Le 3 juin, l’accès à la Principauté d’Andorre du côté espagnol a été bloqué par des tracteurs

Une cinquantaine de tracteurs et environ 400 personnes ont participé au blocage de la circulation sur la route nationale N145 à partir de 10 heures le 3 juin. Des témoins ont rapporté des moments de tension entre ceux qui souhaitaient passer et les organisateurs de la grève.

L’action a affecté les visiteurs d’Andorre qui rentraient chez eux après le week-end. Le trafic a été ouvert dans des cas particuliers, notamment pour les personnes devant consulter un médecin à l’extérieur du pays. Les personnes voyageant pour leur travail n’ont pas pu traverser la frontière.

L’action, qui s’étend à d’autres régions d’Espagne, durera jusqu’à 10 heures le 4 juin. Les organisateurs précisent qu’ils n’ont pas l’intention de prolonger la durée de la grève.

Le gouvernement andorran exige que les autorités voisines garantissent l’accès au territoire de la principauté lors des manifestations paysannes à la Seu d’Urgell (province de Lleida).

Le dialogue a été constant, tant par la voie diplomatique qu’au niveau technique, depuis l’annonce des manifestations, qui entraîneront l’arrêt du trafic à plusieurs points frontaliers des Pyrénées, y compris l’accès à l’Andorre, avec un blocage complet du trafic à la Seu d’Urgell.

Le gouvernement conseille de suivre les annonces sur l’impact du trafic à travers les réseaux de Mobilité, où les informations seront mises à jour. Parallèlement, le ministère des Affaires étrangères met à la disposition des citoyens le numéro de téléphone consulaire 324292 en cas d’urgence.

Read more: Les actualités ...