Nous proposons une thérapie en ligne régulière aux personnes ayant des troubles mentaux, explique le psychologue Oscar Fernàndez

Nous proposons une thérapie en ligne régulière aux personnes ayant des troubles mentaux, explique le psychologue Oscar Fernàndez

Il est évident que l’isolation sociale, provoquée par la crise du coronavirus, devient une cause grave de troubles émotionnels et mentaux. La peur et la conscience du désespoir, l’absence de nouvelles positives et de changements dans la vie – tout cela provoque la dépression, le stress, des ruptures émotionnelles. Au fil du temps, ce problème peut devenir plus grave que la lutte contre l’épidémie de COVID-19. Depuis le début de la quarantaine en Andorre, une “hotline” d’aide psychologique a été lancée. Nous avons parlé avec Oscar Fernàndez, président du Collège officiel des psychologues d’Andorre (COPSIA), sur la façon d’aider les gens à contrôler leur état et à rester en bonne santé mentale.

Interview: Irina Rybalchenko

À quelle fréquence les gens demandent-ils de l’aide ces jours-ci? Est-il possible de dire qu’il y a plus d’appels récemment? Quels sont les principaux problèmes?

Du mardi 17 mars au soir, date à laquelle nous avons ouvert la “hotline”, jusqu’à aujourd’hui – 1er avril, nous avons reçu un total de 92 appels. Il s’agissait à la fois d’appels téléphoniques et de courriels. Pour l’assistance psychologique, 26 psychologues bénévoles ont été impliqués.

Parmi les demandes reçues, le problème numéro un est la souffrance que les gens vivent actuellement. En deuxième place, c’est la mauvaise humeur. En troisième place, l’anxiété excessive.

On nous demande souvent aussi comment expliquer tout ce qui arrive aux enfants qui sont confinés au domicile. Les gens s’inquiètent également du fait qu’ils ont perdu une communication normale avec leurs proches. Ils demandent comment il faut diagnostiquer une possible contamination correctement. Ils craignent pour les membres les plus vulnérables de leur famille, parlent de la peur de la mort et du deuil…

Comment les psychologues peuvent-ils aider exactement? Parfois, les gens doivent au moins être entendus. Mais comment apporter une véritable aide aux troubles mentaux à distance?

Notre organisation de psychologues – COPSIA – est un service de soutien dont le but est de fournir une assistance psychologique gratuite à tous ceux qui peuvent être «dépassés» par la situation en raison de l’auto-isolement. Si vous avez des peurs, un état d’anxiété permanent voire croissant, et si vous rencontrez un blocage émotionnel et avez besoin de soutien pour faire face à cette situation, appelez le 809031 ou écrivez à [email protected] Après que vous nous ayez parlé de votre problème, nos psychologues vous contacteront et engageront une conversation. Après quelques jours, une deuxième session sera effectuée. Si nécessaire, après la deuxième session, une thérapie en ligne régulière sera proposée pour ceux qui souffrent de troubles mentaux.

L’isolation sociale prolongée peut également provoquer des troubles mentaux aux enfants. Comment aider les enfants à survivre à cette période trop difficile?

Les enfants ont une grande capacité à s’adapter à différentes situations. S’ils voient l’exemple d’adultes qui continuent de mener une vie saine et ne changent pas leurs habitudes, ce sera plus facile pour eux. Adaptez vos enfants à cette routine forcée. Respectez l’heure du sommeil et de la nourriture, proposez des activités communes, des jeux divertissants, faites de l’artisanat ensemble, invitez-les à vous aider dans la cuisine, etc. Il est très important que les enfants accomplissent régulièrement et correctement tous les devoirs de l’école.

L’insomnie, la dépression, la psychose – sont le premier stade de troubles mentaux graves. Ces troubles peuvent évoluer vers une tendance à la violence et même au suicide. Comment pouvez-vous empêcher l’évolution vers de tels problèmes mentaux dans cette situation?

Ces types de troubles, tels qu’ils étaient avant l’épidemie, sont observés pendant l’isolation et sont susceptibles de continuer lorsque cette situation sera terminée.

La prévention et le traitement de ces pathologies font également partie du travail professionnel des psychologues. Nous sommes prêts à fournir toute l’assistance nécessaire.

Le ministère andorran de la Santé a autorisé les personnes atteintes de troubles autistiques à quitter leur domicile pour faire des promenades à des fins thérapeutiques. Peut-être qu’il est logique d’autoriser les petites sorties pour toutes les personnes, afin qu’elles puissent quitter la maison, tout en respectant la distance et toutes les précautions de sécurité?

La position des psychologues est similaire à celle du gouvernement dans cette situation: les personnes souffrant de troubles autistiques et les personnes souffrant de troubles mentaux, y compris les troubles graves du comportement, peuvent avoir besoin de quitter l’espace clos. Cependant, nous sommes dans une situation très inhabituelle.

Pour prévenir la propagation du coronavirus, il est malheureusement recommandé d’éviter autant que possible les promenades.

Comment, dans ces conditions difficiles, est-il possible de maintenir une santé mentale normale? Quel est votre conseil?

Le conseil est simple: dans toutes les situations, il faut chercher et trouver son côté positif. Nous pouvons le faire si nous restons calmes, surveillons notre santé, adhérons à un plan d’action quotidien. Il est conseillé de se tenir au courant de ce qui se passe. Mais vous devez essayer d’éviter une surabondance d’informations … Il est maintenant temps d’utiliser tout votre temps libre pour quelque chose d’altruiste et de créatif.

Read more: Interview d’actualité ...