Rennes-le-Château : une ville d’Occitanie qui garde les secrets du Saint Graal

Rennes-le-Château est une commune française située dans le département de l’Aude en région Occitanie.

Le territoire communal se localisait, autrefois, dans l’ancien comté carolingien du Razès. Ce territoire est situé géographiquement dans le massif des Corbières, plus précisément dans sa partie occidentale, non loin du point culminant de ce massif, le pic de Bugarach.

Rennes-le-Château est une commune adhérente de la communauté de communes du Limouxin. Ses habitants sont appelés les Rennains et la mairie est située à 475 m d’altitude.

Les origines de Rennes-le-Château ne sont pas précisément connues.

L’absence de véritable programme d’étude archéologique sérieux sur le site même de Rennes empêche de formuler la moindre conclusion. Il ne fait toutefois aucun doute que le plateau occupé par le village a fait l’objet d’une occupation importante à la fin du Néolithique, ainsi que le démontre la découverte de plusieurs stations chasséennes (4 200 – 3 500 av. J.-C.).

Les guerres de religion

Dans la région de Carcassonne, vers 1531, de nouvelles idées religieuses furent prêchées et en 1558 de nombreuses troupes armées de confession protestante existaient dans la plupart des villes situées autour de Rennes-le-Château.

Des massacres furent alors perpétrés dans la région entre 1560 et 1562 et à Limoux, non loin de là, les réformés se rendirent maîtres de la cité et tuèrent de nombreux catholiques. À la suite d’une contre-attaque, les troupes protestantes furent bientôt chassées et soixante d’entre eux furent pendus.

En 1578, une grande partie de l’église de Rennes-le-Château s’effondra sous les coups des calvinistes qui s’étaient provisoirement rendus maîtres du village.

 

The Abbey is a 10-minute walk from Rennes-le-Chateau.

Here was built the Magdala tower (la Tour Magdala); it is a symbol of Sauniere Abbey, a building in the style of the Gothic revival.

The famous Glasstower (la Tour de verre) is also here.

Passing to the abbey’s territory, you can see the magnificent greenhouse and the Sauniere winter garden. You can admire the famous rose garden and relax in the shady garden in summer.

Le diable au bénitier

Le premier objet d’art qui attire l’œil du visiteur, quand celui-ci pénètre dans l’église de Rennes-le-Château, c’est de découvrir, sur la gauche, la statue dite du “Diable au bénitier”. La phrase : IN HOC SIGNO VINCES (Par ce signe tu vaincras), qui invite ainsi le geste du signe de croix que doit effectuer le visiteur est tout à fait conforme à la tradition, car ce diable est en situation de soumission.

Toute l’histoire contemporaine de Rennes-le-Château, depuis la dernière décennie du XIXe siècle. Elle est liée à l’arrivée de l’abbé Bérenger Saunière, non seulement en raison d’une hypothétique et mythique affaire de trésor, mais surtout parce que cet abbé, de par ses constructions et ses aménagements a profondément modifié la physionomie architecturale et la vie des habitants de ce petit village.

La légende indique que l’abbé aurait trouvé de mystérieux parchemins. La nature de ses hypothétiques découvertes et l’origine de sa probable fortune sont le sujet de nombreuses thèses à l’origine de la légende du trésor de Rennes-le-Château.

En 1982, après avoir réalisé plusieurs films sur le « mystère » de Rennes-le-Château, trois journalistes britanniques Henry Lincoln, Michael Baigent et Richard Leigh publient un essai encore plus controversé.

Après la publication, durant l’année 2003, du best-seller de l’écrivain américain Dan Brown “Da Vinci Code”, qui reprend des éléments de la rumeur de Rennes-le-Château en se basant sur des ouvrages tels que “L’Or de Rennes” et “L’Énigme sacrée”, le village voit encore augmenter le nombre de curieux tentant de percer le mystère de l’abbé Saunière.

Rennes-le-Château, cette “Mecque de l’ésotérisme”, comme le considère le romancier Jacques Ravenne, terme repris par le journaliste d’enquête Jacques Pradel, attire chaque année plus de 30000 visiteurs, aussi bien des curieux que des chercheurs de trésors, satanistes, occultistes, kabbalistes, rosicruciens, ufologues, gnostiques, adeptes du néo-catharisme, ou encore partisans de la théorie du complot.

Manifestations culturelles et festivités

De nombreuses expositions d’artistes sont organisées lors de la belle saison et notamment dans les salles situées sous le belvédère située dans l’ancien domaine de l’abbé Saunière.

Afin de réguler la circulation automobile et des piétons, le village de Rennes-le-Château est transformé en domaine piétonnier entre le 15 juin et le 15 Septembre.

Festival du film insolite

Depuis 2015, à l’initiative des acteurs français, Fanny Bastien et Geoffroy Thiebaut, le village de Rennes-le-Château accueille, sur son territoire, un festival de films assez particulier et dénommé le « festival du film insolite ». Celui-ci se déroule au cours de la saison estivale et s’organise en plein air dans le domaine même de l’abbé Béranger Saunière.

Ce festival réunit généralement des films, en courts ou longs métrages, de tout genre confondus, mais généralement liés au mysticisme, voire au paranormal, restant ainsi en phase avec le “mystère de Rennes-le-Château”.

Rennes-le-Château est situé sur la zone naturelle du territoire de Couiza, dans la haute vallée de l’Aude. C’est un milieu qui abritent de nombreuses falaises où niche, une espèce remarquable et protégée le vautour percnoptère.

Le territoire communal abrite également différentes espèces d’oiseaux notables comme l’engoulevent d’Europe, le circaète Jean-le-Blanc, le faucon pèlerin, le milan royal, le busard cendré et le grand-duc d’Europe.

Cuisine et restaurants

La ville possède les trois restaurants les plus visités où vous pourrez déguster une cuisine française classique: L’Antre temps, Le jardin de Marie et La reine du Château.

Shopping

Il existe de nombreuses petites boutiques dans la ville. Le plus intéressant d’entre eux est la librairie des chercheurs, la boutique de souvenirs de l’abbaye et la boutique d’argile (vente de céramiques).

Comment y arriver ?

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Couiza – Montazels, située sur la ligne de Carcassonne à Rivesaltes et sur le territoire de la commune de Montazels, à proximité de Couiza. Cette gare se situe à 6 km de Rennes-le-Château.

Informations principales

Superficie : 14,9 km2

Population : 78 habitants (2019)

Langues : français, occitan

Monnaie : euro

Visa : Schengen

Heure : UTC +1 d’Europe centrale

Coordonnées : 42 ° 55 ′ 41 ″ N, 2 ° 15 ′ 48 ″ E

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...