L’Andorre est le deuxième pays dans la list de sociétés offshore avec des systèmes d’impôts minimum pour les personnes physiques et morales

Bradley Hackford, l’agence anglaise connue, spécialisée dans les questions de fiscalité mondiale et des affaires de l’immigration, a publié une liste de sociétés offshore avec des systèmes d’impôts minimum pour les personnes physiques et morales bénéficiant de la très grande popularité auprès des candidats, rapporte Wallstreet online. Au total, la liste offshore comprend 10 pays. La notation est basée sur cinq critères: – la charge fiscale à l’égard des personnes physiques et morales; – le niveau de la qualité de vie; – la sécurité juridique et l’absence du crime; – l’attractivité d’investissements, la stabilité économique et la prévisibilité; – la situation géographique et les ressources récréatives.

Les Bahamas, un état situé dans la mer des Caraïbes et dans le voisinage des Etats-Unis, arrivent en tête. L’attractivité est due, avant tout, à un taux d’impôt zéro sur le revenu des personnes physiques. En outre, le pays offre une excellente qualité de vie, la stabilité politique et économique. L’obtention d’un permis de séjour nécessite un investissement dans l’immobilier d’un montant de 500 000 dollars US. Ce pays est populaire dans le choix parmi les résidents des Etats-Unis et du Canada. La deuxième place dans la notation est prise par l’Andorre, une petite principauté située entre la France et l’Espagne. D’après la version de Bradley Hackford, l’Andorre est un endroit idéal pour obtenir le statut de résident en Europe.

La principauté attire des citoyens de la France et de l’Espagne voisines, et ces derniers temps, de Suisse, par ses taxes faibles. C’est pourquoi l’Andorre est appelée “le paradis pour les amateurs de shopping”. Andorre est aussi attrayante par sa position géographique et l’un des niveaux de dépénalisation les plus élevés au monde. L’obtention d’un titre de séjour sans droit au travail nécessite un investissement de 400 000 €. Le taux de l’impôt sur le revenu des personnes physiques n’est pas encore disponible, mais à terme, il sera de 0 à 10% et n’affectera que les citoyens de l’Andorre. L’investissement pour l’enregistrement d’une entreprise et pour obtenir le permis de séjour “actif” avec le droit au travail dans ce pays n’atteignent pas plus de 15 000 €.

L’impôt sur les bénéfices la société est seulement de 2% au cas où l’activité de l’entreprise est menée en dehors de la principauté. Le système bancaire de la principauté est estimé par les experts de l’agence également comme l’une des plus fiables au monde à l’heure actuelle. A la troisième place de la notation se trouve la Principauté de Monaco, qui a juste le titre considéré comme “l’attraction pour des gens avec de grandes possibilités”. La principauté attire de nombreux habitants de pays européens, notamment de l’Italie et de la Suisse, ainsi que de la Russie. Cependant, pour obtenir un permis de séjour passif, il faut démontrer de gros moyens financiers et passer la certification auprès de la banque de Monaco sur la disponibilité de la trésorerie nécessaire.

Le logement sur un petit morceau de la côte d’Azur est l’un des plus chers d’Europe (le coût au mètre carré va de 20 jusqu’à 100 000 €). En même temps, obtenir par la suite la citoyenneté de Monaco est pratiquement impossible. Lors de cela, le séjour à Monaco peut garantir l’absence de l’impôt sur le revenu (à l’exception des citoyens français). Parmi d’autres pays, d’après le TOP10, sont nommés l’île Maurice, les Emirats arabes unis, les Iles Caïmans. La Suisse ferme la liste qui est traditionnellement un pays attractif en termes de niveau de qualité de logement, de la situation géographique et de l’infrastructure.

L’impôt en Suisse a une certaine spécificité. Dans le pays il y a l’impôt forfaitaire (la collecte qui est indépendante du revenu, les prix ou le volume de production et, parfois, porte le nom de “taxe des électeurs”). Le taux d’imposition est fixe et pour les personnes physiques, il n’est pas nécessaire de révéler le montant du chiffre d’affaires annuel.

Read more: Business et èconomie ...