Le château et village de Talarn est un ensemble médiéval fortifié

Le château et village de Talarn est un ensemble médiéval fortifié

Le château et village de Talarn (cat. castell i vila de Talarn) est un ensemble médiéval fortifié qui inclue l’actuel village de Talarn, au Pallars Jussà.

Malgré avoir été toujours un important village dans la vie du canton, les changements constants n’ont pas empêché la conservation de beaucoup d’éléments du village médiéval et même le tracé urbain du village clos.

Le territoire du château est documenté en 1055 et 1056 comme adjacent au Nord des châteaux de Mur et de Llimiana. En 1064, le comte Ramon VI de Pallars Jussà cède le château à son cousin Artau I de Pallars Sobirà comme gage.

En 1079, Ramon VI le donne en fief à son châtelain Ginaman Hug et au cours des années suivantes s’établit une hiérarchie féodale-vassalique qui peut être interprétée comme indice de l’importance du château dans l’ensemble de la région, dérivée de l’emplacement stratégique et de la grandeur du territoire juridictionnel.

Le château et village de Talarn

À partir du XIIIº siècle, nous avons des information sur certains châtelains de château de Talarn, entre lesquels il y a des membres des familles Mur et Vilamur. Arcard de Talarn, figure en 1338 quand il rend hommage à Pierre III pour le château de Talarn. Lors de la première moitié du XIVº siècle, les monarques, ayant besoin de grosses sommes de numéraire, donnent en gage plusieurs fois les châteaux de Talarn et d’Orrit. En 1357, le roi vend en franc-alleu les châteaux et les villages de Talarn et d’Orrit à Arnau Roger, comte de Pallars, pour un montant de 71.000 sous.

Le château et village de Talarn

En 1455, au moyen d’un privilège royal Talarn fut établie comme capitale du sous-vicariat de Pallars et résidence des sous-vicaires, poste qui dorénavant ne pourrait être occupé que par les natifs du village.

Le château et village de Talarn - ensemble médiéval fortifié

Étant donné son importance stratégique et sa centralité politique, en 1476 il fut pris par les compagnies mercenaires de Lluís de Mudarra et en 1562 par les huguenots dirigés par le comte de Foix. En 1716, Philippe V transforme Talarn en capitale de communauté autochtone, statut qu’il perd en 1834 et passe à Tremp.

Talarn

Le château territorial de Talarn était placé sur l’endroit le plus élevé et oriental du village clos, où nous trouvons encore aujourd’hui des vestiges. Nous conservons la Tour de Prison et le plan du château, ancienne cour d’armes. Nous pouvons observer, parmi les éléments conservés, un diamètre de 2,7 m de la tour, un hauteur de 6 m, avec deux saillants à 2,9 et 3,9 m du sol, et avec des épaisseurs de 180 cm aux murs adjacents. Cette partie date du XIº siècle. Auprès des vestiges de la Tour de Prison, nous trouvons aussi d’autres vestiges du château entre lesquels se trouvent celles de l’église primitive, très masqués entre les maisons qui occupent l’endroit où se trouvait le château.

Au pied du château fut créé petit à petit le village de Talarn. Certainement, il commença par être un village castral sous l’abri du château et rapidement se transforma en un village clos, quand les murailles du château se déplièrent sur une deuxième enceinte qui embrassait le village médiéval. Au fil du temps, les vieilles maisons médiévales se modernisèrent, surtout à l’époque splendide de l’histoire du village, quand Talarn devint un village de la cour, à niveau du canton, parce qu’il accueillit les principales familles du Pallars, qui y construisirent leurs manoirs.

Du côté oriental du village nous trouvons le portail et la Tour de Soldevila, de base élevée et faites de grosses pierres taillées bien rangées. De l’autre côté du village, à l’Ouest, nous trouvons la Tour de Caps, faite avec des pierres moins régulières, plus petite et placée irrégulièrement. Auprès de cette tout, plus au Nord, il y a les traces d’une tourelle ou tour d’angle, presque totalement disparue. Encore derrière l’église de Sant Martí, nous y trouvons les vestiges d’une autre tour, visible grâce aux formes arrondies du fragment que nous conservons (cf. Sant). Ces tours sont plus tardives que le château, et elles pourraient dater du XIIIº et du XIVº siècle.

Le village clos était composé de peux de rues, encore conservées : une rue principale, celle du milieu ou du Forn, qui commence du côté nord de l’église et en parallèle, la rue nouvelle ou de Pau Coll, qui devint plus tard la rue principale parce qu’elle relie le portail de Soldevila, au Sud-Est, avec le portail de la Tour de Caps, à côté de la tour qui porte ce nom, au Nord-Ouest du village. Un peu plus au Nord, il y a une troisième rue qui passe par le château et la place de Vilanova ou de Gall, à l’Ouest du village. Dans le village clos il n’y a que ces trois rues ; cependant, en les reliant le tracé urbain de Talarn se complète avec pleins de ruelles qui les entrelacent. Des ruelles telles que celle du Forn ou du château, par exemple.

Read more: Châteaux des Pyrénées avec Mathew Kristes ...