Bréguet G.111 : hélicoptère expérimental français

Bréguet G.111

Le Bréguet G.111 est un hélicoptère expérimental français construit par Bréguet sous la direction de l’ingénieur René Dorand. Il s’agit de l’ultime développement des machines produites par cette société et faisant appel à la technique dite des rotors contrarotatifs. Il ne fut produit qu’à un seul exemplaire.

Fin 1950, il fut décidé par Bréguet de donner une suite aux essais du G.11 mais en le remotorisant. En effet, le moteur Potez 9E d’origine posait des problèmes en matière de puissance et de fiabilité. Il fut décidé de le remplacer par un Pratt & Whitney américain plus puissant. Le R-985 Wasp Junior choisi était connu à l’époque puisque motorisant notamment les avions Beech 18 et Lockheed L-12 Electra Junior ou encore l’hélicoptère militaire Sikorsky H-5.

Le montage de celui-ci obligea Bréguet à une modification en profondeur de la structure de l’appareil. L’empennage fut revu et corrigé, le train d’atterrissage renforcé, et la cabine allégée au maximum.

Pays d’origine : France

Ingénieur principal : Louis Charles Bréguet

Premier vol : 9 décembre 1948

Production : 1 exemplaire

Équipage : 1 pilote

Capacité : deux passagers

Longueur : 9 200 mm

Hauteur : 4 050 mm

Moteur : Pratt & Whitney R985-SB 5

Puissance : 450 CH

Vitesse maximale : 240 km / h

Rayon d’action : 470 km

Plafond : 4 000 m

Poids : 850 kg

Musée de l’Air et de l’Espace

Read more: Hélicoptères avec Martin Anderson ...