Présentation des travaux de mise en place de pare-avalanches réalisés dans le cadre du projet SAPYRA

photo: l’ambassade de France à Andorre-la-vieille

Lundi 9 septembre 2019, la préfecture de la région Occitanie et les préfectures des Pyrénées-Orientales et de l’Ariège ont organisé, en présence des autorités andorranes et de l’Ambassadrice de France en Andorre, une conférence de presse relative aux travaux de prévention des avalanches qui affectent les routes nationales 20, 22, 320 et 116.

Selon l’ambassade de France à Andorre-la-vieille, pour le Préfet de la Région Occitanie, M. Etienne Guyot, l’amélioration de la viabilité hivernale de l’accès routier à l’Andorre est un objectif partagé par la France et l’Andorre. Dans cette perspective, les services des deux pays sont convenus de joindre leurs efforts pour améliorer la situation. Le projet de sécurisation des accès pyrénéens face au risque avalanche (SAPYRA) s’inscrit dans cette démarche.

M. Guyot a rappelé qu’un engagement financier de 3,4 millions d’euros en études et travaux est prévu pour la sécurisation des nombreux couloirs d’avalanche afin d’éviter les coupures de la route. Il s’agit notamment d’études visant à l’instrumentation des couloirs afin d’améliorer la prévision localisée du risque avalanches.
Le programme est cofinancé par l’Andorre et la France, à hauteur de 1 124 307 € chacun, et l’Union européenne, à travers le programme opérationnel de coopération transfrontalière Espagne-France-Andorre (POCTEFA) à hauteur de 2 088 000 €.

Le Préfet a détaillé l’avancement des travaux qui sont en bonne voie et devraient s’achever en août 2020. Les travaux de pose de dispositifs paravalanches seront achevés fin 2019. Il restera à instrumenter quelques couloirs pour améliorer la prévision localisée du risque avalanche.

M. Guyot a ensuite évoqué l’accord Franco-andorran sur l’amélioration de la viabilité des accès à l’Andorre liée aux risques naturels, qui va progressivement prendre la suite du programme SAPYRA. Cet accord, signé le 22 mars 2017, prévoit le financement d’études préalables et de travaux de prévention des risques naturels à hauteur de 21M€ sur 6 ans, financés à parts égales par la France et l’Andorre.

Le Préfet de Région a indiqué que la priorité est donnée au traitement du couloir d’avalanche H2 situé sur la commune de l’Hospitalet-près-l’Andorre, qui nécessite la construction d’une importante galerie pare-avalanche. Il s’agit d’un projet important et complexe qui nécessite un ensemble d’études important. Cette étude permettra de définir le cadre réglementaire et technique nécessaire au recrutement d’un maître d’œuvre début 2020.

M. Guyot a évoqué les autres travaux prévus par l’accord international qui concernent la création d’aires de chaînage ou la pose de dispositifs paravalanches, pare-congères ou pare-chutes de blocs. Il détaillé le calendrier des travaux.

Cette année, sont engagés les travaux suivants :

– La réalisation d’une tranche supplémentaire d’équipement en pare-avalanche des couloirs d’avalanche H19-H20-H22 (dont la tranche ferme est mis en oeuvre dans le cadre de SAPYRA), pour un montant de 230k€ ;
– la réalisation d’une aire de chaînage à Ax-les-Thermes ; les travaux auront lieu en octobre-novembre 2019 pour un montant de 250k€ ;
– l’installation d’un panneau à message variable à Ax-les-Thermes, afin d’informer les usagers sur les conditions de circulation, sur les prescriptions en matière d’équipement et sur les fermetures éventuelles ; les travaux débuteront en novembre, pour un montant estimé de 200k€ ;
– la mise en place de pare-chutes de blocs dans les gorges de Mérens (sur 200 mètres) ; les travaux seront réalisés à l’automne, pour un montant estimé de 350k€.

Read more: Société ...