Dassault Mystère IV A : chasseur de jour français

Dassault MD.454 Mystère IV A №186

Le 2 août 1951, la société Dassault Aviation signe un marché avec le Service technique de l’aéronautique pour la réalisation d’un prototype plus évolué que le chasseur Mystère II, et pouvant atteindre Mach 1 en piqué, mais sans que soit envisagée une production en série.

Une nouvelle voilure est dessinée pour l’appareil, nommé MD-454 Mystère IV. Par rapport à l’aile du Mystère II, elle est dotée d’un profil biconvexe, d’une plus forte flèche (38° contre 30°) et plus mince (7,5 % au lieu de 9 %).

Le fuselage, plus affiné, de section circulaire dans ses parties avant et arrière, a une partie centrale de section piriforme à large base.

Le Mystère IV 01 est équipé du réacteur à compresseur centrifuge Rolls-Royce RB.44 Tay, plus puissant et plus fiable que le réacteur à compresseur axial Atar, préféré par l’armée mais dont le développement n’est pas encore achevé.

L’État d’Israël passe une commande de 59 Mystère IV A le 28 décembre 1955. Tous connaissent l’épreuve du feu avec succès lors de la crise du canal de Suez, en 1956. Le 30 octobre, le Mystère IV obtient sa première victoire quand huit appareils affrontent sept MiG-15 égyptiens : ils abattent un MiG.

Dans les jours suivants, deux Mystère IV affrontent quatre De Havilland Vampire égyptiens et les abattent tous. Ils participeront aussi à la guerre des Six Jours, en 1967 dans un rôle d’appui au sol.

Pays d’origine : France

Premier vol : septembre 1952

Fabrication totale : 400 exemplaires

Équipage : 1 pilote

Moteur : turboréacteur Hispano-Suiza Verdon 350

Vitesse maximale : 1 120 km / h

Plafond : 15 000 m

Rayon d’action : 1 310 km

Poids : 5 850 kg

Armement :

→ Deux canons DEFA 551 (30 mm)

→ Missiles air-air Nord Aviation AA-20

→ Roquettes et bombes de 70 kg

Musée de l’aviation (Montélimar) et Ailes Anciennes (Toulouse)

Read more: Avions avec Clark Perez ...