Le coprince français Emmanuel Macron annonce sa visite officielle en Andorre le prochain mois de septembre

Le coprince français Emmanuel Macron annonce sa visite officielle en Andorre le prochain mois de septembre

photo: govern

Le coprince français, Emmanuel Macron, a annoncé sa visite en Andorre prévue pour le 13 septembre environ. Ainsi, le coprince français fera sa première visite officielle au pays vers la fin de cet été. Macron a reçu le mardi dernier le Chef du gouvernement, Xavier Espot, ainsi que la syndique générale, Roser Suñé, au Palais de l’Élysée lors de la première rencontre avec plus hauts mandataires d’Andorre de cette législature.

Le coprince et président de la République française, Espot et Suñé ont traité l’actualité politique, économique et sociale d’Andorre, ainsi que les grands défis à résoudre dans les années prochaines. Le Chef du gouvernement a expliqué au coprince français le nouvel arrangement du gouvernement de coalition, intégré par trois forces politiques qui regroupent une idéologie de centre, libérale et réformiste, en réponse au pari pour la pluralité montrée par les citoyens dans les votations du mois d’avril dernier.

Lors de la rencontre, le Chef du gouvernement a annoncé au coprince Macron la volonté de continuer à travailler dans la négociation pour l’accord d’association avec le Service européen pour l’action extérieure. Le coprince français a réaffirmé le plein support de la France dans ce procès de négociation. Espot a exposé les grandes lignes d’action et le positionnement de la Principauté face aux différents domaines de la négociation et lui a avancé la composition de l’agenda pour les prochains mois.

Le Chef du gouvernement lui a transmis la position d’Andorre au moment de négocier la liberté suivante : la circulation de personnes, et les particularités d’Andorre qu’il faudra reconnaître et contempler pour pouvoir trouver un ajustement dans l’espace européen. Un autre des sujets traités lors de la visite a été l’accueil en Andorre du Sommet ibéro-américain en 2020, avec la devise « Innovation pour le développement durable – Objectif 2030 », un défi éminent pour la visibilité internationale de la Principauté, selon Espot.

À cet égard, le coprince a célébré l’opportunité que cet événement implique pour le pays et a montré sa volonté de collaboration, en termes de sécurité, dans le cadre de l’accord de coopération policière entre l’Andorre et la France. Le projet de candidature multinationale conjointe comme patrimoine mondial de l’UNESCO a aussi été traité, basé sur les témoignages matériels de la construction de la Coprincipauté d’Andorre.

À cet égard, Macron a informé que le plus haut responsable du pouvoir exécutif a approuvé de commencer les procédures politiques et administratives, le mois de février dernier, pour inscrire dans la liste indicative d’Andorre chez l’UNESCO les monuments compris dans le projet, comme étape préalable de la candidature à la liste du patrimoine mondial, ainsi que l’intention de l’Andorre d’être en tête du travail du projet lors de la période de permanence dans les listes indicatives de chaque pays. À cet égard, Macron a aussi manifesté tout le support et la collaboration nécessaires pour mener à bien ce projet.

En ce qui concerne les aspects liés aux relations bilatérales entre l’Andorre et la France, lors de la rencontre, les mandataires ont célébré la collaboration traditionnelle entre les deux pays en termes d’éducation.

Le Chef du gouvernement et la syndique générale ont expliqué la demande croissante des jeunes andorrans pour suivre leurs études supérieures en France. Pour terminer, l’engagement des deux pays dans la lutte contre le changement climatique et la collaboration récemment initiée entre les territoires fut abordé aussi : l’accord-cadre signé avec le groupe Électricité de France pour l’accompagnement dans la transition énergétique, un accord qui signifie un grand pas pour la transformation énergétique de la Principauté et place le pays plus près d’un modèle énergétique plus indépendant et plus respectueux de l’environnement.

Xavier Espot et Roser Suñé ont remercié au coprince et président de la République Française, la célérité des différentes institutions françaises lors des interventions menées dans la RN-22, après le glissement du mois d’avril dernier, pour rétablir la circulation le plus vite possible dans cette portion de la route.

Read more: Politique ...