Sigüenza : un complexe historique et artistique

Sigüenza est une commune d’Espagne de la province de Guadalajara dans la communauté autonome de Castille-La Manche.

Tourisme 

Le 20 mai 1965, la ville a été déclarée complexe historique et artistique, précédant le statut de bien d’intérêt culturel.

La cathédrale de Sigüenza a été le théâtre d’un épisode du début de la guerre civile espagnole, à la fin de la Bataille de Sigüenza. En octobre 1936, sur ordre du commandement de Madrid, les milices républicaines se retranchent dans cet édifice religieux fortifié pour l’occasion.

La cathédrale, commencée en 1130, a été réalisée dans le style roman, mais a ensuite été achevée selon les canons de l’architecture gothique. Son allure rappelle celle d’une forteresse médiévale, avec des tours et des portiques romans, ainsi qu’une grande rosace. Vous pourrez y visiter la tombe de Martin Vasquez de Arce, le célèbre Damoiseau de Sigüenza.

Vous serez également enchanté par la sacristie de Las Cabezas conçue par Covarrubias et sa grande collection d’art, y compris l’Assomption du Greco.

Le château abrite aujourd’hui le Parador de Turismo. Construit après l’invasion arabe au VIIIe siècle, en même temps que l’Alcazaba, d’importants vestiges de murailles nous sont parvenus, dont les portes et les tours partent du château.

Autres monuments et lieux d’intérêt : les églises romanes de Santiago et de San Vicente; Plaza Mayor, commandée par le cardinal Mendoza et l’une des plus typiques de Castille; Le palais épiscopal, le petit ermitage de Humiladero, le petit quartier juif et la Calle de las Travesañas.

Parmi les rues et les places de la zone urbaine, se distingue la Callejón de los Infantes, las Travesañas avec des rues étroites de la partie médiévale de la ville (la Plazuela de la Cárcel, l’ancienne Plaza Mayor médiévale, la prison et la Posada del Sol – aujourd’hui Taberna Gurugú de la Plazuela), la Plazuela de las Cruces et le quartier baroque de San Roque, où se trouve le parc principal de la ville.

Sur la Plaza Mayor ou place du marché de la Renaissance, urbanisée de 1484 à 1494, se trouvent les maisons des chanoines, ornées de balcons et de galeries, la mairie et la porte du Toril.

 

Train médiéval

Troubadours, échassiers et acrobates montent à bord de ce train entre Madrid (gare Chamartín) et Siguenza. Pendant le voyage, les passagers peuvent profiter du spectacle médiéval, se régaler de gâteaux, puis, une fois à Sigüenza, visiter les monuments.

Le train circule les samedis au printemps (d’avril à juin) et en automne (septembre, octobre et novembre).

Histoire de l’art

À partir de 1503 le peintre de la Renaissance Juan Soreda, associé à Fernando del Rincón, réalise divers retables dans les églises de Sigüenza et Tolède. Puis, entre 1526 et 1528, il a travaillé au retable dédié à sainte Livrade pour la Cathédrale de Sigüenza.

Mika Etchebéhère décrit les combats dans la ville, dans son livre Ma guerre d’Espagne à moi.

Cervantès fait une référence humoristique à cette ville, au tout début du Don Quichotte, parlant du curé gradué à Sigüenza.

Musée diocésain de Sigüenza présente de remarquables œuvres de peinture et sculpture, des textiles, des pièces d’orfèvrerie, des manuscrits, des vestiges archéologiques et des retables.

La construction du Collège de San Antonio Portaceli à Sigüença, qui a ensuite été converti en université, a commencé en 1476. Son fondateur était Don Juan López de Medina, archidiacre d’Almasan, chanoine de Tolède et vicaire général de Sigüenza.

La bulle pontificale fut accordée par Sixte IV en 1483, après quoi des cours de théologie, de droit canonique et de sciences humaines ont été ouverts.

Festivals

  • San Vicente Mártir, patron de la ville (le 22 janvier)
  • Fêtes patronales estivales en l’honneur de San Roque et de la Virgen de la Mayor (mi-août)
  • Fêtes Médiévales (le deuxième week-end de juillet)

  • Les fêtes de Noël sont connues pour leurs “rondallas” de rue
  • Semaine Sainte avec diverses processions
  • Santa Librada, ancienne patronne du diocèse et de la ville de Sigüenza (le 20 juillet)

Il y a trois restaurants étoilés Michelin dans la ville :

  • El Molino de Alcuneza, Carretera GU 128, 68 – 98 EUR • Cuisine moderne (une étoile)
  • El Doncel, Paseo de la Alameda 3, 76 – 118 EUR • Cuisine moderne (une étoile)
  • Nöla, Plaza de San Vicente, 28 – 48 EUR • Cuisine moderne

Comment y arriver ?

Chemins de fer : Ligne Madrid – Barcelone.

En voiture:

De Madrid 1 h 39 min (138 km) via A-2

De Guadalajara 48 min (73,7 km) via A-2 et CM-1101

De Tolède 2 h 4 min (201 km) via A-42 et A-2

Informations

Superficie : 386 km²

Coordonnées GPS : 41°04′09″N 2°38′21″O

Langue : Espagnol

Population : 4 319

Devise : euros

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1, en été +2

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...