Pour la première place de la Vuelta, le meilleur coureur gagne entre 120 000 et 140 000 euros, a dit le directeur technique de la Vuelta, Kiko Garcia

Le directeur technique de la Vuelta, Kiko Garcia, a parlé à all-andorra.com de l’organisation de la course et a désigné quelques équipes qui ont les meilleures chances de gagner aujourd’hui au final à Madrid.

Interview: Irina Rybalchenko

Quelles sont vos attentes de la dernière étape de la course aujourd’hui? Quelle équipe a le plus de chances de gagner cette année?

Cette année, je pense que des équipes telles que Movistar, Lotto NL – Jumbo, Mitchelton-Scott, Astana Pro Team ont leur chance… En tout cas, nous allons voir une course intéressante!

Parlez-nous un peu de l’histoire de la Vuelta : quand la première compétition a eu lieu? Comment a-t-elle évolué?

La Vuelta est l’une des compétitions les plus anciennes en Espagne et dans toute l’Europe. Après le Tour de France, c’est la deuxième plus grande course cycliste. La première Vuelta s’est passée en 1935. Les participants ont concouru sur des vélos lourds en fer à l’époque et traînaient des outils sur leurs épaules pour réparer les vélos en cas de bris.

Après la Seconde guerre mondiale, la Vuelta a commencé à prendre de l’ampleur et a suscité l’admiration des amateurs de ce sport populaire en Espagne.

Je peux dire que l’événement est devenu de plus en plus important d’année en année. La situation a radicalement changé après les années 1980, depuis que cet événement a commencé à être couvert par la télévision. Progressivement, nous avons commencé à utiliser des hélicoptères pour améliorer la qualité de l’image. Simultanément, l’image du cyclisme changeait.

Combien de temps faut-il pour préparer toutes les étapes de la compétition?

Nous commencerons les préparatifs pour l’année prochaine dès que nous aurons terminé la compétition 2018. C’est-à-dire qu’il nous faut environ un an pour bien nous préparer. En janvier 2019, nous devons faire la présentation pour le monde entier, il faut que tout soit sous contrôle.

Nous avons traditionnellement 21 étapes, chaque année, nous essayons de couvrir différentes régions, provinces ou villes. Parfois, il est difficile de trouver un équilibre.

Le cyclisme est l’un des sports les plus uniques en termes de “show”. Par exemple, nous aimerions organiser chaque année une des étapes en Andorre. Au cours des huit dernières années de la compétition, nous sommes passés en Andorre six fois. C’est un endroit incroyablement beau en terme de paysages! Et le vélo de route est la meilleure façon de montrer la montagne en hauteur, des serpentins de la route offrent un très beau spectacle, il y a des villages pittoresques, etc. Ceci est une excellente occasion d’organiser une grande course en montagne… Mais nous ne pouvons pas retourner au même endroit tout le temps.

La course se déroule-t-elle toujours uniquement en Espagne?

Pas nécessairement. L’année dernière, nous sommes partis de France. Une fois, nous avons commencé les compétitions aux Pays-Bas. Nous étudions d’autres endroits en dehors de l’Espagne.

Ce sera le cas pour l’édition 2019 de la Vuelta?

Non, l’année prochaine nous avons décidé de lancer la compétition à Alicante. Mais à l’avenir, nous pourrions partir d’autres pays.

Quel est le budget pour l’événement?

Environ 15 à 20 millions d’euros.

La Vuelta est-elle financée par le gouvernement espagnol?

Fondamentalement, ce sont des budgets régionaux. Chaque région intéressée par la réalisation de l’étape de la Vuelta se tourne vers nous avec une proposition. Nous essayons toujours alors d’organiser une réunion.

Nous avons également plusieurs sponsors privés.

Chaque année 22 équipes participent à la compétition. De quels pays?

Fondamentalement, elles viennent de pays d’Europe, car le cyclisme est traditionnellement un sport européen. Mais il y a aussi des équipes des Emirats, du Bahreïn, du Kazakhstan, de la Russie et des États-Unis.

Est-ce que ce sont les mêmes équipes qui participent au Tour de France?

Oui, dans le cyclisme, il y a un premier échelon, dans lequel il y a les 18 meilleures équipes. Elles participent toujours aux compétitions les plus importantes. Ainsi, les 18 équipes sont toujours les mêmes. De plus, nous invitons 4 autres équipes. Cette année, ce sont 3 équipes supplémentaires d’Espagne et une de France.

De votre point de vue, quelle course est-elle la plus difficile – la Vuelta ou le Tour de France?

Le cyclisme est généralement un sport très difficile. De plus, la logistique et tout le travail organisationnel sont très complexes. Il était très difficile d’emporter tout le matériel au coll de la Gallina en Andorre. Je parle de la préparation de la ligne d’arrivée avec les zones de télévision et de médias, la zone VIP, la zone des fans, etc. Le Tour de France est 10 fois plus grand, mais je pense que du point de vue de la complexité de l’organisation, c’est la même.

Combien de coureurs sont impliqués dans la Vuelta?

176 personnes.

Quel est leur âge minimum et maximum?

Ils commencent à 20-21 ans et terminent … Vous savez, il n’y a pas de limite. Si vous vous sentez bien, à 50 ans, vous pouvez participer. Mais généralement 37-38 ans est le maximum.

Quelle est la récompense pour la première place?

C’est une très petite somme, comparée au tennis, par exemple. Les cyclistes gagnent grâce à leurs contrats personnels avec les équipes. Pour la première place, le meilleur coureur gagne entre 120 000 et 140 000 euros.

Combien de membres y-a-t-il dans chaque équipe?

Cela dépend de l’équipe et de son budget. Chaque équipe compte 8 coureurs et au moins 20 membres de l’équipe, y compris des mécaniciens, des masseurs, etc.

Combien de journalistes sont accrédités sur l’événement? Combien d’hélicoptères sont impliqués?

La Vuelta est un événement mondial. Je ne peux pas dire le nombre exact de journalistes, mais je dirais que 180 pays retransmettent la Vuelta. Nous utilisons 3 hélicoptères d’organisation et 2 ou 3 hélicoptères des équipes de télévision.

Quelles sont les principales marques de bicyclettes?

Il en existe plusieurs: Trek, Specialized, Cervelo, BMC, Giant …

Quel est le poids d’un vélo de course de la Vuelta et son prix?

Il est d’environ 7 kg, et le prix est d’au moins 10 000 euros.

Que pourriez-vous dire sur la sécurité de l’événement? Et à propos de l’organisation des soins médicaux?

En ce qui concerne la sécurité, nous travaillons avec 85 policiers de la garde nationale d’Espagne (Guardia Civil). Ils se soucient de tout ce qui concerne la sécurité dans les zones de départ et d’arrivée.

En ce qui concerne le personnel médical, la course est toujours suivie par une équipe de 5 médecins.

Est-ce que les chutes à vélo sont fréquentes?

Oui, cela arrive presque toujours. Les coureurs souffrent souvent. Le cyclisme est un sport complexe. La vitesse est élevée, il y a beaucoup de virages sur la route, de nombreuses ascensions et descentes. Quand il pleut, c’est doublement dangereux, car le sol est glissant.

Combien de personnes sont impliquées dans l’organisation de Vuelta (y compris les volontaires)?

Environ 2000 personnes.