L’Environnement et l’Union hôtelière unissent leurs efforts pour une politique de développement durable

L’Union hôtelière d’Andorre qui regroupe quelque 80 hôtels et 50 restaurants s’est engagée récemment en faveur de l’environnement. Elle tient à promouvoir la défense de l’environnement à travers la prévention et le recyclage des déchets, l’utilisation raisonnée de l’eau, l’implantation d’énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Cette volonté s’est matérialisée sous la forme d’un accord signé mardi entre la ministre andorrane de l’Environnement, de l’Agriculture et du Développement durable, Sílvia Calvó, et le président de l’Union hôtelière d’Andorre, Carles Ramos.

Pour le gouvernement andorran, cette signature s’inscrit dans une action plus vaste appelée « Plan national des déchets ». La ministre a aussi souligné que l’hôtellerie représente dans le pays la moitié des déchets produits et 20% de l’électricité consommée. De fait le secteur hôtelier est un acteur clé pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement. Dès 2008, les hôtels étaient par exemple obligés de se mettre au tri sélectif pour les emballages, le verre, les cartons et les huiles végétales. Dans les mois à venir tous les entrepreneurs du pays et notamment les hôteliers et restaurateurs seront visités par un représentant « d’Andorra Sostenible » qui portera la parole gouvernementale afin d’adopter les bonnes pratiques environnementales.

Read more: Les actualités d'Andorre ...