Ponferrada et son château

Ponferrada est une ville et une municipalité, capitale de la comarque de El Bierzo, dans la province de León, communauté autonome de Castille-et-León, au nord-ouest de l’Espagne.

La ville est une étape sur le Camino francés et le point de départ du Camino de Invierno du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Ponferrada est situé à 80 km environ à l’ouest de León, au confluent du río Sil et de son affluent le río Boeza.

Sur le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, on vient de la localité de Campo, dans le même municipio de Ponferrada.

La prochaine halte est la localité de Columbrianos, sans quitter le municipio de Ponferrada.

Ponferrada est aussi le point de départ du Camino de Invierno, une route alternative à Saint-Jacques-de-Compostelle traditionnellement utilisé par les pèlerins médiévaux en hiver.

Tourisme

Château de Ponferrada est une forteresse qui surplombe la ville de Ponferrada. Elle a été construite par les Templiers sur une colline située à l’endroit où la rivière Boeza rejoint la Sil.

On suppose que l’origine du château remonte à un castro primitif celte, notamment en raison de sa situation qui est comparable à celle des autres castros du comarque de Bierzo (partie occidentale du León).

Les templiers s’installent le long du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, dès 1178, sur concession des rois du León, et la forteresse de Ponferrada est l’une de leurs principales implantations.

À la suppression de l’Ordre du Temple, en 1312, le château passe sous la propriété de la Couronne de León et Castille.

Tout au long des années suivantes, le château de Ponferrada est cédé à plusieurs reprises à des familles nobles comme les Osorio ou les Castro.

Durant le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, le château est géré par un “corrégidor” (fonctionnaire représentant les rois catholiques dans les municipalités) au nom de la Couronne. Les murs du château primitif sont détruits à la fin de la Guerre d’indépendance espagnole (1808-1814), sur ordre de la Régence.

 

À partir de 1850, commence une période de fort déclin pour le château : la mairie vend les murs, loue l’intérieur comme zone de pâture et y autorise même l’installation d’un terrain de football.

Finalement, en 1924, le château de Ponferrada est inscrit comme monument national, ce qui permet de freiner sa détérioration.

À la suite d’importantes modifications, le château de Ponferrada aujourd’hui n’a plus rien de templier.

Dernièrement, plusieurs organismes publics ont fait d’importants efforts pour restaurer le château de Ponferrada, afin de lui rendre, autant que possible, son aspect imposant et le transformer en un attrait touristique.

Basilique de la Encina

Située dans le centre historique de Ponferrada, c’est en 1572 que les premiers travaux de la Basilique de la Encina débutent sous la direction de l’architecte Juan de Alvear.

En 1614, de nouveaux travaux sont entrepris et une tour est érigée.

Son style architectural est renaissance et baroque.

Une représentation de la sainte patronne de la ville, la Vierge de la Encina, se trouve à l’intérieur.

Le monastère de San Pedro de Montes est situé à Montes de Valdueza, près du monastère de Sainte Marie de Carracedo.

Il a été fondé vers l’an 635 par San Fructuoso et, avec le monastère de Santa Maria de Carracedo, il était le plus puissant des monastères berciens.

Après la confiscation de Mendisabal, un incendie s’y est déclaré, à la suite de quoi il a laissé dans un état de ruine.

En 1931, il a été déclaré monument national.

L’église Santo Tomas de las Ollas : cette église située entre les deux rivières, nommée aussi “de las Entrambasaguas” (d’entre deux eaux), possède une abside mozarabe.

  • Le couvent des conceptionnistes;
  • El Hostal de la Reina : l’Hôpital pour les pèlerins, fondé par les Rois catholiques;
  • L’hôtel de ville
  • Le pic El Morredero (2135 m), à 20 km de Ponferrada dans les monts Aquilianos, accueille une petite station de ski.

Le Musée national de l’énergie est actuellement en construction avec le soutien de l’Energy City Foundation. Il comprendra le bâtiment et les équipements restaurés de Compostilla I, la première centrale électrique au charbon d’Espagne, inaugurée en 1949 à Ponferrada.

Gastronomie

Il y a un restaurant étoilé Michelin dans la ville :

Mu•na, Gil y Carrasco 25, 35 – 85 EUR • Cuisine traditionnelle, Cuisine moderne (une étoile)

Festivals

Ponferrada accueille son festival annuel (Fiestas de La Encina) pendant la première semaine de septembre avec de nombreux concerts et activités pour adultes et surtout pour enfants, et en juillet organise une nuit templière dans son château templier (les participants se déguisent et recréent la vie de la ville au XIVe siècle).

La ville organise également des festivals de musique et de cinéma et accueille la cérémonie annuelle de remise des prix Golden Microphone.

Comment y arriver ?

La gare de Ponferrada fournit des services ferroviaires à la ville (RENFE). Des trains de voyageurs relient la ville aux principaux centres de population d’Espagne, notamment Madrid ou Barcelone.

En voiture:

De León 1 h 16 min (116 km) via AP-71 et A-6

De Valladolid 2 h 26 min (238 km) via A-6

De Madrid 3 h 54 min (393 km) via A-6

Informations

Superficie : 283 km2

Coordonnées GPS : 42°32′46″N 6°35′27″O

Langue : Espagnol

Population : 64 509

Devise : euros

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1, en été +2

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...