Урал-5557 КС-3574 “Ивановец”

La production de camions et de châssis de la série Ural-4320/5557 a commencé le 17 novembre 1977 et, en fait, cette série est toujours en production, bien que sous une forme considérablement modernisée.

En 1986, plus d’un million de camions avaient été produits. Initialement, l’Ural-4320 était équipé d’un moteur diesel KamAZ-740, mais à la suite d’un incendie survenu à l’usine de moteurs KamAZ le 14 avril 1993, les livraisons de ce moteur aux fabricants tiers ont cessé et les moteurs ont commencé à être installé sur l’Ural-4320 (ainsi que tous les modèles et modifications ultérieurs des camions Ural YaMZ-236 et YaMZ-238).

En raison de la pénurie de moteurs diesel qui en a résulté, certains des Ural-4320 produits en 1993-1994 ont été contraints d’être équipés d’un moteur à carburateur ZiL-375, c’est-à-dire que la production du modèle Ural-375D a été en fait étendue, mais avec une queue de compartiment moteur de type 4320. Initialement, les modifications avec un moteur YaMZ -238 se distinguaient par un compartiment moteur extérieurement plus long, et les véhicules équipés du moteur YaMZ-236 conservaient le même compartiment moteur que les véhicules équipés du moteur KamAZ-740 (le la différence est que les véhicules équipés du YaMZ-236 ont un filtre à air sur l’aile droite en raison d’une disposition différente et plus étroite du compartiment moteur). Depuis le milieu des années 2000, toutes les voitures, quel que soit le modèle de moteur, sont produites avec un compartiment moteur allongé.

Depuis le milieu des années 1990, un large pare-chocs avec phares est apparu sur les Ural-4320 et Ural-5557, et des bouchons en plastique sont apparus dans les ailes, au niveau des anciens points de montage des phares. Cependant, les voitures dotées d’un pare-chocs étroit et de phares dans les ailes sont toujours fournies exclusivement pour les besoins du ministère de la Défense, sur commande spéciale. Depuis 1996, la production du camion léger à deux essieux (4×4) de 4,2 tonnes Ural-43206, structurellement complètement identique à l’Ural-4320 à trois essieux, a commencé. En 2009-2014, une cabine capucine du type Iveco « P » (produite par la coentreprise UralAZ-IVECO) avec une queue de capot originale arrondie en fibre de verre intégrée (les configurations « -57 » et « -58 ») a été installée dans de petits série sur les voitures de la série 4320. Par la suite, une telle cabine a commencé à être installée sur le châssis Ural-4320 et dans une version capucine (similaire au véhicule Ural-63685). Ces machines ont les configurations −80, −81.

Depuis 2014, avec la transition vers les moteurs Euro-4, seuls les moteurs diesel modernes des séries YaMZ-65654 et YaMZ-5362 ont commencé à être utilisés dans l’Ural-4320.

En 2014, afin d’augmenter la fiabilité des composants et des assemblages du châssis et d’augmenter le kilométrage avant révision, la série Ural-4320 a été mise à niveau vers la série Ural-M tout en conservant la cabine de type 4320.

À l’automne 2015, la série Ural-M a été transformée en série Ural Next en installant des cabines de nouvelle génération de type GAZelle Next avec la queue en plastique d’origine du compartiment moteur, ainsi qu’un certain nombre de composants et d’assemblages améliorés.

KS-3574 Ivanovets

KS-3574 est un camion-grue d’une capacité de levage de 14 tonnes, monté sur un châssis tout-terrain Ural-5557. Malgré sa capacité de charge relativement faible (14 tonnes), la machine est populaire, notamment dans les régions où les infrastructures routières sont insuffisamment développées, notamment dans le nord. La raison en est que la base du camion-grue KS-3574 « Ivanovets » est l’Ural-5557 : un camion intégral tout-terrain à trois essieux. Grâce à la combinaison d’une pièce de grue fiable et d’un châssis tout-terrain, le résultat est un camion-grue universel qui peut fonctionner avec autant de succès en ville, dans la toundra que dans le sable.

La machine est équipée d’une flèche télescopique fiable, composée de deux segments. Sa longueur est suffisante non seulement pour le transbordement de marchandises, mais également pour les constructions de faible hauteur. Une énorme marge de solidité et de fiabilité y a été investie. Ce n’est pas un hasard si ces camions, ainsi que les équipements spéciaux qui en découlent, fonctionnent depuis plusieurs décennies.

Assemblage : UralAZ (Miass, Russie)

Années de production : 1977—

Longueur : 7 366 mm

Largeur : 2 500 mm

Hauteur : 2 715 mm

Moteur : 8 cylindres ; 10 850 cm³

Puissance : 210 CH

Vitesse maximale : 80 km / h

Consommation : 25 L / 100 km

Poids : 17 050 kg

Charge maximale : 14 000 kg

Voir aussi le blog du transport

Voir aussi le blog des automobiles

Voir aussi le blog des motos

Voir aussi le blog des autobus

Voir aussi le blog des navires

Voir aussi le blog des moteurs

Voir aussi le blog des trains

Voir aussi le blog des camions

Voir aussi le blog des engins spéciaux

Voir aussi le blog des engins militaires

Voir aussi le blog des avions

Voir aussi le blog des hélicoptères

Voir aussi le blog de l’artillerie et des fusées

Voir aussi le blog des vélos

Read more: Tracteurs et engins spéciaux ...