ЗИЛ-111

Le ZiL-111 est une voiture de tourisme soviétique de la classe la plus élevée et exécutive avec des carrosseries de berline, de limousine et de phaéton à empattement long, produite en petites séries à l’usine Likhachev de Moscou de 1958 à 1967. Il a remplacé le modèle ZiS-110 et, jusqu’en 1961, il était produit avec celui-ci. Le « 111 » est le premier modèle produit sous la désignation ZiL, au lieu de ZiS. Depuis 1962, un modèle restylé a été produit sous le symbole « 111D » avec des parties avant et arrière de carrosserie fortement modifiées. Au total, 112 exemplaires de toutes les modifications ont été produits. En 1967, ce modèle fut remplacé par le ZiL-114.

Développement

Déjà au tournant des années quarante et cinquante, la voiture « principale » de l’État soviétique, la ZiS-110, était considérablement dépassée tant sur le plan externe que technique. Il est devenu évident que dans un avenir proche, il ne serait pas en mesure d’exercer pleinement des fonctions représentatives qui ne correspondaient pas à l’image de l’URSS en tant que superpuissance mondiale.

En 1948, la voiture ZiS-110M a été construite avec le châssis n°5, qui était le châssis de la série ZiS-110, sur lequel était installée une carrosserie réalisée dans le même style que le modèle de série, mais de formes plus modernes – avec une paroi latérale de ponton, stylistiquement similaire à une Pobieda. Ce n’était qu’un prototype. À l’usine, il était parfois appelé ZiS-111, mais il n’était officiellement répertorié sous ce nom nulle part.

Au début et au milieu des années 1950, selon la conception du concepteur de ZiS, le modèle suivant a été construit, sur un nouveau châssis et développé par un groupe de concepteurs de ZiL, et désigné comme ZiS-111 “Moscou”.

Elle avait une carrosserie plus moderne, stylistiquement une compilation de divers éléments des voitures américaines des classes moyennes et supérieures de la première moitié des années 1950 – principalement Cadillac, Packard et Buick. Selon diverses sources, 2 ou 3 exemplaires auraient été construits et une production en série se préparerait. En 1956, la voiture a été exposée au VDNKh (alors l’Exposition agricole de toute l’Union – VSKhV), sans susciter beaucoup d’intérêt du public. De plus, à cette époque, il était déjà à la traîne par rapport aux nouveaux modèles américains, qui, dès l’année modèle 1955, avaient radicalement changé d’apparence.

Consciente de cela, la direction de l’usine a mis les travaux sur la voiture sur une base compétitive. Il y avait de nombreuses propositions, les plus notables en étaient deux – le «Moscou» de Rostkov, presque prêt pour la production en série, et un projet d’un concepteur tiers – Lev Eremeev de GAZ, qui avait déjà travaillé sur le GAZ-12, et en parallèle sur le Volga GAZ-21 et le projet ZIM-13, qui deviendra plus tard le GAZ-13. Le projet d’Eremeev est considéré comme plus prometteur et, en 1956, un modèle grandeur nature en pâte à modeler était prêt. Le concurrent d’Eremeev, Rostkov, avait déjà quitté l’usine, incapable d’accepter sa défaite.

Construction

La conception de la ZiL-111 présentait presque tous les attributs habituels des voitures américaines de classe moyenne-supérieure du milieu des années 1950 : de grandes fenêtres panoramiques, un châssis avec suspension à ressorts indépendante des roues avant et suspension arrière dépendante des ressorts, moteur ZiL-111 à huit cylindres en V, une transmission automatique avec convertisseur de couple (la transmission automatique Imperial PowerFlite a été prise comme modèle pendant la conception), direction assistée, système de freinage à tambour multicircuit avec amplificateurs en cascade, entraînement automatique (électrique) du lève-vitre, etc.

En 1959, la modification ZiL-111A, équipée d’un climatiseur soviétique, entre en production. Extérieurement, il différait du ZiL-111 de base par une lunette arrière beaucoup plus petite.

En 1960, la production du phaéton ZiL-111V a commencé en petite série. La grande voiture de sept places était équipée d’un auvent hydraulique automatique et de quatre vitres latérales enroulables dans des cadres chromés entièrement escamotables dans les portes. L’auvent, comme celui du ZiS-110B Phaéton et du ZiS-110V Cabriolet, était recouvert d’une housse décorative en cuir une fois plié.

Assemblage : Moscou (URSS)

Années de production : 1958—1967

Production : 112 exemplaires

Longueur : 6 140 mm

Largeur : 2 040 mm

Hauteur : 1 640 mm

Moteur : 8 cylindres ; 5 969 cm³

Puissance : 200 CH

Vitesse maximale : 170 km / h

Consommation : 29 L / 100 km

Poids : 2 605 kg

Voir aussi le blog du transport

Voir aussi le blog des automobiles

Voir aussi le blog des motos

Voir aussi le blog des autobus

Voir aussi le blog des navires

Voir aussi le blog des moteurs

Voir aussi le blog des trains

Voir aussi le blog des camions

Voir aussi le blog des engins spéciaux

Voir aussi le blog des engins militaires

Voir aussi le blog des avions

Voir aussi le blog des hélicoptères

Voir aussi le blog de l’artillerie et des fusées

Voir aussi le blog des vélos

Read more: Monde de l'automobile ...