Farman HF.20 : avion de reconnaissance français

Farman HF.20

Le Farman HF.20 et ses dérivés étaient une famille d’avions de reconnaissance produits en France peu avant et pendant la Première Guerre mondiale. Il s’agissait d’une version raffinée du Farman MF.11 qui supprimait les patins d’atterrissage distinctifs du type et incorporait des caractéristiques de conception tirées des conceptions d’Henri Farman.

Il est entré en service dans les armées française, belge et serbe en 1913 (deux avions ont effectué des reconnaissances pendant le siège de Scutari lors de la première guerre balkanique et un s’est écrasé), ainsi qu’avec le RFC et le RNAS britanniques peu après le déclenchement de la guerre. Le type a également été construit sous licence au Royaume-Uni par Airco et Grahame-White.

Le HF.20 était sérieusement sous-alimenté et divers moteurs furent testés dans l’espoir de corriger ce problème, mais aucun n’obtint beaucoup de succès. Le problème n’a finalement été résolu que lorsqu’un moteur d’une puissance deux fois supérieure à celle du groupe motopropulseur d’origine a été installé sur la variante HF.27, date à laquelle l’avion était déjà obsolète. Néanmoins, les performances du HF.20 le rendaient adéquat pour une utilisation sur des fronts secondaires.

Il est fabriqué en bois, en toile enduite et en métal.

Pays de fabrication : France

Année de fabrication : 1912

Longueur : 8,06 m

Largeur : 3,15 m

Équipage : 2 (pilote et observateur)

Motorisation : 1 × Gnome Lambda (7 cylindres)

Puissance : 80 CH (60 kW)

Vitesse maximale : 165 km / h

Rayon d’action : 315 km

Plafond : 1 050 m

Poids : 360 kg

Armement :

→ 1 × mitrailleuse

→ bombes (75 mm)

Musée de l’Air et de l’Espace

Read more: Avions avec Clark Perez ...