Le château de La Curullada est un bâtiment de Granyanella (Segarra) déclaré bien culturel d’intérêt loca

Le château de La Curullada est un bâtiment de Granyanella (Segarra) déclaré bien culturel d'intérêt loca

Le château de La Curullada (cat. Castell de Curullada) est un bâtiment de Granyanella (Segarra) déclaré bien culturel d’intérêt local.

Le château est situé au-dessus d’une colline qui préside tout le village de La Curullada, qui domine la rive droite de la rivière d’Ondara et à côté passe l’ancienne route nationale II. L’église fut construite à côté de ce bâtiment isolé.

Il s’agit d’un château de plan rectangulaire, et par la disposition des fenêtres, nous pouvons déduire qu’il y avait un rez-de-chaussée agricole, avec des embrasures comme seules ouvertures, au-dessus duquel se trouvait l’étage noble, avec des fenêtres élaborées de dimensions plus grandes. La tour du château, construite sur un plan de pierres, est composée de trois étages, couronnée par des créneaux ajoutés lors de la rénovation effectuée au début du XXIº siècle, et dans un de ses murs se conservent les vestiges d’un ancien mâchicoulis. Le toit de toute l’enceinte est à deux pans, à l’exception de la tour qui est couverte par un trèfle.

Les murs sont formés de moellons en pierre, et certains incorporent des contreforts. Autour du portail principal, de certaines fenêtres, et des coins de la tour, le mur est formé par des pierres taillées de grandes dimensions et plus travaillées, pour renforcer la structure.

Le château de La Curullada est un bâtiment de Granyanella (Segarra) déclaré bien culturel d'intérêt loca

Sur la façade principale du bâtiment, nous pouvons observer le portail principal formé d’un arc en plein cintre fait avec un voussoir, résultat de la rénovation réalisée lors du XVIIº siècle, ainsi que les fenêtres du premier étage, le cadre desquelles présente un grand travail décoratif avec l’utilisation de formes géométriques. Château territorial. L’origine du toponyme de La Curullada est “sa Cruïllada”, probablement dû aux croisement de chemins qui met en valeur la création du village. Malgré sa reconstruction au XVIIº siècle, le château de La Curullada procède du XIº siècle et il fut bâti au croisement des chemins d’élevage de la Noguera et de l’Alt Urgell qui se dirigeaient vers les terres tarragonaises.

Au début (au XIº siècle), en plein milieu de la reconquête, ce château appartenait à la famille Cervera. Dans le testament sacramentel de Guillem Dalmau de Cervera, qui date de 1133, il est indiqué qu’après la mort de sa fille et de son beau-fils Guillem, le baillage de Tordera et de La Curullada passe à son petit-fils Guillem.

En 1145 apparaît documenté le chevalier Mir Guillem de la Curullada, sans aucun doute châtelain de la forteresse parce que le seigneur à ce moment-là était Dalmau de Cervera.

Nous ignorons quelles sont les circonstances qui font que le château passe, avant 1340, à Maimó d’Oluja et peu de temps après il devient seigneurie du prieuré de Sant Pere dels Arquells. En 1376, le prieur de Arquells, Pere Guanter, avec l’autorisation de l’abbé de Santa Maria de l’Estany, Berenguer de Gra, le vend à Jaume Desvalls. Cette lignée dirige l’endroit au moins jusqu’au XVIIº siècle, quand le château fut reconstruit. En 1881, il appartenait à la famille Vilallonga.

À la fin du XXº siècle, le château était en ruine, mais il fut acquis par un nouveau propriétaire et il a été complètement rénové.

Read more: Châteaux des Pyrénées avec Mathew Kristes ...