“En Andorre les conditions pour l’entraînement et pour la préparation au Tour de France sont parfaites”, dit coureur espagnol Joaquim Rodríguez (Purito)

Le capitaine de l’équipe cycliste professionnelle russe Katusha, Joaquim Rodríguez surnommé Purito, raconte pour all-andorra.com pourquoi il a choisi de vivre et de faire ses entraînements en Andorre. Le coureur espagnol a signé avec l’équipe russe en 2010. Depuis ce temps, Purito a remporté 31 victoires et s’est retrouvé sur des podiums des trois grands tours: le «Giro» en Italie, «le Tour de France et la «Vuelta» en Espagne. En 2010, 2012 et 2013, le coureur a fini premier en individuel au classement du World tour de l’Union cycliste internationale (UCI).

Vous participez au Tour de France en juillet de cette année. Quels sont vos objectifs?

Comme vous le savez certainement, le 103ème Tour de France commencera le samedi 2 juillet 2016. Les coureurs se retrouveront près du monastère du Mont-Saint-Michel, en Normandie, sur la côte nord-ouest de la France. Le Tour va dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. L’une des étapes du Tour de France aura lieu en Andorre et je peux dire que l’étape des Pyrénées sera la plus difficile.

J’y participe aussi, et bien sûr, je vais tout faire pour gagner. La victoire dans le Tour de France est une victoire collective. Donc la victoire de l’équipe dépend de chaque membre. En même temps, la victoire de l’équipe c’est ta propre victoire. J’ai déjà une expérience. J’ai participé à ce grand tour en 2013 et j’ai lutté avec les autres compétiteurs. C’était très dur. Cette année, ce sera aussi compliqué.

Faites-vous vos entraînements ici en Andorre?

Oui, j’habite en Andorre depuis 2006.

Pourquoi avez-vous déménagé en Andorre?

En 2006, j’ai acheté une maison en Andorre pour qu’on puisse y venir et y faire des entraînements. Auparavant, j’ai vécu à Barcelone. Il n’y a pas là de bonnes conditions d’entraînement comme en Andorre. Pour participer à des événements tels que le Tour de France, je dois faire des entraînements dans différents types de pays, y compris les pays montagneux. Ici, j’ai vu que mes compétences professionnelles progressaient. En 2011, ma femme et moi, nous avons pris la décision d’obtenir la résidence en Andorre et on a déménagé ici, avec les enfants. Nous avons un fils et une fille.

Comment vous préparez-vous exactement pour cette course?

Je travaille chaque jour. Je travaille beaucoup. Parfois c’est 2 heures, parfois c’est 6-7 heures. Après un entraînement intense, le lendemain, je m’entraîne moins fort. Et vice versa, après deux heures d’entraînement, le lendemain, je m’entraîne plus longuement.

Du point de vue de l’alimentation des sportifs, je préfère la cuisine méditerranéenne mais le principal régime est un repas riche en protéines, telles que des viandes comme l’entrecôte.

Qu’est-ce que vous pensez des conditions d’entraînement en Andorre en général?

Ici, en Andorre, les conditions pour l’entraînement et pour la préparation au Tour de France sont parfaites. Ici, il y a beaucoup d’itinéraires dans les montagnes qui sont idéaux pour l’entraînement. Et ici c’est très calme et tranquille. Pour faire l’entraînement je n’ai pas besoin de quitter l’Andorre. Par exemple, je préfère l’itinéraire qui mène de Sant Julia de Lòria à la Rabassa.

Autant que je sache, les autres équipes font leur préparation ici, en Andorre. Par exemple, l’équipe espagnole Movistar et l’équipe de la Bretagne (France). Parmi les 200 participants au Tour, environ 40 coureurs sont déjà en Andorre et s’entraînent ici.

Qui vous entraîne?

Jai un bon préparateur, le Portugais José Azevedo. Il est le directeur de l’équipe Katusha.

Combien de personnes y a-t-il dans l’équipe Katusha?

Nous sommes 30 coureurs. Il y a beaucoup de personnes qui travaillent avec nous, y compris des organisateurs, des masseurs etc. Moi en tant que leader de l’équipe Katusha, j’ai mon propre masseur de Barcelone et mon propre mécanicien qui est italien. Au total, nous sommes presque 70 personnes. Le 1er juin tous les membres de l’équipe viendront en Andorre.

Combien de personnes vont participer à la course?

Il y a 14 coureurs qui normalement sont inscrits mais seulement 9 coureurs participent à l’épreuve.

Quels vélos l’équipe va-t-elle utiliser pour le prochain Tour de France?

Cette année, notre équipe continue avec les vélos de la marque Canyon qui est notre sponsor officiel.

Parlez-moi s’il vous plaît de votre collaboration avec Katusha.

Je fais partie de l’équipe Katusha depuis 2010. Je peux dire que cette équipe est très forte. L’année passée nous avons été la 2ème équipe dans le monde. Le sponsor principal de l’équipe est Igor Makarov qui fait tout son possible pour nous faire plus avancer. Je le connais personnellement, nous avons de bonnes relations.

J’aime travailler pour Katusha. Cette année, mon contrat avec l’équipe se termine. J’ai maintenant 37 ans. Après le Tour de France, je vais décider si je prolonge mon contrat et pour combien de temps.

Envisagez-vous de développer le vélo en tant que sport professionnel en Andorre qui est ici très populaire?

Il y a déjà une école de cyclisme Purito à Escaldes. Elle a été ouverte l’année passée. Maintenant, elle accueille 40 garçons âgés de 5 jusqu’à 13 ans qui font leur entraînement ici.

Puis, en août, j’ai l’intention d’organiser la course des cyclistes Purito. Comme lors de la course précédente, celle-ci se fera sur trois distances différentes de 30 km, 85 km et 145 km, pour accueillir le plus grand nombre d’amateurs de tous les niveaux. L’un circuit reprendra le tracé de la onzième étape de l’édition 2015 de la Vuelta. Pour le moment, 1300 coureurs sont déjà inscrits. Le nombre maximum de participants en 2016 est de 2000 personnes. J’ai l’intention de maintenir cette course cyclo-touristique régulièrement à l’avenir.

Combien la participation coûte-elle?

Le coût de la participation est de 45 euros. Presque tout l’argent sera dépensé sur l’organisation. Tous les participants recevront des prix et des cadeaux. Ce n’est pas un projet commercial, mais 100% un événement de l’image. J’ai l’intention de dépenser une partie des fonds pour le développement de l’école de cyclisme Purito.

Pourquoi vous appelez-vous Purito?

C’est une drôle d’histoire. Elle s’est passée dès le début de ma carrière professionnelle quand j’ai été formé par l’équipe espagnole ONCE. Une fois quand j’ai dépassé les autres coureurs, j’ai fait semblant de fumer, comme pour dire que la course était trop facile pour moi et que j’avais encore beaucoup d’énergie. “Purito” signifie “cigarillo”. C’est un surnom pour signifier que j’étais doué et j’aime ça. Donc je ne suis pas surpris de voir que je suis plus connu sous le nom de Purito que celui de Joaquim Rodriguez!

joaquim rodriguez, joaquim rodriguez purito, joaquin rodriguez, rodriguez joaquim