Santillana del Mar : la bourgade des trois mensonges

Santillana del Mar (Santillane en français) est une commune de la communauté autonome de Cantabrie en Espagne. La ville est située à proximité de l’océan Atlantique, entre Santander et San Vicente de la Barquera.

Santillana del Mar est un centre touristique et appartient à l’association Les Plus Beaux Villages d’Espagne.

Le Camino de Santiago del Norte traverse la ville.

Santillana est connue sous le nom : villa de las tres mentiras (la bourgade des trois mensonges), car « ni es santa, ni llana, ni tiene mar », elle est ni sainte, ni petite, ni sur mer (la commune a un accès à l’océan mais le centre bourg est sur le promontoire rocheux).

Tourisme

Le Palais Valdivieso ou Maison Valdivieso, aujourd’hui l’hôtel Altamira, date de 1710. Il est situé au bout de la Calle del Cantón. Le palais est orné d’un blason.

Le Palais de Velarde ou des Arenas est situé sur la Plaza de las Arenas. Il s’agit d’un bâtiment de transition du gothique à la Renaissance. Sa construction a commencé au XVe siècle et a été modifiée au XVIIe siècle. Le blason de Velarde orne le palais.

La Collégiale de Santa Juliana : il s’agit d’une collégiale romane construite principalement au milieu du XIIe siècle, reconstruite par la famille Polanco dans le premier tiers du XVIe siècle.

La collégiale est protégée par l’arrêté royal du 12 mars 1889. C’est le premier monument cantabrique qui a obtenu cette reconnaissance.

Les maisons du Quevedo et du Cossío sont situées à côté de la Collégiale. Ils datent des XVIIe-XVIIIe siècles. La maison du côté nord est la Casa de Cossío et celle du côté sud est la Casa de Quevedo. Sur le premier, vous pouvez voir les armoiries de Cossio. Sur le second, qui appartenait à un parent de Francisco de Quevedo y Villegas, on peut voir les armoiries de la famille Quevedo.

Maison de l’archiduchesse ou des abbés : il s’agit d’un bâtiment de la fin du XVIIe siècle, qui se situe à gauche la Collégiale. Elle appartenait à la famille Barreda Bracho. Les armoiries de la façade sont modernes, de Jesús Otero.

Maison des Hombrones ou Maison de la Villa est située à côté de la soi-disant maison de Leonor de la Vega, sur la Calle del Cantón. C’est une maison construite entre le XVe et le XVIIe siècle. Il porte le nom des deux chevaliers moustachus.

La Maison du Polanco et du Lasso de la Vega ou Maison de Leonor de la Vega date de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle, construite par Don Juan de Polanco. Selon la légende, Doña Leonor de la Vega, la mère du premier marquis de Santillana, a vécu dans ce bâtiment. Sur la façade, vous pouvez voir trois blasons gothiques de l’alliance Polanco-Lasso de la Vega.

Torre del Merino ou La torrona est située sur l’ancienne place du marché. C’est une tour du XIVe siècle, surmontée de créneaux.

Tour Don Borja ou Fondation Santillana sur la Plaza de Ramón Pelayo semble dater de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle. Il y a un patio intérieur. Il doit son nom à Don Francisco de Borja Barreda, dernier descendant de la famille Barreda au XIXe siècle. Parmi ses derniers propriétaires se trouvait l’infante Doña Paz de Borbón. En 1981, il a été restauré pour devenir le siège de la Fondation Santillana.

Palais Barreda-Bracho, également appelé Maison Barreda-Bracho ou Palais Barreda, est actuellement le Parador National Gil Blas. C’est un édifice de style baroque construit à la fin du XVIIe siècle.

Mairie est située sur la Plaza Ramón Pelayo. Son balcon en fonte surmonté d’un bouclier est remarquable.

La Casa de la Parra est appelée ainsi parce qu’elle avait une grande vigne sur sa façade. Il s’agit d’un édifice gothique du début du XVIe siècle.

La Maison de l’Aigle date du XVIIème siècle. C’est actuellement la salle d’exposition du gouvernement régional.

Devant ces maisons se dresse un bison, une sculpture de Jesús Otero.

La maison de Bustamante est située dans la Calle de la Carrera. Elle est datée de la fin du XVIIe-XVIIIe siècle. Il s’agit d’un immeuble de grande hauteur avec des balcons. Sur sa façade, vous pouvez voir les armoiries de Bustamante.

Torre de los Velarde : l’ancienne maison-tour du XVe siècle en pierre de taille.

Palais Benemejís, également connu sous le nom de Palacio de los Peredo-Barreda ou Palacio de Peredo. C’est actuellement le siège des expositions Caja Cantabria. Sur la façade, vous pouvez voir les armoiries de la famille Peredo. Il conserve des peintures de peintres tels que Valdes Leal ou Mengs, ainsi qu’une vaste bibliothèque.

La Maison de la Villa est située en face du Palais de Benemejís.

La Maison des Alonso est située à côté du Palais de Benemejís.

Le musée diocésain Regina Coeli est installé dans un couvent dominicain. Le bâtiment d’origine date du milieu du XVIIe siècle, mais au cours des deux premières décennies du XVIIIe siècle, il a été largement reconstruit. Le musée a été fondé en 1964 et expose de l’art sacré. Il y a un atelier de restauration et une archive documentaire diocésaine.

Le couvent des Dominiques ou couvent de San Ildefonso est situé en face du musée diocésain. Il a été fondé au milieu du XVIe siècle.

Héritage naturel

Quant au patrimoine naturel, il convient de souligner le zoo de Santillana del Mar, le plus ancien de la région.

Le jardín Finca possède un eucalyptus de 35 m de haut et un ginkgo de 22 m de haut.

Dans le parc La Robleda pousse un chêne de 16 mètres de haut.

Comment y arriver ?

De Santander 31 min (29,7 km) via A-67

De Madrid 4 h 11 min (440 km) via A-67

Informations

Superficie : 28 km²

Coordonnées : 43°23′36″N 4°06′17″O

Population : 4231

Langues : espagnol, asturien

Devise : euros

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...