Le système d’enseignement andorran

Le système d’enseignement andorran

Le système d’enseignement andorran 

Le système d’enseignement andorran va de la maternelle (maternal) jusqu’au baccalauréat (batxillerat) et l’université (universitat). Maternelle A est le niveau avec des enfants de deux ans et demi jusqu’à 4 ans avec deux professeurs et une aide qui parlent seulement catalan. Maternelle B est le niveau suivant avec des enfants de 4 jusqu’à 6 ans avec deux professeurs aussi, mais un professeur parle catalan et le deuxième parle français. Une aide parle en catalan aussi.

“Le système d’école maternelle est très centré sur les élèves et sur chaque enfant. Ce n’est pas “kindergarten”. C’est comme le jeu avec les enfants mais le jeu avec beaucoup d’expériences de design esthétique, avec un travail sensoriel de la méthode Montessori”, – dit le directeur de l’école andorrane de Sant Julia, Isaac Benchluch. Pour les enfants de cet âge, par exemple, ce n’est pas obligatoire d´étudier l’alphabet catalan, de lire les livres ou de faire les exercices mathématiques. Presque tout le temps, les enfants travaillent avec les matières et pour un projet.  Ils se divisent en groupes qui s’appellent Area I (avec des activités de personnalisation et de développement physique de l’enfant), Area II (avec les formes de représentation) et Area III (avec formation physique et sociale).

A ce niveau c’est le directeur de l’école et les autres professeurs qui décident de combien de leçons de ski les enfants doivent avoir. A l’école andorrane de Sant Julia, par exemple, cette année les petits de Maternelle A ont eu trois leçons d’activités à la neige à Pal (Vallnord). Les enfants de maternelle B ont eu dix leçons de ski: cinq de ski alpin et cinq de ski nordique à La Rabassa (Naturlandia), et 5 de ski alpin à Canaro.

Dans chaque école andorrane, il y a aussi des sessions d’Education Physique où les élèves peuvent travailler la natation, les sports collectifs et individuels. Aussi “dans notre école, l’expression corporelle occupe une place très importante”-  dit Isaac Benchluch.

Après la maternelle B, les élèves rentrent dans l’enseignement obligatoire. Le premier niveau inclut trois cycles: le premier, le deuxième et le troisième. L’organisation linguistique du premier et du deuxième cycles de primaire (enfants de 6-8 ans et de 8-10 ans) est identique à l’école maternelle: il y a un professeur de catalan et un professeur de français. Mais au premier cycle de l’enseignement obligatoire (6-8 ans) les enfants commencent à lire et écrire, les mathématiques, les arts plastiques, la musique et l’éducation physique.

L’anglais s’ajoute en deuxième cycle.

Au premier et deuxième cycles, les enfants n’ont pas de notes individuelles. On évalue les activités des enfants en décrivant son comportement et trois variantes: “bien”, “mal” et “moyen“.

A partir du premier cycle le Ministère de l’Éducation Andorrane décide du nombre de leçons de ski des élèves. Cette année, il y avait sept journées de ski alpin et une journée de ski nordique. Pour faire du ski alpin, les enfants sont allés à Soldeu, avant Grandvalira, où les pistes sont très faciles.

Le troisième cycle fonctionne un petit peu différemment. A partir de ce niveau les élèves se séparent en classes d’âges. À partir de ce niveau, les compétences parmi les élèves pour faire leurs études commencent parce que les élèves ont des résultats personnels.

En plus des disciplines mentionnées ci-dessus, ils ont l’espagnol, “les sciences et technologies” et “les sciences sociales”. “Le sens est que dans toutes les disciplines les enfants peuvent utiliser la pratique. C’est très important. Les élèves doivent faire seuls quelques travaux et d’autres en groupes que nous appelons coopératives. Par exemple, un enfant est responsable pour parler, l’autre pour écrire, le troisième pour lire, le quatrième s’occuper du matériel etc. A l’âge de 10-12 ans les élèves ne maîtrisent pas beaucoup de disciplines, mais ils doivent très bien savoir celles qu’ils ont”, – raconte Isaac Benchluch.

Les écoles maternelles et le premier niveau d’enseignement obligatoire se trouvent dans chaque paroisse d’Andorre. En tout les écoles andorranes accueillent 4325 élèves. Dans l’école andorrane de Sant Julia, par exemple, il y a 315 élèves et 50 professeurs : Habituellement dans chaque classe il y a 20-22 élèves.

“Le budget pour l’enseignement d’Andorre est énorme”, – dit Isaac Benchluch.

Les enfants vont en classe de 8h45 jusqu’à 12h30 et de 14h30 jusqu’à 17 heures.

A l’intérieur de l’école il y a une rotation parmi les élèves mais ce n’est pas obligatoire. Il y a une caractéristique de l’école andorrane: jusqu’au troisième cycle (10-12 ans) dans chaque classe il y a toujours des enfants de deux trois âges différents: les plus petits et les plus grands. Par exemple, au premier cycle, il y a les enfants de 6, 7 et 8 ans. “C’est parce que les petits toujours s’orientent vers les grands et ça fait travailler plus de valeurs. Et les petits aident les grands à mieux grandir avec le sens des responsabilités. Outre cela chaque année les plus grands enfants passent au niveau suivant en changeant de classe. C’est-à-dire que jusqu’au troisième cycle chaque année les groupes des enfants sont différents”, – dit Isaac Benchluch.

Les écoles andorranes existent seulement en Andorre. Le responsable du système d’enseignement andorran est le ministre du Ministère d’éducation andorran Eric Jove. Il y a aussi la directrice de toutes les écoles andorranes, Esther Vilarrubla.

Dans l’école andorrane on aime célébrer les fêtes générales et nationales: Noël, Pâques, Carnaval, Sant Jordi (la fête quand les filles offrent un livre aux garçons et les garçons présentent une rose rouge aux filles), la fête Carameilles avec les chansons nationales. Ensuite on célèbre l’Escudella. C’est le nom d’une soupe traditionnelle andorrane et ce jour tous les enfants et les professeurs d’école la font sur la place publique. Dans chaque paroisse il y a aussi le jour de la paroisse. À Sant Julia, par exemple, c’est le 7 janvier, le premier jour après les vacances de Noël.

Le système d’enseignement obligatoire andorran est gratuit. Les parents doivent payer 120 euro par année pour le matériel et les petits-déjeuners. La cantine revient à 50 euro par mois.

La majorité des enfants sont les Andorrans, à la deuxième place ce sont les Espagnols, ensuite ce sont les Portugais. Il y a très peu de Français et d’enfants d’autres nationalités.

Ensuite les enfants passent au deuxième niveau, au collège (en comparaison: le système d’enseignement français accueille les enfants au collège à 12 ans et le système d’enseignement andorran une année plus tard). Au collège, il y a deux cycles: le premier cycle avec le premier cours (13-14 ans) et le deuxième cours (15-16 ans). Les disciplines en plus sont: “les sciences naturelles”, “les technologies et l’informatique” et “la maîtrise du jeu d’acteur”.

En Andorre, il y a trois collèges: à Ordino, à Encamp et à Andorra la Vella.

Ensuite les élèves peuvent continuer leurs études jusqu’au baccalauréat (lycée) où il y a le premier cours (16-17 ans) et le deuxième cours (17-18 ans). Ce n´est pas obligatoire de faire ses études jusqu’au baccalauréat. Après le deuxième niveau de collège les élèves peuvent passer l´examen pour recevoir le diplôme et se mettre au travail.

Au baccalauréat il y a quatre facultés: “La maîtrise du jeu d’acteur et la communication”, “les sciences et  technologies”, “l’économie et la sociologie” et “les sciences humaines et linguistiques”. Après ce niveau les élèves passent leur examen pour obtenir le POB (Probes officials de baccalauréat). Avec le POB les élèves peuvent entrer à l’université. Si les élèves veulent étudier en Espagne ou en France ils doivent recevoir le PAU (Probes d’acces a l’Universitat).

Il y a seulement un baccalauréat en Andorre – à la Margineda. Il y a aussi une université à Sant Julia.

“Le niveau général des élèves de l’école andorrane est absolument identique à celui des élèves des écoles françaises et espagnoles  en Andorre. Mais les niveaux de langues sont différents. Les enfants des écoles andorranes étudient le catalan et le français pendant 6-7 heures par semaine, mais bien sûr les élèves des écoles françaises parlent le français beaucoup mieux. Les enfants des écoles andorranes étudient l’anglais et l’espagnol pendant une heure deux fois par semaine. C’est-à-dire, que les enfants parlent catalan parfaitement, le français correctement, se font comprendre en anglais et en espagnol.  Mais une personne qui décide d’étudier dans notre système a toutes les chances pour continuer ses études en France ou en Espagne. Un bon élève sera un bon élève partout”, – dit Isaac Benchluch.

Il ajoute en terminant: “Il y a seulement un manque dans notre système. Cela concerne l’école maternelle et les premier et deuxième cycles du Premier niveau. Comme il a été dit plus haut, les enfants travaillent en groupes. Dans chaque groupe il y a de bons élèves et d’autres en difficulté. Et chaque groupe a un résultat général. Ce n’est ne pas très bien pour les bons élèves. Mais c’est encourager à avoir plus de solidarité, d’aide, de justice et de discipline”.

L’ éducation en Europe: Andorre


ADS
Ad
Read more: Toutes les actualités ...