La cathédrale de la Sainte-Trinité de Paris vous invite à l’exposition d’icônes russes du XVIe au XIXe siècle

L’exposition aura lieu du 6 décembre 2019 au 12 janvier 2020 (14h00 – 19h00).

Cette collection a été réunie par des antiquaires d’origine serbe durant une période de cinquante ans, elle est composée d’une centaine d’œuvres d’art sacré russe, datant du XVIème au XIXème siècle. Cette collection est unique, elle a été constituée avec beaucoup de passion et connaissances professionnelles. Les œuvres de différents styles, écoles et époques illustrent parfaitement le développement de l’iconographie russe durant cinq siècles. Les icônes proviennent de collections privées européennes et américaines, cédées par leurs propriétaires directement ou à travers les ventes publiques.

Un grand nombre de ces icones peut être considéré comme de véritables chefs d’œuvre. La collection ne se définit pas uniquement par la diversité des styles, mais également par la richesse et l’étendue de son programme iconographique. En effet, elle comprend des représentations très largement connues, mais aussi des thèmes rarissimes, comme par exemple « Signes de la fin des Temps » (70) datant du début du XVIIIème siècle, « La Vierge de Théodore et ses miracles» (76) du XVIIIème siècle, » L’Apparition de La Vierge aux Saint Zossima et Savvati au monastère Solovetsky »(38) du XVIIème siècle, « Saint Siméon porteur de Dieu » (44), du XVIIIème siècle, Saint Pierre et sainte Fevronie de Mourom » (75) vers 1700, quatre icônes Lipovènes, (18,19,20,21) du XIXème siècle.

Les œuvres du XVIème siècle constituent un groupe d’environ une vingtaine d’icônes provenant de Moscou, Pskov, Vologda ou Russie Centrale et du Nord. Elles permettent de saisir la diversité et la richesse de la vie artistique dans la Russie médiévale. Le Christ en gloire et les dix icônes de la rangée de la Deisis de l’iconostase sont particulièrement fascinants.
Le XVIIème siècle est également très largement représenté, tant en nombre qu’en diversité. Cette floraison iconographique permet de comprendre le développement de l’art sacré de cette période. Tous les grands centres de peinture d’icônes y sont bien présents : Moscou, la région de la Volga et bien évidemment l’incontournable Nord de la Russie.

Ainsi, toutes les icônes exposées ont une valeur historique, culturelle, artistique, et sans doute muséologique.

Read more: Autour d'Andorre ...