Cadillac Series 62 (3ème génération) 

La Cadillac Série 40-62 est une série de voitures produites par Cadillac de 1940 à 1964. Conçue à l’origine pour compléter la Série 61 d’entrée de gamme, elle est devenue la Cadillac Série 6200 en 1959, et le resta jusqu’à ce qu’elle soit renommée Cadillac Calais. pour l’année modèle 1965. La série 62 a également été commercialisée sous le nom de Sixty-Two et de Series Sixty-Two. La Série 62 a été utilisée pour présenter la Cadillac Coupe de Ville et la Cadillac Eldorado, qui ont commencé comme des ensembles d’apparence spéciale qui ont ensuite été mis en production.

III Génération (1948-1953)

Les premières toutes nouvelles Cadillac d’après-guerre sont arrivées en 1946 (voir modèle 1946), arborant des ailerons de queue inspirés de l’avion de combat Lockheed P-38 sur une Cadillac. Les Cadillac de la série 62 avaient un empattement légèrement raccourci, mais la largeur de la voie a été augmentée de deux pouces, augmentant ainsi l’espace intérieur. Cependant, les transmissions mises à jour devraient attendre encore un an et pour le moment, les nouvelles Cadillac étaient toujours propulsées par le même V8 à tête plate de 346 CID utilisé partout depuis 1941 (voir modèle 1941), qui n’offrait que des performances passables (0-60 mph en 16 secondes avec un vitesse maximale de 93 mph). La consommation de carburant était estimée à 14 mpg sur autoroute, 10 mpg en ville avec la transmission Hydramatic, ce qui devenait rapidement la norme : en 1949, seulement 10 % des Cadillac étaient commandées avec la boîte de vitesses manuelle à 3 vitesses. La production de la série 62 a totalisé 34 213 véhicules pour l’année modèle 1948, représentant 68 % du volume de Cadillac. Les modèles de 1948 ont mis du temps à entrer en production et ne sont arrivés dans les salles d’exposition qu’en février 1948. Par conséquent, Cadillac n’a produit que 50 599 véhicules au total pour l’année modèle abrégée.

La nouvelle Cadillac OHV V8 était la grande nouveauté de 1949, avec des différences de finition mineures par ailleurs. Ce moteur de 5,4 L (331 pouces cubes) produisait 160 CH (119 kW) et pesait 200 livres de moins que l’ancien V8 à tête plate en plus d’être plus court et plus bas. Le 331 V8 pourrait également gérer des niveaux de compression plus élevés pour tirer parti des formulations d’essence d’après-guerre améliorées et à indice d’octane plus élevé. La principale différence entre les modèles Série 61 et Série 62 de style de carrosserie similaire résidait dans des variations mineures de finition. La série la plus chère avait encore une fois des boucliers en pierre rainurés sur l’aile avant et des moulures de bas de caisse brillantes. Les chevrons sous les feux arrière n’étaient plus visibles. Le cabriolet était une offre exclusive. Un chauffage était facultatif. Les ventes ont atteint un record de 55 643.

La Cadillac Série 62 Coupé de Ville a été introduite à la fin de l’année modèle 1949. Avec la Buick Roadmaster Riviera et l’Oldsmobile 98 Holiday, il figurait parmi les premiers coupés à toit rigide sans montant jamais produits. À 3 496 $ (44 768 $ en dollars de 2023), ce n’était qu’un dollar de moins que le cabriolet série 62, et comme le cabriolet, il était équipé de série de vitres électriques. Il était luxueusement garni, avec un revêtement en cuir et des « nœuds » chromés dans la garniture de toit pour simuler les nervures d’une capote décapotable.

Pour 1950, des changements de style majeurs ont été effectués. Les voitures étaient plus basses et plus élégantes, avec des capots plus longs et des pare-brise d’une seule pièce étaient installés. La transmission Hydra Matic était désormais de série. Les ventes ont établi un autre record à 59 818.

Les bas de caisse chromés sur toute la longueur mettaient en valeur le modèle de 1951, et la Coupe de Ville était désormais marquée par des garnitures sensiblement améliorées, notamment l’inscription Coupe de Ville sur le montant de toit arrière. Les ventes se sont élevées à 81 844, soit un record de plus de 74 % de toutes les Cadillac vendues.

En 1952, pour commémorer le 50ème anniversaire de Cadillac, les emblèmes du capot et du pont en forme de V ont été réalisés en fonte d’or. La berline Série 62 se caractérisait également par un contour de couvercle de coffre arrière plus élevé. Cela offrait un espace supplémentaire pour les bagages. Les feux de recul faisaient désormais partie de l’équipement standard et étaient intégrés aux feux arrière. Les panneaux enveloppants de la calandre ont été redessinés une fois de plus avec une large garniture chromée sous chaque phare avec un style d’écope latérale et un emblème ailé doré monté au centre. À l’arrière, toutes les Cadillac ont adopté un système d’échappement double passant par le pare-chocs. L’ornementation du pont prenait la forme d’un écusson Cadillac sur un large « V » doré. Les nouvelles caractéristiques standard comprenaient des horloges à remontage automatique, des indicateurs de direction améliorés, des rétroviseurs antiéblouissants, des pistons traités au stannate et une carburation à quatre barillets. La puissance du moteur du 331 atteignait 190 ch (142 kW). Les ventes sont tombées à 70 255, mais avec la Série 61 à l’écart, les ventes de la Série 62 ont représenté un record de 78 % de toutes les Cadillac.

La Série 62 de 1953 a vu une calandre redessinée avec un pare-chocs intégré et des protections de pare-chocs plus lourds, le repositionnement des feux de stationnement directement sous les phares, des portes de phares chromées de type « sourcil » et des vitres arrière d’une seule pièce sans barres de division. Les disques de roue ont été façonnés dans un nouveau design attrayant. Les carrosseries de la série 62 ont été identifiées par des ailes arrière sans persiennes, l’utilisation de fines lignes de soulignement en métal brillant sur la partie inférieure arrière des voitures uniquement et la décoration du capot et du couvercle de coffre avec des écussons Cadillac et des ornements en forme de V. Le modèle Club Coupé a disparu. Les Série 62 à deux portes étaient désormais toutes des toits rigides (y compris la Coupe de Ville mieux équipée) ou des cabriolets. Un autre nom familier est apparu sur la série 62 de 1953. La sous-série haut de gamme Eldorado était l’un des trois cabriolets spécialisés produits en 1953 par General Motors, les deux autres étant l’Oldsmobile 98 Fiesta et la Buick Roadmaster Skylark. L’Eldorado était un cabriolet de luxe en édition limitée et deviendrait éventuellement sa propre série. Il comportait un assortiment complet d’accessoires de luxe, notamment des roues à rayons, et introduisait le pare-brise enveloppant dans la production standard de Cadillac. Les ventes ont établi un nouveau record à 85 446.

Assemblage : Détroit (Michigan, États-Unis)

Années de production : 1948—1953

Production : 403 605 exemplaires

Longueur : 5 436 mm

Largeur : 2 007 mm

Hauteur : 1 593 mm

Moteur : 8 cylindres ; 5 676 cm³

Puissance : 150 CH

Vitesse maximale : 137 km / h

Consommation : 19 L / 100 km

Poids : 1 896 kg

Musée de voitures de Malaga (MalagaEspagne) et musée de Monaco (Monaco)

Voir aussi le blog du transport

Voir aussi le blog des automobiles

Voir aussi le blog des motos

Voir aussi le blog des autobus

Voir aussi le blog des navires

Voir aussi le blog des moteurs

Voir aussi le blog des trains

Voir aussi le blog des camions

Voir aussi le blog des engins spéciaux

Voir aussi le blog des engins militaires

Voir aussi le blog des avions

Voir aussi le blog des hélicoptères

Voir aussi le blog de l’artillerie et des fusées

Voir aussi le blog des vélos

Read more: Monde de l'automobile ...