Snecma M53 : turboréacteur à double flux

SNECMA M53

Le SNECMA M53 est un turboréacteur à double flux à postcombustion développé pour le chasseur Dassault Mirage 2000 par Snecma. Le moteur est en service dans différentes forces aériennes, dont les derniers chasseurs multirôles Mirage 2000-5 et 2000-9.

Le moteur est dérivé de la série Atar en ajoutant un conduit de dérivation à l’arrière du 3ème étage du compresseur. Les 3 premiers étages ont été agrandis pour donner une section BP et HP sur le même arbre. Il s’agit d’un turboréacteur à double arbre ou turboréacteur à purge/dérivation continue. Il s’appelait à l’origine Super Atar 9K50 et était conçu pour un vol soutenu à Mach 2,5. Les essais en vol ont commencé en juillet 1973 à l’aide d’un banc d’essai volant Caravelle et le moteur est devenu supersonique pour la première fois sur un banc d’essai Mirage F1 à la fin de 1974.

Le moteur a été conçu pour avoir de meilleures performances que les derniers moteurs Atar mais plus simple et moins coûteux que le turboréacteur SNECMA TF 306.

Le moteur a une construction modulaire, introduite d’abord sur le turbopropulseur Napier Eland, puis plus tard de manière importante avec le moteur Pratt & Whitney JT9D. La construction modulaire permet de changer des sous-ensembles ou des modules sans qu’il soit nécessaire de tester à pleine puissance le moteur après le remplacement.

Pays d’origine : France

Premier vol : 1978

Type : turboréacteur à double flux monocorps avec postcombustion

Longueur : 5 070 mm

Diamètre : 796 mm

Compresseur : 3 étages basse pression + 5 étages haute pression

Chambre de combustion : 14 injecteurs

Poussée maximale : 64,35 kN

Taux de compression : 9,8 : 1

Débit d’air : 94 kg/s

Température entrée turbine : 1 327 °C

Consommation spécifique : 86,4 kg/(kN⋅h)

Weight: 1,515 kg (3,340 lb)

Bourget Museum (ParisFrance)

Read more: Histoire des moteurs avec Martin Perez ...