Les meilleures pistes d’Andorre: Soldeu – El Tarter (ÀLIGA SG и ÀLIGA SL)

Les meilleures pistes d’Andorre

Les meilleures pistes: Soldeu – El Tarter. L’histoire et les données

Soldeu – El TarterL’histoire du secteur historique de Soldeu-El Tarter a commencé en 1964, l’ l’année de la mise en service de la station avec l’inauguration d’un télésiège de deux places, d’un téléski pour débutants à Pla dels Espiolets et 10 kilomètres skiables distribués sur 3 pistes: une rouge, une bleue et une verte.

Grâce à l’investissement des familles Baró, Salvans, Torrallardona et au Crèdit Andorrà, qui ont créé la société ENSISA en 1963. La station s’est progressivement agrandie lors des années 60 et 70 avec la construction du pont de Soldeu, permettant un accès plus direct à la station et d’un nouveau téléski pour accéder à la partie la plus haute et à la montagne de Tosa dels Espiolets, ainsi qu’avec la création de l’école de ski et l’achat de la première dameuse à neige d’Andorre.

Lors des années 80, plus concrètement lors de la saison 1981-1982, le domaine s’est agrandi grâce à l’adhésion de la zone d’El Tarter, lorsque s’est inauguré le secteur de Riba Escorxada, donnant accès depuis au village d’El Tarter. On y a installé deux nouveaux télésièges, un au pied d’El Tarter qui va jusqu’à Riba Escorxada et un autre pour relier les deux plateaux, connu sous le nom de “Trans Sibérien”.

Grâce à l’entrée en 1987 du Comú de Canillo dans l’actionnariat d’ENSISA avec une participation de 33% on y installa les premiers dispositifs pour enneiger la zone d’Espiolets ainsi que deux mini-centrales sur chaque base de la station pour enneiger les pistes situées aux altitudes les plus basses. Vers les années 90, le Comú de Canillo et le Crèdit Andorrà sont devenus les actionnaires majoritaires d’ENSISA. L’entité a capitalisé la dette de la station par actions et le Comú a apporté un montant équivalent sous forme d’investissement dans le but de moderniser le domaine. Parmi les améliorations effectuées à Soldeu, on distingue l’inauguration, pendant l’hiver 1996-1997, de la première télécabine à huit places des Pyrénées qui reliait Soldeu à Pla d’Espiolets, en améliorant considérablement la liaison entre le village et la station.

Lors de la saison 2000-2001, on inaugura le nouveau secteur du Forn, financé par le Comú de Canillo, dans le but de créer un produit plus exclusif. Le projet envisagea l’installation d’une télécabine, de deux télésièges, de deux pistes, d’une zone débutant, d’une zone de services avec un restaurant et d’un bâtiment pour accueillir l’école de ski. C’est ainsi que se constitua la fusion entre Soldeu-El Tarter et le nouveau secteur de Canillo.

Grandvalira vit le jour, trois ans plus tard, suite à l’union des stations du Pas de la Casa-Grau Roig et Soldeu-El Tarter. La liaison entre ces deux stations, réclamée depuis longtemps, devint une réalité grâce aux négociations entre la direction des actionnaires majoritaires et la famille Viladomat. Les deux parties réalisèrent que cette union commerciale pouvait satisfaire un besoin du marché et qu’il s’agissait d’une opportunité unique pour unir l’expérience de deux grandes stations et créer le plus grand domaine des Pyrénées. Pour ce faire, ils créèrent la nouvelle société NEVASA, dans le but de commercialiser un forfait unique et de promouvoir tout le domaine.

L’année 2012, le secteur accueillit pour la première fois une compétition de la Coupe du Monde. Il s’agissait d’un vrai défi sportif et organisationnel. L’idée d’accueillir des compétitions de ski alpin de haut niveau est née avec la préparation de la précandidature d’Andorre pour héberger les Jeux d’hiver 2010. L’initiative ne fut qu’un projet mais servit à identifier les pistes les plus appropriées pour organiser différentes disciplines. C’est ainsi qu’on commença à projeter des investissements pour aménager les pistes de l’Àliga SG et l’Àliga SL et qu’en 2006, on présenta la première candidature pour accueillir la Coupe du Monde de ski. Cet événement marquant supposa aussi un vrai défi, car il fallait chercher l’implication de toute la société andorrane, aussi bien au niveau du public que des volontaires et collaborateurs. Grâce à l’effort de tous, le défi fut atteint et on réussit également à projeter au niveau international la station d’Andorre comme une destination de neige de premier niveau.

Le dernier défi fut le nouveau tracé et l’aménagement de la piste Àliga pour pouvoir accueillir des épreuves de descente. L’aménagement se réalisa aussi en vue de pouvoir y organiser à l’avenir des championnats du monde. En 2014, les pistes Àliga SG et Àliga SL ont accueilli les finales de la coupe d’Europe masculine et féminine de toutes les disciplines et cette année, la piste se prépare à recevoir la Coupe du Monde de Super-G et le combiné alpin. Un grand défi avec lequel Grandvalira aspire à valider un succès sportif et organisationnel dès la première édition.

ÀLIGA SG и ÀLIGA SL – les pistes surmoderne pour la Coupe du Monde

Les pistes choisies pour accueillir les épreuves de la Coupe du Monde FIS Grandvalira-Andorre-Soldeu-El Tarter 2016 sont l’Àliga SG et l’Àliga SL qui forment à vue d’oiseau un “X “exactement identique à celui du logo de Grandvalira. Le stade de compétition est situé à Grandvalira-El Tarter et son tracé, homologué par la Fédération internationale de ski (FSI) a été aménagé ces dernières années pour garantir aussi bien la sécurité de tous les coureurs que le spectacle de la descente.

Données de la piste Àliga pour SG :

Départ : 2 320 m
Arrivée : 1 720 m
Longueur : 2 208 m
Largeur : 60 m
Dénivelé : 600 m
Pente moyenne : 27%
Pente maximale : 56%
Pente minimale : 6%
Canons : 60
Tunnel : 185 m de longueur

Données de la piste Àliga pour SL:

Départ : 1 910 m
Arrivée : 1 720 m
Longueur : 502 m
Largeur : 40 m
Dénivelé : 190 m
Pente moyenne : 38%
Pente maximale : 53%
Pente minimale : 23%
Canons : 7

L’informations sur l’histoire des relations entre la Fédération internationale de ski et l’Andorre voir ici

L’information sur les stations de ski en Andorre voir ici


ADS
Ad
Read more: Commentaire ...