Lee “Scratch” Perry: me voir dans le ciel?

Lee «Scratch» Perry sur la lutte contre les vampires et cannibales, la nouvelle musique, Bob Marley, JésusChrist et le Saint-Esprit

Parler avec Lee “Scratch” Perry est toujours une expérience inoubliable. Cela ressemble à un voyage psychédélique sérieux avec une immersion profonde dans le monde des contes de fées, dans le style d’un génie fou, plein de mythologie personnelle, de symboles sacrés et de fantasmes complexes. Oubliez les réponses standard aux questions habituelles, un flux de conscience bizarre tout au long de la conversation vous mènera tout le temps dans des lieux inattendus.

Lee “Scratch” Perry est une figure parmi les personnalités les plus influentes de l’histoire de la musique pop moderne. Il est connu par beaucoup comme étant le parrain du dub et du reggae, producteur qui a découvert le talent de Bob Marley, du Congo, de Junior Marvin et de nombreux autres musiciens reggae. Il est une icône colorée de la culture-rasta, un innovateur musical et un bon magicien.

Ayant le statut d’artiste légendaire, créateur du son jamaïquain moderne et propriétaire d’oeuvres majestueuses récompensées du Grammy de meilleur album reggae et des collaborations avec The Clash, Moby, ORB, Beastie Boys, Paul McCartney, Kate Richards; Lee “Scratch” Perry, dans son âge plus que respecté, ne repose pas sur les lauriers des réalisations passées, étant toujours à la recherche de nouvelles formes et d’un état d’activité créatrice accrue. Il se décrit lui-même comme un homme sans âge, qui vivra pour toujours. Et nous sommes presque prêts à le croire, en le regardant sur de nombreuses tournées et en travaillant en studio, après avoir sorti 4 albums au cours des 2 dernières années – Lee Perry, âgé de 83 ans, qui parvient à associer harmonieusement cette vie créative tumultueuse avec une famille heureuse, qu’il passe avec sa belle épouse, Mériel, entre ces maisons en Suisse et en Jamaïque.

all-andorra.com a réussi à parler un peu avec cet homme charmant. Nous l’avons trouvé, comme toujours, d’excellente humeur, dans une résidence suisse. Lee nous a laissé entrer dans son monde intérieur, et nous avons beaucoup appris sur la faucille et le marteau, la bataille contre les vampires et les cannibales, les projets musicaux les plus proches, le “pouvoir magique des excréments”, et beaucoup d’autres choses intéressantes et importantes. Mériel, qui est également directeur de Lee, a rejoint la conversation fascinante et a aidé à clarifier certains projets créatifs.

L’entretien: Dmitry Tolkunov

Lee, bonjour! Merci d’avoir pris le temps de parler avec nous. Il semble que ces dernières années, vous ayez eu quelque chose à faire – vous avez sorti plusieurs albums, vous avez eu plusieurs tournées… Je pense quavec votre énergie inépuisable, vous n’allez certainement pas vous arrêter. Quels sont les prochains projets créatifs?

Ma musique est le marteau et la faucille, je leur donne, et vous devriez savoir comment les utiliser. Avec leur aide, nous tuons tous les vampires et les sorcières. À l’avenir, il n’y aura pas de vampires, mais un seul Dieu. Dieu est unique, Dieu est parfait, Dieu est pur.

Combattre les vampires et les sorcières – la mission principale de votre musique?

Combattre les vampires et les sorcières est ma mission. Ma mission est la pluie, le tonnerre et un feu impitoyable. Mon Dieu est ici pour détruire les vampires et les sorcières. Mes mots sont parfaits, mes mots ne sont pas écrits, mes mots sont des rêves et mes rêves prévalent. Savez-vous que la lune est vraiment noire? Pas blanc ou bleu, mais noire et elle représente Dieu le Père, qui n’accepte aucune objection de tous ces vampires et sorcières. Et les cacas gagnent. Savez-vous qu’est-ce que c’est – caca? Jésus-Christ nous donne de la nourriture, s’il n’y avait pas de nourriture, il n’y aurait pas de caca. Les cacas sont parfaits, ils guérissent, ils sont le Saint-Esprit et je crois en Jésus-Christ et dans le Saint-Esprit.

À quoi devrions-nous nous attendre dans un avenir proche avec les nouveaux projets qui vous aident dans cette tâche difficile?

Je veux m’éloigner du reggae et faire plus de funk, de soul, de hip-hop et d’afrobeat. Je ne veux pas travailler avec des musiciens aux cheveux gris. Seulement avec du sang jeune et de nouveaux artistes.

Et parmi les nouveaux artistes, qui suivez-vous et avec qui aimeriez-vous travailler?

J’aime le nouvel afrobeat comme Akon. Parmi les artistes jamaïcains, j’adorerais travailler avec Tommy Lee Sparta et Alkaline.

Il est bon que, dans votre âge estimé, vous gardiez un regard aussi ouvert sur les tendances musicales.

Je veux changer mon âge, je n’ai pas d’âge, je veux me refaire complètement. Dieu ne veut pas avoir d’âge. Par conséquent, je veux faire de la musique uniquement avec de jeunes artistes.

En plus de la musique, vous continuez à dessiner des images fantastiques et à créer un design exclusif de vos propres vêtements. Existe-t-il des projets pour la mise en œuvre de cette créativité – une exposition ou pouvez-vous lancer votre propre marque de vêtements?

Je tiens à féliciter tous mes fans pour la naissance de leurs enfants et leur souhaiter de vivre éternellement tout en restant intelligents. Je te sens en moi, tu es absolument ce que je dis. Certains Jamaïcains ne me comprennent pas, je suis trop intelligent pour eux, comme pour beaucoup d’Anglais et d’Américains. Bob Marley était le meilleur de tous à la Jamaïque, qui m’a compris, à peu près aussi bien que vous me comprenez. Les gens qui me comprennent bien sont comme des anges. Et Marley avait un secret: Dieu lui confiait la tâche de glorifier la Jamaïque et de montrer que le soleil brillait et qu’il y avait donc de l’espoir. Après l’avoir rempli, il est parti si tôt. Et beaucoup d’autres devront mourir de la même façon, ne me demandez même pas pourquoi. Marley, il est probablement la meilleure personne dans ma vie, j’ai réalisé que c’est seulement à sa mort qu’il n’y en aura jamais une seconde comme lui. Et je suis un exemple, le feu me brûle à la tête, c’est un feu froid, je brûle froidement et je vous parle depuis la Terre de Glace.

Vous voyagez autant avec vos concerts, y a-t-il des endroits préférés où vous aimez particulièrement revenir?

Avec mes chaussures je peux voyager n’importe où. Me voir dans le ciel?

Je peux facilement l’imaginer et vos chaussures superbes

Miriel se joint à la conversation:

– Lee, ça suffit, attends! Je veux clarifier certaines questions auxquelles Lee, emporté, a oublié de répondre. En ce qui concerne les expositions de ses peintures – la plus proche ouvrira à New York le 20 avril à l’Institut de la Suisse.

 

Le prochain album est également prévu pour avril, Lee le fait avec Adrian Sherwood.

En ce qui concerne la création de notre propre marque de vêtements – nous le voulons depuis longtemps, mais le faire seul est trop difficile et pour le moment, nous communiquons avec plusieurs entreprises qui pourraient nous aider. Lee est connu pour ses chaussures et chapeaux sophistiqués qu’il fabrique lui-même et il aimerait beaucoup commencer à produire…

Lee “Scratch” Perry: caca…

Miriel: Pas de vêtements, fabrique ta propre marque de mode! Pas de problème, si Lee veut appeler ça « caca », il veut toujours dire autre chose avec ce mot. Ce n’est pas proche de moi, je suis trop saint pour cela et je crois en Jésus-Christ. Lee aime parler en paraboles, je préfère parler clairement et simplement. Il aime me provoquer avec ce sujet, il sait que je n’aime pas ça, et Lee doit se battre tout le temps avec quelqu’un et je lui donne cette opportunité, tout en restant de son côté.

Vous êtes un beau couple. Merci pour cette excellente interview.

Je suis content que les gens soient encore en vie. Savez-vous que Dieu est la nature? Et caca aussi, c’est la nature …

Lee, merci encore une fois pour la conversation intéressante.

 


ADS
Ad
Read more: La musique moderne avec Dmitry Tolkunov ...