El Toboso : le berceau littéraire de Dulcinée, l’amante de Don Quichotte

El Toboso est une commune d’Espagne de la province de Tolède dans la communauté autonome de Castille-La Manche.

Si le mot « dulcinée » sert parfois à désigner par ironie la femme aimée, toutes les dulcinées n’en ont pas moins pour unique aïeule celle de don Quichotte, qui, au moment où il décide d’embrasser la carrière de chevalier errant, choisit pour dame de ses pensées une jolie paysanne, Aldonza Lorenzo, qu’il baptise Dulcinée du Toboso : « Dulcinée », pour que son nom exprime toutes les douceurs ; « du Toboso », parce que cette paysanne est originaire de ce village.

Dès lors, comme dans les romans de chevalerie qu’il croit revivre, don Quichotte dédie à Dulcinée toutes ses actions. C’est pour Dulcinée qu’il combat, pour elle qu’il souffre, à elle qu’il adresse ceux que son bras a pu terrasser. Quand il parle de Dulcinée, don Quichotte ne tarit pas d’éloges : elle est la plus belle, la plus vertueuse, la « sans pareille ».

 

La ville fait partie de la Route de Don Quichotte.

Tourisme

Maison-musée de Dulcinée du Toboso

La légende assure que cette maison appartenait à Doña Ana Martínez Zarco de Morales, la Dulcinée de Don Quichotte. Le musée est aménagé comme une maison de la Manche rurale du XVIe siècle, avec le mobilier, les dépendances et les outils populaires de l’époque. Les nombreux outils qu’il expose, utilisés quotidiennement dans la vie paysanne traditionnelle, ont aujourd´hui une valeur ethnologique : céramique, vannerie, fers et cuivres pour la cuisine, la cave, et le moulin, outils agricoles pour le travail des champs et pour les montures, outils pour la fabrication de fromage, pour le potager…

La cour expose aussi une charrette et une galère, à côté des plus grandes presses à huile de la province de Tolède, dont les poutres mesurent plus de 15 mètres.

Le Couvent de Trinitarias est un bâtiment de forme rectangulaire avec deux étages qui a été construit au XVIIe siècle. Le couvent compte avec un cloître de deux étages et une église de style baroque.

Musée Trinitaire

Il s’agit d’un musée déclaré monument historico-artistique et qui abrite une collection inestimable de peintures et de statuaires religieuses de l’école espagnole du XVIIe siècle. Parmi les autres objets d’art religieux, outre la peinture, il y a aussi de l’orfèvrerie et de la broderie en or. Cet établissement est situé dans le couvent des Récollets Trinitaires, un édifice du XVIIe siècle.

Musée Cervantes

Le musée contient de nombreux livres de Don Quichotte dans différentes langues, différentes tailles (le plus grand et le plus petit) et ils ont tous été donnés par des gens célèbres: le roi, les ministres, acteurs, etc.

Musée d’humour graphique Dulcinée

Le musée contient, à l’intérieur, une grande collection de dessins consacré à la figure de la Douce Ana, Dulcinée, réalisés par les plus célèbres humoristes espagnoles et étrangers. L’exposition a été cédé par le dessinateur et humoriste D. José Luis Martín Mena.

Le couvent De Franciscas

Il s’agit d’une œuvre du XVIe siècle, restaurée en XXe siècle. Le bâtiment a été construit dans le style Renaissance, bien qu’il n’ait conservé de cette période que la vieille façade de l’église. Situé dans la ville d’El Toboso, dans la province de Tolède, le Couvent des Révérendes Mères Franciscas est une grande contribution de valeur culturelle pour le voisinage de cette localité.

Eglise de San Antonio Abad est connue surtout pour sa superbe voûte nervurée. Son style appartient aux dernières années du gothique. Dans La Chapelle de los Hierros se trouve une représentation de San Agustín, en bois polychrome, qui appartenait à l’école castillane, au XVIIe siècle.

Puits d’El Toboso

La construction de puits au XVIe siècle était d’une importance vitale, car cette zone géographique reçoit peu de précipitations au cours de l’année. Ils ont été construits à l’intérieur et à l’extérieur de la ville et ont servi à la fois aux personnes et aux animaux.

Les puits avaient des noms selon l’endroit où ils se trouvaient.

Comment y arriver ?

Distances des principales villes de Castille-La Manche :

De Tolède 1 h 24 min (131 km) via CM-42

De Ciudad Real 1 h 31 min (141 km) via A-43 et CM-3103

D’Albacete 1 h 21 min (129 km) via A-31 et AP-36

De Cuenca 1 h 27 min (134 km) via A-40 et CM-310

De Guadalajara 1 h 57 min (196 km) via R-4 et AP-36

Informations

Superficie : 144 km2 (municipalité)

Coordonnées : 39°31′05″N 2°59′53″O

Population : 1 741

Langues : espagnol

Devise : euros

Visa : Schengen

Heure : Europe centrale UTC +1

Read more: Les villes des Pyrénées et autour avec Andrew Morato ...