Montpellier souhaite faire inscrire auprès de l’UNESCO, les archives et les 16 000 ouvrages de la bibliothèque

La Ville de Montpellier et l’Université de Montpellier souhaitent faire inscrire auprès de l’UNESCO, les archives anciennes et les 16 000 ouvrages de la bibliothèque liés à l’enseignement médical de l’Université de Montpellier.

Cette candidature sera déposée auprès du Comité national UNESCO à l’automne 2025.

Depuis désormais plus de 800 ans, l’histoire de Montpellier est intimement liée à la pratique et à l’enseignement de la médecine. Illustrées par la devise selon laquelle “Jadis, Hippocrate était de Cos, il est maintenant de Montpellier”, ces relations fécondes nous ont laissé en héritage, la responsabilité d’un patrimoine d’exception.

Pour beaucoup de Montpelliérains, ce patrimoine est un motif de fierté et d’émerveillement; et cette tradition d’enseignement et de recherche, prolongée jusqu’à nos jours, vaut encore à notre ville une grande partie de sa renommée internationale.

En plus de sa longévité, l’enseignement de la médecine à Montpellier se caractérise par une approche singulière, tout aussi remarquable. La médecine n’y est pas comprise comme une science purement technique, mais se doit d’appréhender le patient dans sa globalité.

L’enseignement médical prend de fait une dimension multidisciplinaire, tendant vers une connaissance universelle, permettant de comprendre au-delà des symptômes.

C’est ainsi que les arts, la philosophie, la théologie, la géographie… ont été enseignés aux futurs médecins formés à Montpellier, les enseignants veillant à constituer un discours le plus fertile possible pour l’intelligence humaine. Cette approche se traduit concrètement dans l’histoire de cette faculté de médecine, dans son organisation et dans les documents mis à la disposition des étudiants.

Read more: L’éducation ...