Pédocriminalité : Lourdes a mis en place une Commission indépendante de reconnaissance et d’indemnisation des victimes

Véronique Margron, réélue présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France et Antoine Garapon, magistrat honoraire, ancien juge des enfants, ont été nommés à la tête de la Commission indépendante de reconnaissance et de réparation pour les victimes de violences sexuelles.

Son rôle : identifier les victimes et assurer la médiation avec les instituts où des violences sexuelles ont été commises.

L’assemblée générale de la Conférence des religieuses et religieuses de France (Corref) regroupant 450 instituts ou congrégations, a martelé mardi à Lourdes (Hautes-Pyrénées).

Un peu avant, le 5 novembre, la Conférence des évêques de France (CEF) avait franchi une étape majeure en reconnaissant « responsabilité institutionnelle » de l’Église et le caractère « systémique » des crimes commis. Les évêques ont aussi annoncé la création d’une Instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation.

La « prise en charge » des victimes sera assurée « à partir du 1er janvier 2022 », a annoncé Antoine Garapon. Pour une réparation qui ne sera pas seulement financière . « Les victimes demandent beaucoup de choses différentes : d’avoir des informations, d’avoir des excuses, des éclaircissements, d’être entendues et parfois d’avoir des indemnisations », a-t-il également précisé.

Read more: Les actualités ...