L’Andorre et la France investiront dans l’amélioration de la RN20 entre les deux pays

07.02.2017   //  By:   //  Les actualités sur l'Andorre, Politique
RN20

photo: govern

Le ministre des Affaires sociales, de la Justice et de l’Intérieur, Xavier Espot, a annoncé l’accord de coopération transfrontalière pour investir dans le projet d’amélioration de la sécurité et d’embellissement d’une section de la RN20 qui relie l’Andorre et la France. Une initiative qui améliorera sensiblement tant l’accessibilité que la sécurité hivernale sur cette portion de route et qui s’inclut dans un vaste projet global engagé par le gouvernement français d’amélioration de l’infrastructure routière entre Tarascon-sur-Ariège et le tunnel de Puymorens.

Xavier Espot a été reçu ce mardi à la préfecture de l’Ariège par Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie, Marie Lajus, préfète de l’Ariège, Henry Nayrou, président du conseil général de l’Ariège,  Hubert Ferry-Wylczeck, directeur interdépartemental des routes du Sud-Ouest, tous les représentants des services techniques ainsi que l’ambassadrice de France en Andorre, Jocelyne Caballero.

Le ministre andorran qui s’est déplacé à Foix avec Cristina Rodríguez, ambassadrice d’Andorre en France, a annoncé que dans les prochaines semaines, il sera signé un accord international qui concrétisera la participation financière de l’Andorre. Cette participation sera sur la base d’un calendrier concret de travaux qui donnera la priorité à des mesures de protection contre les avalanches, spécialement le couloir d’avalanches nommé « H2 » situé à L’Hospitalet-près-l’Andorre. Celui-ci oblige souvent les autorités françaises à fermer l’accès à l’Andorre pendant les mois d’hiver. De même, il est prévu d’aménager les aires de stationnement afin que les véhicules puissent mettre les chaînes et des efforts seront faits pour garantir que les véhicules qui circulent sur la RN20 soient correctement équipés.

Le devis de tous ces travaux avoisinera les 21 millions d’euros. La participation d’Andorre sera de l’ordre de 10,5 millions d’euros au maximum, à répartir sur plusieurs années, à partir de 2018.

Ce projet de travaux s’inscrit pour la France dans un vaste programme d’amélioration de la RN20 qui débutera en 2018 et dont le montant total sera de 160 millions d’euros environ. Cela s’ajoute aux 60 millions d’euros déjà dépensés pour la déviation d’Ax-les-Thermes. Les travaux prévus sont entre autres situés à la hauteur du tunnel de Tarascon ainsi que la création de double-voies sur différentes portions de la RN20.

Le ministre Espot a exprimé sa satisfaction quant à la réussite de la réunion et du travail effectué depuis plusieurs mois aussi bien par le gouvernement andorran que par la France pour un projet qui permettra de raccourcir le trajet entre la France et l’Andorre. Il aura aussi un impact très positif pour la principauté et tout spécialement pour le Pas de la Case. Le ministre a ajouté que l’Exécutif andorran considère cet investissement comme prioritaire et apprécie la bonne prédisposition de la France au moment de travailler ensemble sur ce dossier transfrontalier. Dans les prochaines semaines, la convention pourra être signée par le chef de gouvernement andorran et le Premier ministre français.

De son côté, Antoni Martí, le chef de gouvernement andorran, a informé les groupes parlementaires de l’évolution des différentes réunions et du calendrier retenu avec les autorités françaises.

Share to Google Plus
Share to LiveJournal
Share to MyWorld
Share to Odnoklassniki