieurs autels et statues, parmi lesquelles le Christ des affligés et la tête de saint Jacinto. Sa façade est couronné par un petit clocher avec une cloche.

Église de Saint Jacques le Majeur se trouve dans la partie haute de la ville et très voisine du château, dont elle est l’église paroissiale. Elle est administrée par le clergé séculier. Elle est déclarée Bien d’intérêt culturel, en qualité de Monument historico-culturel, depuis 1977.

Elle abrite une importante collection de peintures et d’objets d’orfèvrerie.

C’est un temple gothique, dont la construction commence à la fin du XVe siècle.

Sanctuaire de Notre-Dame de la Consolation : ce temple est situé à la périphérie de la ville. On y accède par un large chemin, devenu aujourd’hui une avenue, à côté du parc de la Consolation. L’intérieur abrite la sainte patronne de la ville, Notre-Dame de la Consolation.

La façade est en pierre jaune et se compose de deux parties. Le sanctuaire est classé Bien d’intérêt culturel en 1982.

Église de sainte Marie de la Mesa est une église paroissiale catholique, gérée par le clergé séculier. Elle fait partie du paysage caractéristique d’Utrera, car sa tour est l’édifice le plus haut de la ville.

Elle est déclarée Bien d’intérêt culturel, en qualité de Monument historico-culturel, depuis 1979.

Couvent de l’Immaculée Conception a été fondé en 1577 par Francisco Alvarez Bohorquez et son épouse, Catherine de Coria. Le couvent abrite les moniales de l’Ordre des Carmes Déchaussés. Il est classé Bien d’intérêt culturel, en tant que Monument historico-culturel, depuis 1979. Il abrite d’importantes œuvres d’art des XVIIe et XVIIIe siècles.

Couvent des Sœurs de la Croix est construit dans le deuxième quart du XVIIIe siècle. Les Sœurs de la Croix résident dans ce couvent.

La Chapelle des Douleurs est rattachée à ce couvent. Sa forme elliptique est l’un des rares exemples d’une telle architecture dans le baroque sévillan.

Hôpital de la Sainte Résurrection est fondé en 1514, par la veuve de Lope Ponce de Leon, Catalina Perea. Il possède une petite église du XVIIe siècle, la maître-autel (XVIIe siècle) comporte un chandelier avec une sculpture de la Vierge du Salut, des effigies de saint Pierre et saint Paul et un bas-relief représentant la Résurrection de Jésus-Christ.

Dans cette église, sont conservés les tombeaux de deux membres de la famille de Ponce de Léon, Don Juan et Don Lope.

C’est un bâtiment dont le style se situe entre le gothique et le style Renaissance.

Gastronomie

Utrera est connue pour le mostachón, une sorte de petite galette au sucre et à la cannelle.

La gastronomie d’Utrera est variée et comprend de nombreux plats traditionnels de la cuisine andalouse, tels que le gaspacho, le ragoût et les soupes. Les légumes frais ou secs, le riz, la viande (comme le ragoût typique de queue de bœuf) et l’huile d’olive sont les produits de base de la cuisine, très caractéristique, de La Campiña.

Les marinades d’olives de table sont un apéritif ou une entrée communs, dans les bars ou les pubs.

L’olive gordal est une variété locale typique, et est très appréciée pour sa taille et sa saveur.

Les plats maison les plus courants sont le potage andalou, le ragoût et la comida de pringá. La comida est constituée de pois chiches, de haricots blancs ou des deux, avec de la viande cuite, du bacon, des saucisses et du chorizo. La pringá se compose de viande, bacon et saucisses.

Le terme pringá est également utilisé pour désigner de la viande et du lard cuits en cocotte.

Le ragoût d’escargots est un plat typique très populaire. On les prépare cuits, avec un assaisonnement d’épices diverses. Son jus vert foncé, au goût salé et épicé, est une de ses principales caractéristiques et, le plus souvent, on le boit directement dans le verre ou la tasse dans lequel les escargots sont servis.

Festivités

Il y a de nombreuses festivités, parmi lesquelles la foire, célébrée autour de la fête de la patronne de la ville, la Vierge de la Consolation. Cette fiesta attire des visiteurs d’Andalousie et de toute l’Espagne.

Le 5 janvier a lieu la Procession des Rois mages.

Le Carnaval se déroule à la fin de février.

Le jour de l’Andalousie et la journée du vélo se situent le 28 février.

La Foire aux tapas, en mars, a commencé à être célébrée aux alentours de 2000 et est devenue très populaire depuis. Un grand nombre de tapas différents de toute l’Espagne sont présentés, et les gens peuvent les goûter, accompagnés de bière, pour un prix modique.

En février est organisée la Foire aux pâtisseries.

Le 1er mai, on célèbre l’anniversaire du couronnement de la Vierge de la Consolation, qui est la patronne d’Utrera.

Le Pèlerinage de la Vierge de Fátima a lieu autour du 13 mai et la fête du Corpus Christi en mai ou juin.

Lors des célébrations de la Saint Jean (populairement appelée Los Juanes), la nuit du 23 au 24 juin, on brûle des représentations et des caricatures des célébrités de l’année. C’est une tradition importée d’autres régions de l’Espagne, qui célèbre l’arrivée du solstice d’été.

Comment y arriver ?

De Séville : 34 min (35,5 km) via A-376

Informations

Superficie : 651 km² (municipalité)

Population : 50 962

Langues : espagnol

Monnaie : Euro

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1

Coordonnées : 37°10′57″N 5°46′54″W

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...