76 mm ZiS-3 : canon divisionnaire de campagne

ZiS-3 M1942 (76-мм дивизионная пушка образца 1942 года ЗиС-3)

La conception du ZiS-3 débuta à la fin de l’année 1940, dans l’usine d’artillerie №92, sous la direction de Vassiliy Grabine, concepteur en chef des canons de moyen calibre soviétiques.

Le ZiS-3 était une combinaison réussie de l’affût léger du canon antichar ZiS-2 et du puissant fût de canon de 76,2 mm, issu de l’ancien canon divisionnaire F-22USV. De manière à réduire le recul, un frein de bouche fut installé à l’extrémité du fût. Il permettait au canon d’être monté sur un attelage léger, sans entraîner de dégâts mécaniques à celui-ci lors du tir.

Après sa construction, le premier ZiS-3 fut caché aux yeux inquisiteurs des autorités, qui continuaient à nier l’idée que l’Armée rouge pût avoir besoin de canons de campagnes légers et moyens. L’argument principal des autorités était que les chars de l’Allemagne nazie possédaient un blindage exceptionnellement épais.

En réalité, l’Allemagne ne possédait pas encore de tels blindés au début 1941 ; cette désinformation était le fruit d’une habile propagande allemande autour du prototype de char multi-tourelles NbFz. Le maréchal Koulik avait été leurré par la propagande et avait donné des ordres pour que l’on fasse cesser la production de canons antichar légers de 45 mm, et de canons de campagne divisionnaires de 76,2 mm.

L’invasion allemande de l’Union soviétique, en 1941, révéla dès le début que les chars allemands possédaient un blindage beaucoup plus faible que prévu. Certains étaient même vulnérables aux mitrailleuses à gros calibre DShK. Les modèles d’avant-guerre des canons divisionnaires de 76,2 mm perforaient aisément les blindés allemands, mais la plupart de ces canons furent perdus au combat ou capturés par la Wehrmacht dans les dépôts — certains furent réutilisés plus tard contre les forces soviétiques montés sur différents modèles de canons automoteurs Panzerjäger.

Texte : ce canon a couvert 6 204 km de batailles et a tiré 3 969 coups sur l’ennemi (les nazis). Il a détruit : 33 chars, 21 canons automoteurs, 74 véhicules blindés, 5 avions, 14 canons, 17 mortiers, 77 mitrailleuses et a tué 752 nazis.

Le maréchal Koulik ordonna qu’on relance en masse la production de canons de campagne divisionnaires F-22USV de 76,2 mm. Grabine et la direction de l’Usine №92 décidèrent d’organiser la production de masse de canons ZiS-3 à la place des F-22USV.

Design : bureau d’artillerie №92 par Vassiliy Grabine

Pays d’origine : Union soviétique (URSS)

Année de fabrication : 1942

Fabrication totale : 105 000 exemplaires

Cadence de tir : 25 coups / minute

Vitesse : 700 m / s

Portée de tir : 13 km

Poids : 2 150 kg

Musée militaire (Belgrade) et musée d’artillerie (Saint Pétersbourg)

Read more: Artillerie et fusées avec James Moore ...