Le gouvernement d’Andorre aidera les réfugiés de Syrie à trouver un emploi

Le gouvernement d’Andorre devrait contacter un certain nombre de sociétés d’Andorre pour garantir l’accès au marché du travail pour les vingt réfugiés qui arriveront en septembre. Ceci est souligné par les participants du groupe de travail de la plate-forme “Obrim-les, Obrim-los”. Ils ont également l’intention de rechercher des informations sur d’autres aspects qui ne ressortent pas clairement de la loi sur la protection temporaire pour des raisons humanitaires. Le 22 mars de cette année – deux ans après que le gouvernement se soit déclaré prêt à accepter les réfugiés – la loi a été approuvée par le parlement d’Andorre.

Emma Riba, l’un des promoteurs de la plate-forme, estime que les mesures du protocole des normes d’accueil des réfugiés doivent être mises en œuvre “aussi rapidement que possible”. “Nous devons examiner plus en détail le plan d’accès des réfugiés au marché du travail et à l’éducation”, a-t-elle déclaré. La question de l’éducation des enfants est particulièrement préoccupante pour le groupe de travail.

Un autre élément non traité de la loi est un permis de séjour. Le groupe a également offert de fournir un service d’accompagnement. ¨”C’est un très bon moyen d’intégrer les réfugiés dans la société”, a déclaré Emma Riba.

“Nous devons nous adresser au gouvernement et aux autres associations, surtout parce que nous ne disposons pas de ressources suffisantes, mais si nous nous unissons, nous pourrons résoudre tous les problèmes”, a déclaré Jordi Llansó, directeur général de la Croix-Rouge andorrane.